Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LES MILLE ET UNE VIES DE BURTON

Difficile de détonner d'avantage que Richard Francis Burton (1821-1890) dans la sage Angleterre victorienne. Tour à tour militaire, escrimeur, explorateur, écrivain et poète mais aussi traducteur, linguiste, ethnologue, orientaliste, maître soufi, diplomate ou espion, ce sujet de sa Majesté a collectionné les vies mais aussi les provocations. Un portrait signé Stéphane Dugast paru dans le numéro 2 de la revue Reliefs (LIRE LA CHRONIQUE) dédiée au monde du voyage et de l'exploration.

OEP16 RELIEFS burton 3.jpg

Ses expéditions dans les confins de l'Empire Britannique, sa faculté stupéfiante à parler une trentaine de langues (à défaut de la langue de bois) et ses coups d'éclat bâtiront sa légende. Richard Francis Burton (1821-1890) est l'un des premiers occidentaux à atteindre La Mecque, déguisé en pèlerin. Mais alors qu'il est au fait de sa gloire, une expédition dans la région des Grands Lacs d'Afrique à al recherche des sources du Nil a failli gâcher sa vie et même la détruire. Qui était cet explorateur iconoclaste, cet homme au caractère bien trempé.

EXTRAIT

- Capitaine Burton, capitaine Burton… Bienvenue et bon retour chez vous !

- Merci, mon vieux. Alors quelles sont les nouvelles ?

- Il y en a tant, à commencer par cette découverte des sources du Nil. C'est incroyable, non ?

- La découverte des sources du Nil ? Mais qui diable s'attribue cette découverte ?

- Votre camarade, le lieutenant Speke. Tout Londres en parle !

OEP16 RELIEFS burton 4.jpg


Le vertige est total pour Richard F. Burton de retour en juin 1859 d'une longue et harassante exploration au cœur de l'Afrique en compagnie justement du lieutenant Speke revenu en Angleterre quelques semaines avant lui. Les pensées se bousculent dans la tête du chef d'expédition.

C'est donc ça, son second a d'ores et déjà raconté dans le menu détail leurs aventures à peine débarqué. D'ordinaire volubile, et volontiers disert, Burton en a le souffle coupé. Speke l'a donc trahi sans aucun état d'âme, rompant le pacte qu'ils avaient scellé tous les deux à Zanzibar avant de… (Un récit de Stéphane Dugast)

Pour lire la suite et lire numéro 2 de la REVUE RELIEFS, rendez-vous ICI.

OEP16 RELIEFS burton 2.jpg

Photographies © Reliefs / illustrations Clément Vuillier

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel