Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

UN ENFER VERT

Relier à pied en solitaire la Guyane française et le Brésil par les monts Tumuc-Humac, puis redescendre le rio Jary, via ses rapides, jusqu'à la ville de Bélem, c’est l’audacieuse expédition entreprise par Raymond Maufrais en 1949. Un biopic raconte cette folle odyssée dans l’enfer vert, tout en rendant hommage à cet explorateur oublié.

› L’HISTOIRE Septembre 1949, Raymond Maufrais arrive en Guyane. D’abord prudent mais surtout pragmatique, il obtient d'accompagner une mission géologique. Après neuf jours de pirogue, il atteint le village de Sophie.

La suite en solo se corse. Car la remontée du fleuve Mana ne compte pas moins de 99 rapides, qu'il faut passer, pour certains, en se jetant à l'eau et en tirant le canot à la corde.

laviepure,purelife,lefilm,raymondmaufrais,guyane aventure,expédition

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,


L'explorateur atteint enfin Maripasoula le 25 octobre où il va rester trois semaines, attendant que les pluies cessent afin de poursuivre son aventure.

Quoique diminué mais toujours autant déterminé, Raymond Maufrais accepte de partir avec le gendarme du poste jusqu'à Grigel où on lui fait don d'une pirogue abandonnée, presque inutilisable. Faute d’argent, il n'emporte pas de vivres. Son calvaire ne fait que commencer…

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,

Naïf et inconscient, Raymond Maufrais compte se nourrir des produits de sa pêche et de sa chasse. Il s'engage ainsi seul sur la piste, sac tyrolien au dos, carabine en main.

Juillet 1950, un Indien retrouvera les carnets de bord abandonnés par l’explorateur dans la jungle de la forêt guyanaise. Deux ans plus tard, son père Edgar, persuadé qu’il survit quelque part en Amazonie au sein d’une tribu d’Indiens, décide de partir à sa recherche. Une quête finalement vaine...

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,

› LE FILM La vie pure : c’est le biopic retraçant le destin de l’explorateur Raymond Maufrais. Je n’ai pas encore vu ce long-métrage mais c’est en visitant le site web de l’Association des Amis de l’Explorateur Raymond Maufrais (AAERM) que j’en ai appris plus sur ce personnage et ce long-métrage. Je me suis dès lors plongé dans les coulisses de ce long-métrage piloté par Jérémy Banster. J'y ai repéré la participation d'un comédien que j'affectionne : Aurélien Recoing. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce film transpire l'aventure.

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,


À noter que la page Facebook La vie pure (très étoffée) donne un bel aperçu de ce film présenté le 1er septembre dernier au Québec lors Festival des Films du Monde, pour sa première mondiale. Un festival de film sur l’ile de La Réunion l'a également primé. Reportage plus complet dès que ses producteurs m'invitent à visionner ce long-métrage qui semble enthousiasmer les spectateurs, le grand public comme les critiques. Affaire à suivre donc...


Stéphane DUGAST
Clichés © Antoine Morin / Cantino Studio

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,

LaViePure,PureLife,LaViePure, LeFilm,RaymondMaufrais, guyane aventure, expédition,


› EN SAVOIR PLUS
L’Association des Amis de l’Explorateur Raymond Maufrais (AAERM) œuvre depuis 60 ans pour garder vivante la mémoire de Raymond Maufrais. Le site web (très complet) est à visiter ICI.

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • Bonjour,
    Merci de corriger le lien vers le site web de l'AAERM (celui d'orange est obsolète) : www.maufrais.info.
    Cordialement,

  • P.S. www.maufrais.info (sans le point au bout !)

  • Merci
    C'est changé et bravo à vous pour la valorisation de Raymond Maufrais
    Cdt
    Stéphane DUGAST

Les commentaires sont fermés.