Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

EXPEDITION MAKAY 2017 : LES PREMIERS RESULTATS

Durant l’été 2017, l’association Naturevolution a organisé une expédition transdisciplinaire dans le massif du Makay à Madagascar, dix ans après la première traversée de ce «monde perdu» par son fondateur, Evrard Wendenbaum. Retour sur cette expédition et sur les premiers résultats de l'inventaire de biodiversité réalisé.

Pendant 6 semaines, des chercheurs, des étudiants et de nombreux éco-volontaires ont contribué à l’inventaire biologique et archéologique de cette région de Madagascar en grande partie inexplorée.

À la clef, de nombreuses découvertes dans les 9 champs disciplinaires étudiés au cours de la mission : primatologie, mammalogie, ornithologie, herpétologie, ichtyologie, entomologie, carcinologie, botanique, archéologie. Et un constat : il faut agir vite pour protéger ce coffre-fort de biodiversité. 

> CONSULTER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE L’EXPÉDITION

expédition,makay 2017,association naturevolution,makay,madagascar,monde perdu,explorateur,evrard wendenbaum,inventaire,biodiversité,résultats,sciences.

UNE EXPÉDITION SCIENTIFIQUE D'ENVERGURE

Du 22 juillet au 2 septembre, plus de 120 personnes – chercheurs et étudiants français et malgaches, logisticiens, équipe de tournage et média, éco-volontaires… – se sont relayées sur le terrain pour œuvrer à l’amélioration des connaissances concernant le Makay et participer ainsi à la protection de cette région unique et encore largement méconnue. 

expédition,makay 2017,association naturevolution,makay,madagascar,monde perdu,explorateur,evrard wendenbaum,inventaire,biodiversité,résultats,sciences.

Six semaines d’investigation qui étaient dédiées à l’étude des mammifères (lémuriens, carnivores et rongeurs), des oiseaux, des reptiles et des amphibiens mais aussi d’une biodiversité plus « négligée » : poissons, insectes, crustacés, fougères, mousses…

Refuge d’une nature exceptionnelle, le massif abrite également un patrimoine archéologique inestimable : plus de 500 peintures rupestres y ont déjà été découvertes. En grande partie inexploré, ce «Lascaux» malgache a fait l’objet de prospections poussées, à la recherche de nouveaux trésors archéologiques.

expédition,makay 2017,association naturevolution,makay,madagascar,monde perdu,explorateur,evrard wendenbaum,inventaire,biodiversité,résultats,sciences.

UNE MISSION PLURIDISCIPLINAIRE, DES DÉCOUVERTES EN SÉRIE

Sur le terrain, les équipes se sont réparties selon les 9 champs disciplinaires et les 6 écosystèmes – dont 4 forêts jusqu’alors inconnues de la science – explorés au cours de la mission. Très vite, les découvertes scientifiques se sont enchaînées et n’ont cessé de s’accumuler, jusqu’aux tout derniers instants de l’expédition.

Avec un bilan provisoire très prometteur de plus de 40 espèces animales et végétales recensées pour la première fois dans le massif, l’expédition Makay 2017 est incontestablement un succès. 

Sources et photographies © Makay 2017 / Nature evolution

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel