Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

seán kelly

  • DES VERTUS DE LA BICYCLETTE

    969987_580577115305965_1871411162_n.jpg

    Rising from Ashes : c’est un film documentaire racontant l’étonnante odyssée de l’équipe nationale cycliste du Rwanda façonnée par un cycliste américain (et francophile) en quête de rédemption.

    395726_324592764237736_1582217488_n.jpg

    Les férus de la petite reine s’en souviennent. En 1981, un américain prend pour la première fois le départ du Tour de France. Son nom ? Jonathan Boyer. Durant sa carrière, le cycliste d’outre-Atlantique deviendra un fidèle équipier des plus grands, comme Bernard Hinault, Greg LeMond ou Seán Kelly.

    Devenu gérant d'un magasin de vélos en Californie, une condamnation en justice (suite à une sombre affaire de mœurs) va l’inciter à l’exil. C’est au Rwanda, encore traumatisé par le génocide, que l’ex-champion déchu pose ses valises.

    401811_580576948639315_837882989_n.jpg

    En s’installant dans ce pays «exotique», Jonathan Boyer va ainsi d’abord accompagner et aider un groupe de cyclistes analphabètes et rescapés du génocide afin de surmonter les nombreux obstacles qui se dressent sur la route de leur rêve.

    Notons que le producteur exécutif du film et narrateur n’est autre que Forest Whitaker, acteur américain de renom (Le Dernier Roi d’Ecosse) également ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco pour la paix et la réconciliation.

    whitaker.jpg

    Depuis l’an passé, l’équipe rwandaise définitivement lancée sur de bons rails s’est attaquée à un autre «Everest» : celui de participer à plus ou moins court terme à une course mondiale légendaire : le Tour de France.

    Pour  Jonathan et ses protégés dont Adrien, Nathan, Rafiki, Abraham ou Nyandwi, la (grande) boucle serait pour ainsi dire bouclée !

    > EN SAVOIR PLUS
    Le site du film documentaire (en anglais).

    Lien permanent Pin it! Imprimer