Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

RAID LATÉCOÈRE AÉROPOSTALE : L’AUDACE EN HERITAGE

Pin it!

Le Raid Latécoère-Aéropostale, créé en 2008, rassemble tous les ans des passionnés d’aviation et d’histoire, désireux de parcourir un trajet de légende. Cette année, l’ambassadrice de cette aventure est une alpiniste et explorateur : Laurence de la Ferrière.

Fidèle à la vision de Pierre-Georges Latécoère en 1918, « l’aérien pour relier les Hommes », cette aventure humaniste vise à valoriser l’écrit et à rapprocher les hommes et les cultures.

ll parcourt les escales mythiques des Lignes Aériennes Latécoère et Aéropostale sur 3 continents et 11 pays, permet d’entretenir la mémoire de notre patrimoine culturel et fait revivre l’esprit humaniste et aventurier des pionniers.

raid latécoère-aéropostale,2018,ambassadrice,aventure,alpiniste,explorateur,laurence de la ferrière

Le Raid Latécoère-Aéropostale a pour objectif de soutenir des projets culturels, solidaires et de Développement durable qui, dans leur modeste mesure, ont pour objectif de traduire la philosophie des pionniers de l’aviation dans le contexte du XXIème siècle.

Enfin, il souhaite tracer tout au long du parcours, une ligne de solidarité au sein des générations futures.

Parmi les personnalités qui soutiennent et participent à cette édition 2018, Laurence de la FERRIERE, alpiniste et aventurière, aux cotés de Raphaël Domjan, Pilote éco explorateur de l'avion solaire Solarstratos, Raphaël Dinelli, pilote de l'avion électrique Eraole, Hervé de Saint-Exupéry, pilote et représentant la Fondation Antoine de Saint- Exupéry pour la Jeunesse et de Loïc Blaise, Pilote de Polar Kid.

raid latécoère-aéropostale,2018,ambassadrice,aventure,alpiniste,explorateur,laurence de la ferrière

raid latécoère-aéropostale,2018,ambassadrice,aventure,alpiniste,explorateur,laurence de la ferrièreLaurence de la Ferrière est née à Casablanca au Maroc. A vingt ans, elle découvre la haute montagne et renonce alors à la flûte traversière et à la médecine pour partir à la conquête des plus hauts sommets du monde, avant de s'engager vers l'exploration polaire arctique et antarctique.

Le 20 octobre 1984, elle atteint le sommet du Yalungkang (8505m) au Kangchenjunga (Pakistan). Première sans oxygène, qui lui vaudra le Record mondial féminin d’altitude sans oxygène.

Elle fait ensuite une tentative hivernale de l’Annapurna en 1984 au Népal, puis atteint le sommet du Nanga Parbat (8125m) le 8 juillet 1985 et monte à 7800m d’altitude au Gasherbrum II.

En 1989, elle atteint 7600 m au Broad Peak (Pakistan) qu’elle descend à ski.

En 1991, elle part explorer la Sibérie Orientale sur la banquise du Détroit de Béring en attelages de chiens de traineau.

Le 1er juin 1992, elle atteint le sommet du Mc Kinley (6 200m).

Écrire un commentaire

Optionnel