Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

france 5

  • FESTIVAL LES EXPLORATEURS FONT LEUR CINÉMA

    20 ans et 20 films de sciences et d’exploration ! La société de production Gedeon s'associe au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris pour proposer les 26 & 27 novembre prochains à Paris un festival faisant la part belle à la science et l'exploration.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • TV : DUEL SUR LA BANQUISE

    1911, la conquête du pôle Sud  est marquée par un duel à mort entre deux explorateurs que tout oppose : le britannique Robert Falcon Scott et le norvégien Roald Amundsen. Un documentaire Duel au pôle Sud remonte le fil de l’histoire, narrant ces deux épopées et des deux figures du monde polaire. C’était jeudi soir à la TV sur France 5, et c'était en replay.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LE CŒUR DES HOMMES

    Dimanche dernier à 14 heures 40, France 5 a diffusé Taïga, le premier volet  d'«Humanités» une nouvelle collection documentaires dédiée à l’ethnologie.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • HAROUN TAZIEFF : UN FILM AUSSI

    1976-sommet.jpg

    Cinéaste et documentariste, Eric Beauducel prépare actuellement  le tournage du documentaire «Tazieff/Allègre, la guerre des volcans» dans le cadre de la saison 2 de la nouvelle collection de France 5 «Duels». Rapides explications de l’auteur et réalisateur de ce documentaire en écho à une précédente chronique dédiée à la biographie écrite du volcanologue de renommée.

    Allegre-Tazieff-1976.jpg

    › Racontez-nous plus précisément ce film ?

    - Eric Beauducel : « Il s’agit d’un portrait croisé des deux hommes et de leur antagonisme autour de la crise de la Soufrière de 1976 et plus largement de la prévention des risques volcaniques.  Le film de 52’ est produit par Ekla production et coproduit avec l’INA. Tournage prochainement et diffusion prévu début 2015. 

    › Quel approche privilégiez-vous ?

    - L’idée est de faire redécouvrir ces deux hommes que tout opposait mais qui ont encore chacun aujourd’hui de fervents défenseurs et admirateurs. Le film sera construit autour de la richesse des archives et des interviews de proches, comme Frédéric Lavachery, le fils de Tazieff, des collaborateurs scientifiques des deux hommes, des témoins directs de la crise de 76. 

    bromo.jpg

    « La volcanologie est une science comme la médecine : il faut du doigté, du sang froid, de l'énergie, de l'habitude et l'expérience du terrain. Les études de laboratoire ne suffisent pas »
    Haroun Tazieff, 1976

    hawaiii7.jpeg

    › Ce n’est pas votre premier documentaire sur les volcans ?

    En effet, j’ai réalisé une trilogie « des volcans et des hommes » diffusée sur Arte il y a un peu plus de 10 ans. Cette trilogie m’a permis de faire un tour du monde des volcans et de me rendre ainsi en Islande, en Tanzanie, en Indonésie, au Japon, à Hawaii, au Mexique en Italie et aux Antilles. J’ai également réalisé un 52 minutes intitulé «Protection rapprochée» sur la gestion du Parc de la Soufrière.

    Par ailleurs, mon frère est volcanologue et nous avons arpenté ensemble les volcans indonésiens lors d’une série de reportage photo, il a accompagné Tazieff au sommet du volcan Mérapi, a travaillé sur le Vésuve et a ensuite été directeur de l’Observatoire de la Soufrière. Cela faisait donc pas mal de temps que je voulais me pencher sur la gestion de cette éruption de 1976. 

    eric.jpeg

    › Haroun Tazieff, c’est quoi ? C’est qui pour vous ?

    Haroun Tazieff a fait partie des hommes qui m’ont fait rêver lorsque j’étais adolescent. Cet homme a mené une vie d’une richesse exceptionnelle. Ce n’est que plus tard que j’ai découvert cette véritable opposition avec Claude Allègre à partir de 76.

    L’idée est donc à la fois de faire redécouvrir ce mythe Tazieff du « Poète du feu » comme le surnommait Cocteau.

    1976-07-09_FranceAntilles.jpg

    « Il y a opposition entre l'individu qui cherche à se distinguer, à être particulier, et le groupe qui cherche au contraire à uniformiser, à ce que tout le monde soit semblable. Et l'individu qui se distingue prend le risque d'être le bouc émissaire. Le risque est donc d'être sacrifié si on est trop original. »
    Claude Allègre

    1976-08-31_Aubert-Aurousseau-Allegre.jpg

    Haroun Tazieff, c’est un homme hors norme, qui a contribué à faire connaître au monde entier ce métier de volcanologue mais aussi de faire mieux connaître un aspect un peu oublié de Claude Allègre - masqué par sa carrière politique et provocatrice - celui d’un scientifique qui décrocha le prestigieux Prix Crawford, l’équivalent du Nobel et fut directeur de l’Institut de Physique du Globe à 38 ans.

    Tazieff / Allègre, ce sont deux conceptions de la volcanologie totalement opposée qui ont pourtant contribué chacune à ce que cette science est devenue aujourd’hui »

    semeru1.jpeg

    › BONUS

    LE DOC’ EN RÉSUMÉ En 1976, l'antagonisme de deux hommes fait irruption dans les médias. Leurs noms : Haroun Tazieff, volcanologue déjà connu du grand public et Claude Allègre, chercheur et tout nouveau directeur de l'Institut de Physique du Globe de Paris. Le contexte : l'éruption de la Soufrière de Guadeloupe et la décision de faire ou non évacuer les 70 000 personnes potentiellement menacés.

    Derrière cet affrontement individuel, deux conceptions de la volcanologie et de la gestion du risque naturel se cristallisaient. C'est en partant de ce que l'on a appelé « la crise de 76 » que ce film dresse le portrait de ces deux hommes que tout opposait, de ces deux scientifiques qui se sont affrontés par médias interposés puis jusque devant les tribunaux.

    À travers deux carrières aux antipodes l'une de l'autre, en plongeant dans ce qui a motivé deux vies exceptionnelles, à l'écoute de ceux qui les connaissent bien, ce documentaire reviendra aussi en filigrane sur ce qui aujourd'hui encore reste d'actualité, la gestion des catastrophes naturelles et son alter ego sur-médiatisé, le principe de précaution.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LE VOYAGE DE L’OBÉLISQUE #4

    musée de la marine,obélisque,paris,concorde,louxor,égypte,mer,marin,pharaon,exposition,le voyage de l'obélisque

    À l’occasion de l’exposition «Le voyage de l’obélisque : Louxor / Paris (1829-1836)» actuellement visible au musée national de la Marine, France 5 propose un documentaire inédit sur le fameux monument parisien. Rendez-vous devant votre petit écran dimanche matin sur France 5 à 9 heures 10.

    musée de la marine,obélisque,paris,concorde,louxor,égypte,mer,marin,pharaon,exposition,le voyage de l'obélisque

    Tourné entre le Nil et la Seine, ce documentaire croise une enquête historique sur l'expédition de 1831 du Luxor et un parcours archéologique sur les traces des anciens constructeurs d'obélisques.

    Paris, place de la Concorde, 25 octobre 1836

    musée de la marine,obélisque,paris,concorde,louxor,égypte,mer,marin,pharaon,exposition,le voyage de l'obélisque

    La foule ondule comme les vagues des flots qui ont porté sur plus de 8 000 km le cadeau du Pacha d'Égypte : un des obélisques de Louxor. En présence du roi Louis-Philippe, cet énorme bloc de granit a été choisi par Champollion pour devenir le plus ancien monument de Paris !

    Thèbes (Egypte), XIIème siècle avant notre ère

    De retour de la campagne contre les Hitites, le jeune pharaon Ramsès II arrive à Thèbes et rencontre son architecte en charge de l'agrandissement du temple d'Amon (Louxor). Le roi d'Égypte réclame deux grands obélisques. La construction, le déplacement et l'érection de ces monolithes de plus de 220 tonnes va demander des mois.

    musée de la marine,obélisque,paris,concorde,louxor,égypte,mer,marin,pharaon,exposition,le voyage de l'obélisque

    Lien entre ses deux évènements, Jean-Baptiste Apollinaire Lebas est un jeune ingénieur embarqué dans une périlleuse expédition en Égypte en 1831. Pour rapporter l'obélisque, l'équipage du Luxor dut affronter épidémies, crues et tempêtes et risquer tout au long du voyage la perte du précieux chargement.

    À partir de récits des membres de l'expédition et l'aide d'archéologues et d'historiens, le périple de l'obélisque est reconstitué de sa naissance dans l'Égypte antique à sa transformation en monument parisien au XIXème siècle. Avec des images 3D et des archives détaillées, on découvre les techniques, les navires et les décors de deux aventures humaines et techniques qui se croisent entre le Nil et la Seine.

    musée de la marine,obélisque,paris,concorde,louxor,égypte,mer,marin,pharaon,exposition,le voyage de l'obélisque


    › EN SAVOIR PLUS
    L’Odyssée de l’Obélisque. Documentaire (52 mn) d’Olivier Lemaître. Une production Séquana média avec la participation de France Télévisions. Diffusion le Dimanche 16 mars à 9h10. Plateau présenté par Laurence Piquet. A voir et revoir sur www.france5.fr ou sur francetvpluzz

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer