Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ADÉLIE, MON AMOUR

«Adélie, mon amour» : c’est un récit au titre très poétique signé Michel Izard. Un livre faisant écho au récent séjour de ce grand reporter à TF1 en Terre Adélie découverte en 1840 par le Français Jules Dumont d’Urville et ainsi baptisée en l’honneur de sa femme Adèle. Un double regard sur ce coin français de l’Antarctique raconté avec faconde et à propos. Lumineux !

« Une ligne. Une ligne plus sombre. Une ligne au-dessus de la banquise comme un trait de pinceau sur une aquarelle. Elle se précise maintenant, vaste, large, occupant tout mon champ de vision, barre l’horizon. Elle grandit. C’est une frange de teinte parme bien délimitée qui sépare la mer où nous voguons du ciel où nagent les nuages… »

> BONUS : Ecoutez l'émission La curiosité est un vilain défaut diffusée sur RTL avec Michel Izard. 
podcast

Janvier 1840. Après deux ans et demi de périple dans les mers du Sud, Jules Dumont d’Urville découvre la terre Adélie. Pour la première fois, des hommes foulent le sol de l’Antarctique et apportent la preuve qu’il s’agit d’un continent.

Sur le pont de la corvette L’Astrolabe, dans le vent glacial, entouré d’icebergs, Dumont d’Urville pense à sa femme Adèle et, dans un geste romantique, choisit de donner son prénom à cette nouvelle terre, une des dernières encore inconnues de la planète.

Janvier 2017. Dans le sillage de cette histoire d’amour, le journaliste Michel Izard embarque sur le brise-glace L’Astrolabe qui prend la même route, arrive exactement au même endroit pour ravitailler la base française en Antarctique, la station Dumont-Durville (DDU), où se côtoient marins, boulangers, mécaniciens et chercheurs du bout du monde.

> BONUS : Un écho au livre «L’Astrolabe, le passeur de l’Antarctique» (LIRE LA CHRONIQUE).


Adélie, mon amour
, c’est donc un ouvrage mêlant deux récits parallèles qui çà et là s’entrecroisent. L’exploit des voiliers de 1840 guidés par la seule intuition de leur capitaine et le voyage présent du navire polaire (L’Astrolabe) qui, 177 ans plus tard, demeure une expédition à l’assaut de la banquise.

Un livre passionnant et pas seulement pour les férus d’aventures polaires. Qu’on se le dise ! 

livre,adélie mon amour,michel izard,éditions,michel lafon,antarctique,polaire,ddu,navire,l’astrolabe,histoire,jules dumont d’urville,découvreur

> Adélie, mon amour de Michel Izard. 370 pages - 19,95 € (Michel Lafon)

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • Merci Stéphane pour cet article sur ADELIE MON AMOUR. A bientôt
    Michel Izard

Écrire un commentaire

Optionnel