Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MATTHIEU TORDEUR : EN PÔLE POSITION !

Pin it!

Il s'appelle Matthieu Tordeur. Il est le benjamin de la Société des Explorateurs Français. A 26 ans, il a déjà mené mille et une expéditions dans 90 pays, à pied, en 4L, en solex, à vélo en ou bateau. Cette fois, il fait parler de lui grâce à une traversée en solitaire, sans assistance et en autonomie sur le continent Antarctique. Entretien exclusif avec cet explorateur qui n'a pas froid aux yeux. 

49776629_1984168455036603_1442203752609087488_n.jpg

- Quels sentiments vous habitent Matthieu Tordeur depuis votre retour sur la planète des terriens ?

- « C’est un grand mélange d’émotions. De la joie d’être arrivé au terme d’une expédition dans les conditions que je m’étais fixées : solitaire, sans assistance (pas de voile de traction) et en autonomie totale (pas de ravitaillement).

50312652_1994316564021792_8076978753688829952_n.jpg

J'éprouve pourtant déjà un peu de nostalgie d’avoir quitté le continent blanc, cher à mon cœur. J'éprouve aussi e l’excitation à l’idée de poursuivre cette aventure en conférences, livre et film.

 

Qu'avez-vous cherché et trouvé au cœur de l'Antarctique ?

Mon expédition n’a jamais été l’objet d’une fuite ou d’une retraite. J’ai répondu à l’appel d’un rêve que j’avais depuis mon enfance : aller au pôle Sud.

Mais bien entendu, passer 51 jours en solitaire dans l’environnement le plus isolé de la planète pousse à certaines réflexions...

50299944_1981234428663339_3258208597867233280_n.jpg

Je crois que j’y ai trouvé un peu de sérénité et cela m’a confirmé le désir de faire de ma vie une aventure ! 

46524328_1919524724834310_3226500911610200064_n.jpg

Et la suite ? Le monde semble trop petit d'ailleurs pour Matthieu Tordeur. Vous envisagez une expédition sur Mars ? 

Dans un premier temps, je vais profiter le plus possible des douches et de la nourriture en quantité illimitée ! Ensuite je consacrerai beaucoup de mon énergie à donner des conférences en entreprise, à la production d’un film de 52 minutes pour Ushuaia TV et à l’écriture d’un livre.

45562620_1894897397297043_24510257371807744_n.jpg

Il y aura d’autres expéditions ensuite, j’en suis sûr. J’aime autant les aventures collectives que celles en solitaire, elles m’apportent des choses différentes.

Mars ? J’en rêve bien sûr... Mais je crois que c’est plus réaliste de laisser ma place à Thomas Pesquet (rires) ! 

 

 

50075745_1989941604459288_4714336200658255872_n.jpg


Enfin, livrez nous nous une phrase et/ou une dédicace que vous avez envie d'adresser aux lecteurs du blog Embarquements...  

Il y a un poème de Charles Bukowski qui m’accompagne dans toutes mes expéditions. Sa lecture me rassure et me motive dans les moments difficiles : « If you’re going to try, go all the way. Otherwise, don’t even start. This could mean losing girlfriends, wives, relatives and maybe even your mind. It could mean not eating for three or four days. It could mean freezing on a park bench. It could mean jail. It could mean derision. It could mean mockery

> Le poème «Go all the way»  de Charles Bukowski en vidéo (Cf ci-contre)

Isolation is the gift. All the others are a test of your endurance, of how much you really want to do it. And, you’ll do it, despite rejection and the worst odds. And it will be better than anything else you can imagine. If you’re going to try, go all the way. There is no other feeling like that. You will be alone with the gods, and the nights will flame with fire. You will ride life straight to perfect laughter. It’s the only good fight there is ».

Photographies © Matthieu Tordeur Aventurier

50008784_1985617151558400_2623601216805928960_n.jpg

EN SAVOIR +
Pour (re)vivre l'expédition Objectif Pôle Sud

50531522_1995749887211793_8797354935139172352_n.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel