Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TRÉSORS NIPPONS : 65 ANS APRÈS ! #1 EXPO PHOTO

Guide-conférencier et grand voyageur, Christophe Léger a décidé d'organiser au Japon l'été dernier une exposition de photographies de son père relatant l'escale longue durée (1951-52) de l’aviso « Chevreuil » alors en carénage à Uraga, un port modeste situé au sud de Tokyo. Six décennies plus tard, la magie a opéré et elle a permis de braquer les projecteurs sur un épisode méconnu de l'histoire de la Marine en Extrême-Orient.

« Les clichés de mon père sont sans prétention. Ils datent de l'escale pour des opérations de carénage de son aviso Chevreuil. Un carénage qui s'est tenu à Uraga au Japon entre novembre 1951 et juillet 1952 », précise d'emblée Christophe Léger. Autant de photographies noir et blanc nous révélant des fragments d'une histoire méconnue.

Quant à l'histoire de l'auteur de ces clichés (décédé depuis), elle est sans zone d'ombres. Monsieur Léger Père a embarqué sur l'aviso Chevreuil qui a appareillé de France en 1949 pour prendre part au conflit en Indochine.

Un carénage inattendu, après presque deux années de conflit, va permettre au marin Léger et ses camarades de vivre « une merveilleuse parenthèse de paix et une expérience dont mon père ne se lassait pas d’en partager les détails jusqu’à la fin de sa vie », confie son fils, les yeux brillants.

COLS BLEUS JAPON christophe leger 10.jpg

COLS BLEUS JAPON christophe leger 15.jpg

C'est suite à la découverte, peu de temps après sa disparition, de deux albums photos que Christophe Léger a eu l’idée de présenter ces documents, là où ils étaient avait été fabriqués, soit à Uraga au Japon. Après bien des démarches, des hasards, d'heureuses rencontres et du travail - « beaucoup ! », dixit l'intéressé - l’exposition s'est tenue l'été dernier à Uraga.

 COLS BLEUS JAPON christophe leger 9.jpg

L'événement a été largement diffusé et les médias ont répondu présents tout comme les autorités, dont Mr Yoshida, le maire de Yokosuka, la grande ville voisine ou encore l'attaché de la Défense de l’ambassade de France à Tokyo.

Crédit photo : famille Léger

SD

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel