Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

«CLIPPERTON CONSTITUE UN ENJEU MAJEUR POUR LA FRANCE !»

Chargé par Manuel Valls d'une mission sur la «valorisation scientifique» de Clipperton, seule île française du Pacifique Nord, le député Philippe Folliot (UDI) remet ce soir son rapport à George Pau-Langevin, Ministre des Outre-Mer. Entretien avec le député du Tarn préconisant dans son rapport des solutions, dont l'implantation d'une station d'observation internationale, à propos de ce territoire laissé en jachère par la République depuis son attribution définitive à la France en 1931. L'avenir de cet atoll du bout du monde aux premières loges des dérèglements climatiques serait-il enfin réglé  ?

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

- Quels sont les scénarios possibles que vous avez établis pour valoriser Clipperton ?

- Philippe FOLLIOT : « Dans le cadre de mon rapport, j’ai préconisé 21 recommandations qui ont une cohérence d’ensemble. Toutefois, celles-ci se répartissent en quatre modules qui sont à la fois liés, mais qui peuvent aussi être traités quasi-indépendamment. Certaines décisions peuvent être prises immédiatement, sans qu’elles ne coûtent rien.

Tout d’abord, il y a des questions d’ordre juridique, car il n’échappe à personne que la situation actuelle visant à appliquer le droit national et métropolitain sur cette île est une complète hérésie. Je propose de créer une collectivité ad hoc sur le modèle des TAAF en lui octroyant le principe de spécialité législative et réglementaire.

Ensuite, il me paraît essentiel de mettre en œuvre des mesures urgentes de gestion et de conservation, en procédant notamment au ramassage et à l’enlèvement des déchets, à la neutralisation du stock de munitions ou à la dératisation de l’île.

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

Je pense aussi qu’il faut réintroduire de manière expérimentale et contrôlée le porc afin d’évaluer son impact sur les autres espèces et renforcer à terme la gestion durable et les équilibres de l’écosystème terrestre.

Le rapport préconise également de faire expertiser la piste d’atterrissage conjointement par des experts du génie de l’air et de l’aviation civile. D’une manière plus générale mais permanente, il serait bon de consolider la place de l’outil satellitaire dans la surveillance maritime de La Passion en garantissant un niveau adapté de ressources en imagerie.

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

La renégociation des accords de pêche est un objectif fondamental, ainsi que la fin de la gratuité des licences de pêche. Je préconise d’ailleurs que la pêche soit interdite dans les eaux territoriales, afin de renforcer la gestion et la conversation des ressources halieutiques.

L’ensemble de ces mesures ont pour vocation à favoriser l’implantation d’une station scientifique à caractère international, qui est selon moi la seule manière de réaffirmer la souveraineté nationale tout en valorisant ce territoire de la République et en protégeant ses espaces et ses richesses environnementales et halieutiques. Dans ce contexte, il nous faudra aussi approfondir notre collaboration scientifique avec le Mexique.

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

- Quels sont les écueils ? les challenges et les atouts de Clipperton pour la France ? la Science ? et les états-partenaires ?

- Philippe FOLLIOT : Pour la France, l’île de la Passion - Clipperton constitue un enjeu majeur puisqu’il s’agit de notre seule possession dans le Pacifique Nord. Valoriser cette île permet de souligner la présence de notre pays dans cette zone, qui sera au cœur des enjeux planétaires et géostratégiques du XXIème siècle.

L’ensemble des sciences - de celles dites « dures » aux sciences humaines et sociales en passant par les sciences économiques pour l’évaluation et la gestion des ressources - manifeste un intérêt pour l’île de la Passion - Clipperton. A ce titre, l’implantation d’une station scientifique, comme les bases qui existent actuellement dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF), aurait un rôle complémentaire pour disposer de données complètes.

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

Pour les climatologues, implanter un observatoire atmosphérique permettrait notamment de quantifier et suivre les gaz à effet de serre, de mesurer la respirabilité de l’air, la dilution des pollutions ou l’opacité de certaines lumières.

Pour les océanographes, La Passion constitue la seule référence fixe pour vérifier le niveau des océans. Des études paléo-climatologiques pourraient être menées concernant la ceinture corallienne. Des informations très utiles pourraient également être récoltées à propos de l’écosystème particulier que constituent les nombreux poissons qui évoluent à proximité de l’île…

rapport,clipperton,france,pacifique,philippe folliot,christian jost,sciences,géographie,enjeux,perspectives,maritime,richesses,aventure,histoire,outre-mer,george pau-langevin

- En quoi Clipperton est-il un observatoire des océans et du climat de notre planète ?

- Philippe FOLLIOT : Comme le dit le professeur Christian JOST, «Clipperton est une micro-planète. Cette île est le reflet en tout petit de ce qui passe à l’échelle du globe. [Elle] illustre de façon très parlante les pressions toujours plus fortes et leurs impacts sur les écosystèmes marins, insulaires et littoraux. Clipperton traduit ainsi les changements que connaît aujourd’hui la planète».

L’installation d’une station scientifique permettrait de combler le vide et les lacunes de données de plusieurs réseaux et dispositifs de recherche sur les relations océan-atmosphère, sur le changement climatique, sur la migration et la connectivité des espèces ainsi que sur les récifs coralliens entre autres».

Cartographie © Christian JOST  /
Photographies © Stéphane DUGAST - Zeppelin-network,
sauf photographie Arc-en-ciel © Christian JOST

 

Un reportage photographique complet sur «Clipperton, l'île sentinelle» à voir ICI

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel