Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

presse;appareillage;départ;le point;hebdo;bateau

  • LA JEANNE, LE POINT FINAL

    logo_header.gif

    1114-02 1224 R2.jpg
    © Christophe GERAL

    LE BILLET DE JEAN GUISNEL.
    «
    La Jeanne, le vieux porte-hélicoptères qui sert de navire-école aux officiers de la marine nationale et parcourt les mers du globe depuis 1965, part mercredi de Brest pour sa 45e et dernière virée. Elle la conduira pour un voyage de sept mois qui la conduira au cap Horn, via le Sénégal et le Brésil, et la fera remonter dans le Pacifique (escales au Chili et au Pérou) avant de passer le canal de Panama et de rentrer à Brest par le chemin des écoliers, avec étapes à La Corogne (Espagne), à Rouen et à Hambourg. Depuis que navigue ce beau navire de 13.000 tonnes et 182 mètres de long, 15.000 marins sont passés à son bord. Et 6.400 jeunes officiers y ont été formés. Trois millions de kilomètres plus tard, le vénérable bâtiment n'a plus son coeur de vingt ans, et ses quatre moteurs de 40.000 chevaux ne sont plus autant sollicités, ni pour la vitesse, ni pour l'endurance ! Comme c'est la tradition depuis plusieurs années, La Jeanne effectuera des missions opérationnelles, en participant notamment à une opération multinationale de lutte contre les trafics de stupéfiants, NARCOPS, au large de Dakar (Sénégal), puis à une deuxième au large de la Colombie, avant une mission de surveillance des pêches dans les eaux territoriales françaises de Saint-Pierre-et-Miquelon (opération POLPÊCHE). Et ensuite, fin mai, ce sera fini ! La marine devrait annoncer prochainement les conditions de sa "déconstruction", c'est-à-dire de sa démolition évidemment dans le respect de la réglementation européenne.

    Pour tous ceux qui ont aimé ce navire, nous conseillons vivement la lecture d'un très bel ouvrage titré comme il se doit La Jeanne d'Arc, porte-hélicoptères R97, publié par Stéphane Dugast et le photographe Christophe Géral*. Grand format, plans, photos magnifiques, l'histoire d'un navire mythique par le petit et le gros bout de la lorgnette ! »

    * : Stéphane Dugast (textes) et le Christophe Géral (photos), La Jeanne d'Arc, porte-hélicoptères R97, EPA, 184 pages, 49,90 euros, ISBN 9782851207166

    Lien permanent Pin it! Imprimer