Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

2 SAVANTURIERS SUR LA POINTE DES PIEDS

Namoroka, mission à Madagascar : c'est le récit d'une mission scientifique menée par deux «savanturiers» au cœur des Tsingy de Namoroka. Un paysage à couper le souffle (et la pointe des pieds!). Un livre chroniqué par Yves Boulvert, membre de la Société des Explorateurs Français.

« Dans sa préface, Gilles Bœuf, (ex)Président du Muséum national d’histoire naturelle, rappelle que Madagascar - séparé du Continent africain, il y a environ 165 millions d’années - est un paradis de la biodiversité, gravement menacé par la déforestation. Trois petits massifs calcaires du Mésozoïque correspondant à une remontée d’une ancienne barrière de corail, les Tsingy de l’Ankarana, de Bemaraka et de Namoroka, apparaissent déchiquetés par l’érosion en lames coupantes, d’où leur nom, tsingy : « marcher sur la pointe de pieds ». Ils constituent un paysage particulièrement remarquable et une extraordinaire réserve du milieu naturel.

L’ouvrage est rédigé par Lucile Allorge et Thomas Haevermans, chercheurs du Muséum, avec vingt-cinq contributeurs, qualifiés de «savanturiers», français, malgaches et de diverses nationalités. Ensemble, ils ont effectué, en 2012, une mission commune qu’un journal de bord relate dans la première partie.
La seconde partie présente la géologie, le milieu naturel ainsi que le mode de vie des populations Sakalava, Betsileo, Tsimihety et Antaimoro, pauvres et isolées.

expédition,scientifiques,sciences,madagascar,tsingy,namoroka,muséum national d’histoire naturelle,paris,éditions privat,récit,lucile allorge,thomas haevermans,yves boulvert,société des explorateurs français.

La troisième partie traite du règne végétal dans ce milieu singulier des Tsingy karstiques où les anfractuosités, fissures, lapiez, cavernes, constituent une formidable réserve de biodiversité. Dans un environnement hostile avec des saisons très tranchées, les plantes sont obligées de s’adapter, telles les plantes succulentes. Le résultat en est un endémisme exceptionnel.

Le fascinant univers de la faune est lui-même hors du commun, qu’il s’agisse des lémuriens, des insectes cavernicoles, des aleurodes … Reptiles et amphibiens sont les rois du camouflage. On peut même au fond d’une caverne se trouver nez à nez avec des crocodiles !

Le texte est riche d’informations claires et précises. Les clichés photographiques concernant la faune et la flore, sont fascinants. On peut regretter toutefois l’absence d’une carte de localisation des trois Tsingy malgaches ; en outre, la carte page 12 est peu lisible, ainsi que certaines légendes trop peu contrastées.

L’ouvrage est accompagné d’un index de noms scientifiques et d’une bibliographie sélective fournie.

Les Tsingy, nous signalent les auteurs, sont loin d’avoir livré tous leurs secrets. Leur changement de statut de réserve naturelle intégrale en parc national a été un pas décisif pour promouvoir l’écotourisme. Ce milieu naturel unique doit être préservé ; ce remarquable ouvrage y contribuera »

Yves Boulvert

expédition,scientifiques,sciences,madagascar,tsingy,namoroka,muséum national d’histoire naturelle,paris,éditions privat,récit,lucile allorge,thomas haevermans,yves boulvert,société des explorateurs français.

LES AUTEURS

  • Lucile Allorge, membre de l’Académie nationale des arts, des lettres et des sciences de Madagascar, botaniste, Muséum national d'Histoire naturelle, et Membre de la Société des Explorateurs Français.
  • Thomas Haevermans, chargé de conservation des Monocotylédones, Herbier National, Muséum national d'Histoire naturelle.

Namoroka, mission à Madagascar de Lucile Allorge et Thomas Haevermans. 144 pages - 32 € (Editions Privat/MNHN)

Lien permanent Pin it! Imprimer

Les commentaires sont fermés.