Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

QUAND LA CROISIÈRE S'AMUSE ?

J'ai passé mes vacances en compagnie d'Hervé Hamon mais l'intéressé n'en sait rien ! La bonne blague ? Non, j'ai tout simplement lu (et dévoré) ses deux romans d'aventures fleuves (500 pages chacun). Deux romans d'aventures, dont l'intrigue se déroule sur le même paquebot de croisière. Et j'ai été littéralement embarqué !

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

Là est tout le paradoxe français. Les bateaux de croisière désemplissent rarement. Les croisiéristes sont de plus en nombreux, tout comme les personnalités médiatiques à embarquer à bord, se prêtant parfaitement au jeu. Un moyen évidemment ad hoc pour les compagnies de rendre leurs «produits» plus culturelles, et pour les parrains-conférenciers de prestige de passer des vacances à l’œil, voire même d'être rétribués. Qui s'en plaindra personne d'autant que l'économie maritime est un secteur porteur. «C'est mieux que le secteur de l'automobile !», aime à me rappeler un ami marin, écrivain et grand spécialiste.

UN MONDE TROP CARICATURÉ

Bref, le monde de la croisière semble vibrionner mais il a paradoxalement mauvaise presse en France. La faute à qui ? A quoi ? Au peu d'appétence des Français pour la chose maritime ? A la série TV «La croisière s'amuse» ayant caricaturé jusqu'à saturation le monde du paquebot  ?

 
Ne serait-ce pas plutôt la faute à l'indécence et à l'incompétence du capitaine du Costa Concordia responsable en grande partie du naufrage de son paquebot et de la mort de 32 personnes ? Ou est-ce encore la faute au cinéma et à cette comédie très franchouillarde La Croisière n'hésitant pas visiblement à multiplier les clichés sur le sujet ? C'est un peu tout çà sûrement.

 
Quant à la littérature française, elle a fait peu cas des croisières. Journaliste, essayiste, écrivain et grand amoureux des «choses de la mer», Hervé Hamon a réparé cet oubli. L'intrigue de son premier roman - sobrement intitulé Paquebot - se déroule, en effet, à bord du navire de croisière L'Imperial Tsarina.

Ces 2 romans traînaient depuis trop longtemps dans les rayonnages de ma bibliothèque. Cet été, je me suis enfin résolu à les embarquer dans ma valise,bien m'en a pris !


UN ROMAN ASSURÉMENT SALÉ 

Je me suis pris d'affection pour l'équipage du paquebot : ceux qui bossent. Un équipage de fortes têtes avec le Captain Shrimp, le chef mécano Be-Bop, son adjoint Creux, ou encore l'animateur italien affable Pajetta.

Chez les passagers - ceux qui bronzent - la galerie de personnalités est là aussi foisonnante. Il y a des couples improbables - comme Pamela et Norbert, le mourant grand lecteur du Wall Street Journal, Inès la croque-mort et Angelo le théologien libertin.

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

Ces gens bien élevés côtoient des personnalités étonnantes comme le docteur Charif ne manquant jamais de vanter ses frottis pas chers ou Francesco le coiffeur faisant office de diacre et de croyant très tradi. Pièce phare (ou montée) de cette galerie, la sulfureuse Svetlana, chanteuse de Mourmansk, autour de laquelle gravitent Aliocha son mari jaloux et bientôt le professeur Korb, un conférencier dans tous ses états

Ajoutez à cette galerie déjà épatante : une vieille dame anglaise lesbienne,  un couple cent pour cent franchouillard (les Chourgnoz), sans oublier un actionnaire russe féroce et un armateur grec véreux, et vous l'avez compris : le casting de ce roman est haut en couleurs.

En bon cinéphile et scénariste, Hervé Hamon a incontestablement soigné ses premiers rôles autant que ses seconds. «Mon roman est une allégorie de la vie sociale, avec ceux qui se reposent et ceux qui bossent. J'ai eu envie de rire mais surtout d'écrire un vrai roman d'aventures. J'en avais marre de la la littérature narcissique et funèbre», aime d'ailleurs à préciser l'auteur.

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

SANS MAÎTRISE, LA PUISSANCE N'EST RIEN !

Ce premier roman est à la fois profond, tendre et caustique. A l'instar d'un vaudeville ou d'une comédie, Hervé Hamon émaille, en effet, son récit de rebondissements et de surprises. Des effets qui n'empêchent pas l'intrigue d'être solidement ficelée. Le suspense est également parfaitement maîtrisé

Côté style,  l'auteur excelle dans les descriptions des personnages ou encore à raconter des épisodes maritimes. Quant à ses dialogues, ils sont ciselés et ils font mouche.

«J'aime les récits d'Arturo Perez-Reverte, ou d'Alexandre Dumas. J'aime leur manière d'amener des coups de théâtre dans leur intrigue. J'aime également les incidentes dans l'écriture ou quand le langage familier alterne avec des passages plus littéraires, avec des allusions culturelles pointues. J'aime ce qui n'est pas académique», aime à préciser l'écrivain lors de ses conférences.

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

UNE SUITE ROYALE

Mes 500 pages vite avalées, je me suis dès lors attelé avec gourmandise à la suite, à l'autre roman s'intitulant Pour l'amour du capitaine (ouvrage que l'on peut cependant lire sans avoir Paquebot).

Dans cette suite royale, on retrouve ainsi, avec plaisir et jubilation, les mêmes protagonistes et le même bateau (transformations écolo de pacotille en prime) que dans le roman précédent.

Une nouvelle fois, Hervé Hamon fait étalage de ses talents de conteur n'hésitant pas à multiplier les rebondissements tout en raillant le monde des croisiéristes. Outre la comédie (et le burlesque), l'auteur n'hésite pas à faire dans la satire et à ainsi mettre en lumière les maux de nos sociétés modernes (loisirs de masse, course au profit, cupidité des actionnaires, écologie opportuniste...).

En fin connaisseur du monde maritime, de ses enjeux et de ses acteurs, Hervé Hamon excelle à tisser une intrigue solide aux ramifications nombreuses. Ses personnages ont de la couenne et du ressort, bigre ! Ses scènes maritimes sont une nouvelle fois abouties tant les faits semblent plausibles et font écho au quotidien des vrais marins.

Enfin comme dans Paquebot, on s'aime, on se déteste, on baise, on mange, on danse, on boit, on dort, on se prélasse... L'auteur nous plonge au cœur de la vie d'un paquebot, et ce à tous les ponts (= étages). De la prou à la poupe. Des machines à la passerelle via la piscine et le moindre recoin du navire. 

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

Résumons : Hervé Hamon signe là deux romans d'aventures jubilatoires passés assez inaperçus chez les gens de mer. Mêler réalisme, comique, légèreté, satire et burlesque - des ingrédients trop rares dans la littérature française – était une vraie gageure. L'écrivain de Marine tient bon son cap et sa barre !

Deux romans d'aventures donc à lire pour prolonger l'été. Piquant et régénérant. Comme l'air marin en somme ! 

 

Stéphane DUGAST
P
hotographies © Dialogues / (dessin) Le1 / DR / Stéphane Dugast

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugast

EN SAVOIR +

Paquebot est le vingt-sixième livre d’Hervé Hamon et son premier roman.

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugastL'HISTOIRE C’est un roman d’aventures, un livre qui raconte des histoires. C’est l’histoire d’une croisière sur l’océan Indien, une croisière un peu spéciale baptisée « croisière mystère ». C’est l’histoire d’un paquebot qui s’appelle Imperial Tsarina, un vieux paquebot rondouillard dont l’armateur est grec et l’actionnaire russe, ce qui va lui valoir beaucoup d’ennuis. A bord, ils sont venus ils sont tous là, le capitaine courageux, le savant amoureux, le théologien libertin, le chef mécanicien à particule, le financier sentimental, le magicien jaloux, l’animateur qui lit Homère. Sans oublier Svetlana, la sulfureuse danseuse russe. C’est une comédie qui aime les coups de théâtre et les déclarations d’amour. Il y aura même des morts, mais la fête continue. Les passagers voulaient du mystère et des surprises : ils sont servis. Et en plus ils s’amusent. Nous aussi.

Paquebot de Hervé Hamon. 463 pages - 8,10 €. Paru en mai 2007 aux Editions du Panama et disponible à présent dans la collection de poche Points .

 

Pour l'amour du capitaine - Paquebot II est la suite du premier roman d'Hervé Hamon.

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugastL'HISTOIRE C’est un roman d’aventures, un vrai. Avec des traîtres et des amoureuses, des escrocs et des cœurs purs, un philosophe et un graisseur, des spéculateurs et des syndicalistes, un grand lecteur d’Homère, une femme si belle qu’on en mourrait, des morts dont on se demande s’ils ne seraient pas vivants, sans compter un théologien libertin, un astrophysicien mené par la passion, des vieilles dames plus ou moins convenables, et quelques joueurs de roulette – pas avant minuit, toutefois. Avec, surtout, le valeureux capitaine Shrimp ainsi que la suave Pamela qui l’adore, sans oublier Be-bop, son chef mécanicien, non moins courageux mais dont le langage est imprévisible. Vous l’aurez compris, c’est un livre qui raconte des histoires. Des vraies, comme dans les romans. Et c’est l’histoire d’un paquebot, un vieux paquebot relooké, qui emmène ses passagers au large des côtes du Chili pour leur vanter la Nature, la Nature en danger. Mais, vous l’aurez aussi compris, ce n’est là qu’un prétexte. Et la Nature va se venger. Ce en quoi elle aura mille fois raison.

Pour l'amour du capitaine -
Paquebot II de Hervé Hamon. 464 pages - 21.00 € (Seuil éditions)

 

roman,mer,marins,paquebot,pour l'amour du capitaine,hervé hamon,comédie,théâtre,bateaux,burlesque,littérature,littérature maritime,écrivain,marine,écrivain de marine,chronique,stéphane dugastQUI EST HERVÉ HAMON ?

Journaliste, documentariste, écrivain, éditeur, cinéaste, Hervé Hamon cumule les casquettes. Il est un homme de plume farouchement éclectique, auteur de grandes enquêtes (Génération, Tant qu’il y aura des élèves), d’essais littéraires (Besoin de mer, Le Vent du plaisir), de reportages (L’Abeille d’Ouessant), Hervé Hamon est un passionné du monde maritime, auteur d'ouvrages qui font référence en la matière comme Besoin de mer, Chasseurs de tempête, L'Abeille d'Ouessant ou encore Le livre des tempêtes. Une production iodée qui lui a ouvert des portes et permit d'être élu écrivain de Marine en 2005.

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel