Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHANTAL EDEL, LA NOBLESSE DE L’AVENTURE

Chantal Edel (1941-2018) vient de quitter la terre. C’est une spécialiste du monde du voyage et de l’exploration qui s’en est allée. Hommage.

Chantal Edel, je l’ai rencontrée une première fois à Dijon aux Écrans de l’aventure édition 2003. Épouse de Patrick Edel, alors délégué général de La Guilde Européenne du raid, l’organisateur d’un festival de films d’aventures réputé, Chantal m’avait d’emblée apostrophé : «Ah, c’est vous l’officier de Marine ? Le journaliste de Cols Bleus !».

Je n’étais pas officier mais bien journaliste-reporter de l’hebdomadaire depuis 1945 de la Marine nationale. Le courant était immédiatement passé entre nous. Ses grands yeux brillants, son sourire franc, sa voix un brin éraillée et sa franchise m’avait touché.

Plus tard, nous nous sommes revus lorsque Chantal a publié un récit consacré aux explorateurs du Tibet. Elle avait choisi de présenter des récits de voyage de 13 auteurs, dont Alexandra David-Néel, l’une des rares femmes à être allée jusqu’à Lhassa.

J’ai aimé son amour pour la littérature de voyage et surtout sa sincérité. Elle m’avait tout de suite confié préférer «chercher et découvrir» des récits d’exploration plutôt que de «les écrire». Une confession touchante.

J’ai également lu ses livres du même calibre sur la Patagonie ou le Nil. J’avoue cependant ne pas avoir lu sa dernière pépite, soit son anthologie sur les premiers espions voyageurs du désert.

Une certitude, cette spécialiste de récits de voyages a su raviver la flamme pour ce genre littéraire. Chantal Edel est d’ailleurs à l’origine, avec son ami écrivain Sylvain Tesson (l’actuel président de La Guilde Européenne du raid), du prix de la Toison d’or récompensant chaque année le meilleur récit d’aventures à l’occasion du festival organisé par La Guilde à Dijon.

Amoureuse des voyages et des belles Lettres, Chantal Edel a su ressusciter les récits et les épopées de chevaliers de l’aventure demeurés trop discrets. Et c’est là, la belle empreinte qu’elle nous lègue.

Proche de Colette, la seconde épouse de Paul-Émile Victor (dont j’ai co-écrit la biographie), nous avons à maintes reprises pu discuter de ses souvenirs avec les époux Victor sur son motu (îlot) à Bora Bora en Polynésie Française.

Un coin de paradis, pas loin d’où s’était retiré son père, officier de Marine. La boucle était pour ainsi dire bouclée. 12 ans plus tard, je comprenais enfin son attachement aux horizons lointains et au «grand dehors».

Chantal, reposez en paix. Votre étoile brille fort dans les cieux. Vous avez su faire rimer aventures et littérature.

Stéphane DUGAST
Photographie © archives famille EDEL

> IN MEMORIAM

hommage,chantal edel,patrick edel,la guilde européenne du raid,littérature,voyages,aventures,sylvain tesson,stéphane dugast« Chantal était une merveille ! (…) Elle l’était autant par ses défauts que par ses qualités. Sauvage, injuste, excessive, intolérante à ce qu’elle jugeait vulgaire, médiocre, déloyal – ce qui évidemment faisait beaucoup de choses… Et si rayonnante, si entraînante, si attachante ! (…) Son charme s’alliait à une rigueur sans concessions, qu’il s’agisse de l’orthographe ou d’une conduite de vie qui lui était naturellement exemplaire. C’est avec cette exigence qu’elle se lançait et aboutissait tout ce qu’elle faisait, depuis notre rencontre à la Guilde, rentrant tous deux d’avoir sillonné l’Amérique du Sud. Car Chantal n’avait peur de rien : elle voulait encore récemment étudier le grec, rêvait d’apprendre à piloter... et ce que nous avons fait de mieux, ce sont sûrement nos trois enfants »

Patrick Edel, son mari

hommage, chantal edel, patrick edel, la guilde européenne du raid, littérature, voyages, aventures, sylvain tesson, stéphane dugast


> A LIRE

  • Tibet, vers la terre interdite,récits de voyage, présenté par Chantal Edel. 1056 pages - 28 € (Omnibus).
  • Les Seigneurs du désert, de Tombouctou à La Mecque, présenté par Chantal Edel. 960 pages - 29 € (Omnibus).
Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel