Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

burning man

  • COMPLÈTEMENT CRAMÉ 1 |2

    maximy.jpg

    En adepte du voyage en dehors des sentiers battus, Antoine de Maximy va être servi ! Destination cette fois le désert de Black Rock dans le Nevada. Au cœur de cette ville éphémère, le globe-trotter va participer, à ses risques et périls, au Burning Man, un rassemblement de quelque 50 000 personnes venues partager leur goût pour l’art et l’expression personnelle radicale.

    avec-jim-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1767.jpg

    «Le Burning Man, c’est indéfinissable !», affirme d’emblée le routard à l(éternelle) chemise rouge ; Cette fois, il n’ira pas dormir chez l’habitant mais il s’installe, le temps d’une parenthèse folle, au cœur d’une communauté déjantée, parsemée d’artistes intrépides et de curieux en quête de sensations fortes.

    Car, le Burning Man, c’est une concentration d'artistes mâtinée de rave-party, avec un soupçon de camp naturiste. Durant une semaine, l'argent disparaît, les conventions sociales sont abolies et toutes les barrières tombent.

    img-2726-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1769.jpg

    À Black Rock City, tout le monde fait ce qu'il veut, et tout peut arriver. C’est au cœur de ce maelstrom qu’Antoine de Maximy a planté sa tente, ou plutôt son mobil-home, pour une expérience bien différente de celles connues jusqu’alors à travers une quarantaine de pays.

    Une ville tracée dans le sable où la démesure tutoie l'absurde. Un melting pot surréaliste où toutes les rencontres sont possibles.

    antoine-de-maximy-burning-man.jpg

    Conformément à son habitude, Antoine de Maximy débarque sans avoir préparé son voyage. Et ce coup-ci, le globe squatteur risque bien d'être surpris et de perdre pas mal de ses repères. Qu’on se le dise : personne ne sort indemne du Burning Man. Même Antoine le-grand-bourlingueur habitué aux imprévus et aux surprises en tous genres !

    Photographies © Bonne Pioche

    img-2741-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1770.jpg


    › EN SAVOIR PLUS

    J’irai dormir à Burning Man. Durée 90’ et 5 x 26’. Auteur-réalisateur Antoine de Maximy. Une production Bonne Pioche.

     

    › BONUS
    Son interview parue sur le blog Voyages de Libération.

    Un programme TV à (re)voir : RDV sur le Pluzz de France Télévisions.

    Lien permanent Pin it! Imprimer