Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

RETRO 2017 : DECEMBRE

Pour cause d’inventaires et d’activités créatrices intenses, le blog Embarquements vous propose en ce début d’année 2018 une rétrospective de l’année écoulée. L’occasion d’ouvrir la malle à trésors de ce blog créé il y a tout juste 10 ans par Stéphane Dugast et de mettre en avant 12 post (un par mois) de l’année 2017. Douzième et dernier post dédié au géopoliticien Jean-Christophe Victor (1947-2016).

Le géographe et géopoliticien Jean-Christophe Victor, créateur de l'émission «Le Dessous des cartes», fils de l'explorateur Paul-Emile Victor et de la journaliste Eliane Victor, est décédé il y a tout juste un an, à 69 ans. Hommage à cet «honnête» homme, puits de sciences mais au contact parfois rugueux.

Notre premier contact a d’abord été téléphonique, et plutôt abrasif. Je suis de retour de la côte orientale du Groenland dans les pas de Paul-Emile Victor, son père.

De ce voyage initiatique réalisé en 2006, je suis parvenu à produire un livre, des reportages dans la presse, une exposition au Palais de la Découverte à Paris et un film documentaire.

Je suis surtout parvenu à financer cette aventure, à la mener à bien en effectuant un de mes voyages avec dans mes valises son frère Stéphane.

Pour cette entreprise, j’ai pu surtout compter sur le soutien sans faille de Daphné, sa sœur. Je me pensais en quelque sorte adoubé. Et pourtant… 

Ce jour-là, à l’autre bout du téléphone, la voix de Jean-Christophe est râpeuse. Ses mots économes. Ses silences nombreux. Je suis alors comme un collégien devant avouer sa faute à un proviseur. C’est en tout cas ce que j’éprouve à l’autre bout du fil. 

hommage,jean-christophe victor,géopoliticien,humaniste,émission,tv,le dessous des cartes,arte,fils,paul-emile victor,explorateur

Je suis fébrile et intimidé. Jusque-là, je demeurais persuadé d’avoir mené à bien mon projet, celui d’avoir vécu, avec intensité et éthique, un voyage dans les pas de son glorieux aïeul, 70 ans après les séjours de ce dernier au Groenland. 

- Jean-Christophe Victor : J’ai bien aimé votre livre, beaucoup moins votre film.

- Stéphane Dugast : Ah bon !

- Bravo donc pour votre livre, pas pour votre film

- Très bien !

Cette réponse est idiote mais c’est tout ce que je trouve à lui répondre.

- J’ai détesté. Et vous savez, je connais bien la télévision...

Je suis sans voix. Pétrifié ! Bien sûr que je sais que Jean-Christophe est un homme de télévision. Sans regarder toutes les semaines «Le Dessous des Cartes», je connais son émission diffusée sur Arte.  

J’en apprécie sa pédagogie comme la simplicité de son propos ainsi que la façon dont les cartes et la mappemonde parlent aux téléspectateurs érudits ou pas. Ce premier rendez-vous est finalement glaçant. (LIRE LA SUITE)

Stéphane Dugast
Visuels © extraits de la soirée hommage à Jean-Christophe à la BNF

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel