Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BIOPIC PAUL-ÉMILE VICTOR | DE LA BANQUISE À BORA BORA

Pin it!

«Paul-Émile Victor, j'ai horreur du froid», c’est le titre du prochain film documentaire (52 mn) écrit et réalisé par Stéphane Dugast. Diffusion à la télévision le 12 mars prochain à 20h40 sur Ushuaia TV, puis sur La 1ère Polynésie. Explications et confidences sur ce biopic dédié à une figure de l’exploration polaire. En prime, des tournages à Paris, dans la forêt de Rambouillet, dans le Jura, au Groenland oriental et à Bora Bora. 

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau


L’HISTOIRE
Personnalité très médiatique de la France du 20ème siècle, Paul-Émile Victor est pourtant aujourd’hui tombé dans l’oubli.

Ethnologue, écrivain, dessinateur et créateur des Expéditions Polaires Françaises, Paul-Émile Victor est aussi un explorateur engagé très attaché à la Nature et à sa défense.

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutes

Pour la première fois, archives inédites, témoignages forts et lieux clefs de son existence sont réunis dans un film documentaire qui retrace l’incroyable destin d’un chantre de l'exploration polaire mais aussi l'un des pionniers de l’écologie moderne. Un personnage emblématique de la France d'après-guerre qui me fascine, et dont je suis la trace depuis 2006.

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveauPhotographie © DR - Christopher Michel - Thierry Seni - Fonds de dotation Paul-Émile Victor
paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveauPhotographie © Teva Victor


LE TOURNAGE
Parce que des images d’archives et d’entretiens - aussi fortes soient-elles - ne suffisaient pas, j’ai voulu  réaliser des séquences in situ avec trois témoins à des endroits clefs de l’existence de Paul-Émile Victor : soit la forêt de Rambouillet, le Groenland et la Polynésie.  

J’ai ainsi emmené Stéphane Niveau sur la côte orientale du Groenland. Nous nous rendus dans la région d’Ammassalik et les localités voisines afin de fréquenter les lieux que l’explorateur avait arpentés entre 1934 et 1937.

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutesPhotographie © Fonds de dotation Paul-Émile Victor

C'était pour moi un retour en terre promise en quelque sorte après 12 ans d'absence. en 2006, j'ai, en effet, sillonné 3 mois durant cette région polaire pour un premier projet s'intitulant «Dans les pas de Paul-Émile Victor».

A la clef, des reportages dans la presse, un livre paru aux éditions Michel Lafon, une exposition au Palais de la Découverte à Paris et un documentaire réalisé en compagnie de Stéphane Victor, l'un des fils du glorieux explorateur.

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

Douze ans plus tard, j'étais donc de retour dans la région d'Ammassalik. Avec Stéphane Niveau, nous avons  sillonné le fjord du Sermilik et ainsi navigué à proximité des glaciers que Paul-Émile Victor avait soigneusement cartographiés il y a plus de 80 ans. Des glaciers qui ont encore fondu sous les effets du réchauffement climatique.

> BONUS  : LIRE "BIOPIC PAUL-ÉMILE VICTOR, LE GROENLAND"

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutesPhotographie © Fonds de dotation Paul-Émile Victor

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

Quant à Stéphane Niveau, il a été  un bon client devant la caméra, racontant avec faconde Paul-Émile Victor. Normal, me direz-vous! Stéphane a été durant près de 20 ans le directeur du centre polaire Paul-Émile Victor à Prémanon dans le Jura.

Un “petit” musée qui s’est récemment transformé en Espace des Mondes Polaires, dont Stéphane est devenu le directeur culturel et scientifique.

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

Pour ce documentaire, j’ai aussi voulu filmer Daphné Victor, avec qui j’ai co-signé́ en 2015 la biographie «Paul-Émile Victor, j'ai toujours vécu demain» parue aux éditions Robert Laffont et aux éditions Points en poche.

Unique fille de l’explorateur, Daphné gère dorénavant le patrimoine immatériel laissé par son père, en travaillant notamment à l’édition ou à la réédition de ses livres ainsi qu'à son héritage intellectuel. 

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutes

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

> BONUS  : LIRE "PAROLES DE BIOGRAPHES @FRANCE CULTURE"

Daphné est la meilleure connaisseuse de l’œuvre et de la vie de Paul-Émile Victor. C’est dans un endroit cher à son père, soit dans la cabane que l’explorateur s’était construite dans la forêt de Rambouillet en région parisienne, que j’avais prévu d'interviewer Daphné.

Ce fut chose faite avant qu'au montage, je décide de remplacer cette séquence par un entretien plus lumineux filmé à son domicile en 2013, avec la complicité de Christophe Géral. 

La cabane était pourtant un lieu fort symbolique : c'était un refuge du frère ainé de Daphné : Jean-Christophe, l’animateur de l’émission télé Le dessous des cartes diffusée sur Arte, décédé en décembre 2016.

> BONUS  : "HOMMAGE A UN HONNETE HOMME #1"

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

J’ai enfin suivi Teva Victor, le fils cadet de l’explorateur, en partant à sa rencontre en Polynésie française. Paul-Émile Victor a, en effet, non seulement été́ fasciné par les mondes polaires mais les îles de Polynésie ils en a rêvé dès sa plus tendre enfance.

Teva m’a ainsi permis d’exaucer un rêve fou : celui de découvrir Bora Bora et le motu (îlot) Tane, le lieu de résidence de Paul-Émile Victor de 1976 à sa mort en 1995.

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveauPhotographie © Jean-Luc Massinon - La Dépêche de Tahiti

Sculpteur chevronné, Teva aime, quant à lui, à travailler la pierre volcanique qu’il sculpte au cœur de la nature, souvent à Bora Bora, le lieu de son enfance.

Teva a été le guide idéal pour raconter les années polynésiennes de son père ainsi que son fort attachement à des lieux en harmonie totale avec la Nature.  

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutes

paul-Émile victor,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau,j'ai horreur du froid,52 minutes

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau

Jura, Rambouillet, Groenland ou Polynésie... Ces séquences tournées sous toutes les latitudes m’ont permis de tourner des images au cœur d’une nature très sauvage. Comme un écho à la vie foisonnante d’un explorateur précurseur très attaché à la planète et à sa sauvegarde.

 

paul-Émile victor,l’étonnant voyageur,film,documentaire,stéphane dugast,ushuaia tv,tournage,groenland oriental,stéphane niveau
Photographie © Fonds de dotation Paul-Émile Victor


> LA FICHE TECHNIQUE

  • Format : HD
  • Durée : 54 min
  • Année : 2018
  • Écriture et réalisation : Stéphane Dugast
  • Montage : Lysiane Le Mercier
  • Assistant montage : Yann Spinec
  • Narration : Katy Varda
  • Musique originale : Thierry Malet
  • Images : Christophe Géral - Stéphane Dugast
  • Drone : Stéphane Dugast
  • Producteurs : Régis Ayache et Fabi Lepeltier
  • Assistant de production : Nicolas Droniou
  • Stagiaire assistante de production : Mathilde Boisselier
  • Infographies et générique : Julien Herman
  • Mixage : Pascal Bricard
  • Étalonnage : Isabelle Barrière – C.S.I.
  • Avec le soutien du fonds de dotation Paul-Émile Victor, de l’agence Grand Nord Grand Large (GNGL) et Terres d’Aventures (Terdav), de la compagnie aérienne French Bee, de la Délégation de la Polynésie française à Paris et du Service du Patrimoine Archivistique et Audiovisuel (SPAA) de Polynésie française.

  Photographies © Stéphane Dugast / Ekla Production
(sauf mentions contraires, dont Une © Stéphane Niveau)

Commentaires

  • Super biopic, on se demande avec angoisse mais où et quand aller le voir ? Je fus parmi les chanceux qui auront pu visionner ce beau documentaire en avant première. Un travail de rat de bibliothèque, qu'on avale sans y prendre garde tant le rythme est soutenu, avec de très belles interviews. On peut y savourer des images d'archive peu vues, se laisser vriller par l'oeil bleu du héros, écouter avec nostalgie la voix du fils aîné, découvrir un PEV visionnaire de l'urgence écologique,. En prime, impossible de ne pas tomber sous le charme des tatouages du fils cadet. Que du bonheur, merci Stéf'

  • Merci Dominique
    Tes compliments me touchent beaucoup
    Effectivement, ça a été un travail de Titan mais avec une dream team de choc et le soutien de plein de gens biens, dont Ekla prod, Daphné, Christophe, la cinémathèque de Bretagne... Impossible de tous les citer !
    Un travail d'équipe payant et une boucle... bouclée !

Écrire un commentaire

Optionnel