Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • DU BOUT DU MONDE

    PEVbookVISUEL.jpg

    PRIX DU BEAU LIVRE INSULAIRE 2008

    L'AVIS DU JURY

    OUESSANT2008.jpg«Cet ouvrage de 224 pages, riche de plus d'une centaine de superbes photographies narre une expédition entreprise sur la côte orientale du Groenland durant l'hiver 2006-2007, sur les lieux où 70 ans auparavant P. Paul Émile Victor réalisait son premier séjour au long cours (14 mois) afin de vivre «comme un eskimo parmi les eskimos».

     

    Ce dernier avait effectué l'intégralité de son périple en traîneau ; 70 ans après, la banquise était trop mince pour autoriser les déplacements à traîneau le long de la côte : résultat probable du changement climatique, d'où la seconde partie du titre qui de prime abord peut surprendre, le lien entre Paul-Émile Victor et le changement climatique n'étant pas évident.

     

    En suivant les traces du grand explorateur, ce livre nous invite à une exploration des changements qui en 70 ans ont transformé les paysages et la société inuit. Malgré leur éloignement des centres du monde, ces rivages de l'extrême nord arctique n'ont pas échappé à la globalisation.

     

    La mise à disposition par les enfants de Paul Émile Victor, dont l'un d'entre eux participait à l'expédition, du fond photographique de leur père permet ainsi des vis à vis saisissants des scènes de la vie quotidienne des Inuits à 70 ans d'intervalle.

     

    Quant au changement climatique, il est abordé à travers trois questions d'actualité traitées par des scientifiques renommés en fin de chapitre : les pôles, sentinelles du climat ; les glaces de mer, témoins ou acteurs du changement climatique ? Les impacts attendus du réchauffement climatique sur la biodiversité.


    Au final, servis par des photographies superbes qui se justifient à elles seules le qualificatif de «beau livre», cet ouvrage prête à voir mais aussi à penser : le destin des Inuits et des paysages du Groenland nous invite à une réflexion sur le futur proche de notre planète »


    PRIX BEAU-LIVRE
    FESTIVAL INSULAIRE OUESSANT 2008

    "DANS LES PAS DE PAUL-EMILE VICTOR, VERS UN RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE ?"

    Photographies de Paul-Emile Victor & Xavier Desmier.
    Enquête de Stéphane Dugast
    Préface de Nicolas Hulot
    (Beau-Livre) - Michel Lafon éditions, 2007

    Egalement lauréat du Prix du Beau Livre maritime de CONCARNEAU 2008


    OUESSANTb2008.jpgLe Prix du Livre Insulaire a pour but la mise en valeur des écrivains et des livres de la matière insulaire pour des ouvrages récents. Les prix sont décernés aux auteurs. L'insularité s'entend soit par :
    - les auteurs - nés, vivant ou travaillant sur une île, et qui proposent dans leurs ouvrages une inspiration marquée par l'insularité
    - les ouvrages - écrits par des auteurs extérieurs au milieu insulaire, mais dont l'inspiration est nourrie par les îles (réelles ou imaginaires).

    Cinq catégories littéraires étaient concernées : fiction / poésie / ouvrages scientifiques/ littérature pour la jeunesse & beaux-livres.

    Site web du festival du livre insulaire de Ouessant

    Lien permanent Pin it! Imprimer