Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LA VOIE DU POLE : C’EST FINI !

Sébastien Roubinet est du genre obstiné ! Avec deux compagnons, l’explorateur est reparti pour une troisième tentative de traversée de l’océan arctique glacial via le pôle nord, à la voile sans assistance et sans moteur, uniquement grâce à la force humaine et à la force du vent. Un défi au cours duquel ses protagonistes ont du finalement rebrousser chemin. Les dures lois de l'Arctique. Des tenants et aboutissants à lire en bleu dans ce post.  

expédition,exploration,aventure,traversée,océan arctique glaciale,sébastien roubinet,rodolphe andré,benoit lequin,la voie du pole 2018,blog,embarquements

Sébastien et ses 2 compagnons se sont élancés sur la rivière la Sagavanirktok River, tout prêt de Deadhorse à 11h30 du matin, le mardi 19 juin. En ligne de mire pour les trois explorateurs, une traversée de l’océan arctique glacial sur un bateau taillé pour affronter les glaces et la banquise. 

> LIRE LA CHRONIQUE : LA VOIE DU PÔLE 2018

expédition,exploration,aventure,traversée,océan arctique glaciale,sébastien roubinet,rodolphe andré,benoit lequin,la voie du pole 2018,blog,embarquements

Avec deux compagnons, Sébastien a donc embarqué à bord « Babouch'ty » - chargé de 200 kilos de nourriture et de matériel – soit un voilier, devenant un char à glace (selon l'épaisseur de la glace) 

Bonne chance à l'expédition « La voie du pôle 2018 ». Bon vent, bonne mer (et banquise) à Sébastien, Vincent et Éric. C'était en substance le discours tenu avant le départ. Depuis des événements sont survenus  : 

LES EXPLICATIONS DU CHEF D'EXPEDITION 

C'est le 57ème jour, nous sommes à 1/3 du parcours complet.

En plus du gros bouchon de glace impraticable devant Pruddhoe Bay qui nous a fait perdre unmois, depuis une dizaine de jours, le vent ne nous fait pas de cadeau (de face et une grosse dérive négative) et surtout, pour les 10 jours à venir, la tendance ne se renversera pas.Sans compter qu'on ne voit plus de phoque (pour remplir notre garde manger) : notre marge de sécurité fond à vue d'oeil !  

L'hiver approche et d'ici la fin septembre, le jeu changera et les conséquences peuvent être graves dans cette partie du monde ! 

Donc hier, après concertation et réflexion, on a décidé de faire demi-tour avant de ne plus pouvoir. A ce stade, on pourrait continuer mais on préfère retourner nous-mêmes à la civilisation plutôt que de risquer d'être sauvé, ça, on ne veut pas !
On est évidemment très déçu et en même temps, content du travail accompli dans des conditions souvent dures, l'Arctique n'a pas voulu !

expédition,exploration,aventure,traversée,océan arctique glaciale,sébastien roubinet,rodolphe andré,benoit lequin,la voie du pole 2018,blog,embarquements



Mais on reste heureux et émerveillé par ces régions, de cette expérience humaine très forteet de notre super bateau qui est très polyvalent et performant sur la glace. On a la sensation d'avoir réalisé une belle expé.

Et puis l'aventure n'est pas finie, il va nous falloir au moins 3 semaines pour rejoindre Tuktoyaktuk au Canada, on va continuer à vivre cette aventure à 100%.

Ce matin, comme pour nous faire plaisir, l'Arctique à recouvert le gréement de givre, c'estmagnifique ! on a fait le tour de notre île flottante en se disant que l'on avait de la chance d'être là.

Une pensée pour vous, nos étoiles partenaires et amis
Océan Arctique, on t'aime.

Seb, Éric et Vincent

Photographies © La voie du Pôle

expédition,exploration,aventure,traversée,océan arctique glaciale,sébastien roubinet,rodolphe andré,benoit lequin,la voie du pole 2018,blog,embarquements

> EN SAVOIR +
Vous pourrez bientôt suivre leur positionnement quotidien ainsi que les nouvelles sur le site internet www.sebroubinet.eu et sur https://www.facebook.com/Lavoiedupole/ 

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel