Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’EXPÉDITION AU PAYS DES FOURRURES #4

Une expédition dans le Grand Nord canadien librement inspirée des Voyages Extraordinaires de Jules Verne, c’est l'expédition menée par les «marcheurs du Grand Nord» : Dominique Simonneau et Pascal Hémon. Quatrième épisode de leur aventure  entre taïga, toundra et banquise : Chante avec les loups (ou la nouvelle histoire du petit chaperon rouge).

(LIRE L’ÉPISODE PRÉCÉDENT) « Il était une fois deux compères, skiant, tirant leur pulka sur un grand lac des Territoires du Nord-Ouest, traçant leur chemin vers le Nord, scrutant l'horizon en quête d'un point de repère afin de tenir leur cap. Tout d'un coup, le premier habillé de sa parka rouge aperçoit un mouvement loin devant. Un petit renard en quête de quelque chose à grignoter pense t'il naïvement...

Continuant leur chemin, les deux compères s'approchent et découvrent un second point couleur ivoire, celui-là immobile. Chouette, un deuxième renard !

Le premier prenant les jumelles pour mieux les observer, il reste pétrifié et son sang ne fait qu'un tour : ce sont des loups ! Le point immobile est en fait un grand mâle qui les observe attentivement, et qui probablement se lèche déjà les babines. Les caribous sont partis depuis longtemps de ce lac, deux humains feraient un bon dîner pour des loups affamés.

canada,grand nord,expédition,le pays des fourrures,aventure,hemon,simonneau

Un changement de cap s'impose et les compères obliquent rapidement vers l'ouest pour s'écarter. Mais le grand loup se lève et court se placer en embuscade sur leur nouvelle trajectoire. La tension monte, les compères décident de poursuivre leur chemin et arment leurs fusées de défense. Les loups ne sont plus qu'à 150 m, en quelques secondes ils peuvent être sur eux.

Soudain, le premier des compères se rappelle que faire sur bruit est l'une des recommandations dans ce genre de situation. Il se met à chanter à tue-tête le premier air qui lui vient à l'esprit : «C'est la luuutte finaaale...». Le second compère reprend de plus belle et les voilà au milieu du lac chantant, ou plutôt hurlant, l'Internationale !

canada,grand nord,expédition,le pays des fourrures,aventure,hemon,simonneau

Les loups, mauvais public, (normal, un loup nord-américain) semblent se concerter, hésitent, puis finalement prennent la tangente. Les compères hurlent de plus belle, passant de la chanson aux insultes : «Casse toi pov' c...!!!, Barrez vous bandes d'abrutis etc.». Les loups s'enfuient à toutes pattes.

La morale de l'histoire n'est pas encore bien définie :est-ce que les loups américains sont des anti-communistes notoires ? Ou bien ils n'aiment pas les insultes à la française ? Qui sait ?

En tout cas, après cet épisode, les deux compères ont repris leur chemin et le chaperon rouge peut dormir tranquille, il a maintenant une recette pour faire fuir le loup » (LIRE LA SUITE)

Pascal, Lac Hottah
Territoires du Nord-Ouest, Canada, 65°06'27"N 118°31'22"O

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • Une réponse belle, drôle, poétique et véridique aux polémiques sur les supposées attaques de loups dans nos campagnes françaises....

Les commentaires sont fermés.