Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

new york

  • L’ŒIL DU MAÎTRE

    HOWARD-GREENBERG---COLLECTION.jpg

    Une centaine de chefs-d’œuvre de la photographie. Des clichés phares issus de la collection privée de Howard Greenberg, galeriste-collectionneur de New York City. Direction la fondation Henri-Cartier Bresson à Paris. Emotions garanties !

    La réputation d’Howard Greenberg n’est plus à prouver. Outre-atlantique, il est d’ailleurs l’un des piliers de la scène photographique new yorkaise. Sa passion dévorante pour la photographie remonte au début des années 1970, l’incitant rapidement à monter propre galerie.

    À l’instinct et au coup de cœur, Howard Greenberg expose alors ce qu’il aime, sans tenir compte souvent de prérogatives mercantiles, le travail des grands maîtres l’aidant à financer le reste.

    4900-5203.jpg

    En parallèle à son métier de galeriste, Mister Greenberg va se construire, au cours des 3 dernières décennies et de ses coups de cœur, une impressionnante collection de photographies, privilégiant deux approches.

    Une expérimentale, flirtant avec l’abstraction ; et une autre documentaire, « enregistreur » du réel, faisant étalage de l’engagement social de ses photographes.

    « Le bon tirage de la bonne image trouvé au bon moment »
    Howard Greenberg

    C’est dans cette collection foisonnante que la Fondation Henri Cartier-Bresson a eu la riche idée de sélectionner une centaine de clichés emblématique. L’opportunité est ainsi offerte aux visiteurs de la fondation de voir de visu des œuvres phares, dont certaines fort connues.  

    expo-photo-collection-howard-greenberg.jpgParmi ces « pépites », les clichés de Dorothea Lange, témoin privilégiée de la grande dépression aux USA, ou encore ceux de  photographes méconnus comme Roy DeCarava ou Leon Levinstein.

    Galeriste et collectionneur avisé, Howard Greenberg a décidément des bons goûts. À commencer par celui de nous faire voyager dans l’histoire de la photographie du vingtième siècle.

    Photographies Courtesy Howard Greenberg Gallery

    > Y ALLER

    Exposition Collection Howard Greenberg. Du 16 janvier au 21 avril 2013 @la Fondation Henri Cartier-Bresson / Paris 14. Plus d’infos sur www.henricartierbresson.org


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • NEW YORK, NEW YORK...

    NY City.jpg
    © Stéphane DUGAST

     

    NEW YORK CITY (USA)
    40° 47 Nord / 73° 58 Ouest

     

    4 ans après les événements du 11 septembre 2001, j'ai eu la chance de découvrir New York City en arrivant par voie maritime, reporter embarqué sur la frégate de la Marine Jean Bart. Avant de mettre pied à terre dans la « grosse pomme », j'ai ainsi découvert le pont Verrazano, Ellis island, la statue de la Liberté, Staten island puis Manhattan. Accostage à l'ombre des gratte-ciels orphelins des deux tours jumelles. Les hommages aux disparus et aux sauveteurs étaient alors encore nombreux en ville. L'émotion toujours palapable...
     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • SAVOYARD, TETE DE LARD !

    Ancien élève de l'école normale de musique, Jean-Marie Chourgnoz a été tour à tour musicien, créatif, directeur d’une agence de publicité puis photographe et plasticien. Un embarquement sur la Jeanne a changé sa vie…

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • BIENTOT LA GROSSE POMME...

    PICS SD NY 05.JPG
    © Stéphane DUGAST

    NEW YORK (USA)
    40° 47 Nord / 73° 58 Ouest

    Sur le pont de la frégate de lutte  anti-aérienne Jean Bart, juste au-dessous du  pont suspendu Verrazano-Narrows, ainsi baptisé en l'honneur de Giovanni da Verrazano. L'explorateur italien est le premier Européen à avoir franchi les Narrows et à avoir posé le pied sur le site de l'actuelle New York. La «grosse pomme» est une escale phare pour tout marin et la possibilité de découvrir cette ville par la mer. Après le pont Verrazano, Ellis island, la statue de la Liberté, Staten island sur bâbord, Manhattan sur tribord, puis un accostage à l'ombre des gratte-ciels... 

    Lien permanent Pin it! Imprimer