Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CLIPPERTON : UN ATOLL MIS SOUS CLOCHE ?

Vraie-fausse bonne décision ? Celle de Ségolène Royal, ministre du développement durable, qui a rendu public un communiqué intitulé «Océan et biodiversité», annonçant notamment la création d’une aire marine autour de l'île de Clipperton dans le Pacifique. Effet d'annonce pendant la COP22 ? Des questions se posent.

CLIPTON 15 (c)sdugast 13.JPG

Le média de l'Outre-Mer La 1ère est formel : dans le projet d’arrêté instituant une zone de protection de biotope dénommée «aire marine protégée dans les eaux territoriales de l’Île de Clipperton» (A lire sur http://www.consultations-publiques.developpement-durable.go…), il n’est pas prévu de présence humaine sur l’atoll de Clipperton. La surveillance est confiée à distance au haut-commissaire de la Polynésie française. Or cet atoll se trouve à plus de 5 000 kilomètres de Tahiti. 

Par ailleurs, l’aire marine ne dépasse les eaux territoriales françaises (12 milles soit 20 kilomètres environ) en raison d’un accord de pêche conclu le 29 mars 2007 avec le Mexique pour une durée de 10 ans. 

CLIPTON 15 (c)sdugast 6.jpg

Comment dès lors protéger ce "bout de France" et sa Zone Economique Exclusive allègrement pillés par les pêcheurs de toutes les nationalités ? 

Cette «mise sous cloche» de Clipperton pose problème et ne tient pas compte du rapport rendu par le député Philippe Folliot seul élu de la république à avoir visiter ce caillou du bout du monde. Ce dernier a  cependant réussi à faire accepter en commission à l'assemblée nationale le 16 novembre une proposition de loi sur Clipperton votée à l'unanimité «Une première avancée essentielle pour ce territoire oublié de la république», selon le député du Tarn.

CLIPTON 15 (c)sdugast 12.jpg

De surcroit, cet atoll offre à la France grâce à sa Zone Economique Exclusive (ZEE) attenante un territoire de 435 000km² (soit l'équivalent de 80% du territoire métropolitaine).

Le débat est-il dès lors tronqué ?

Photographies Stéphane Dugast / agence Zeppelin 

› EN SAVOIR +

La page Facebook CLIPPERTON animée par Stéphane Dugast.

clipperton,pacifique,ile de la passion,sciences,aventures,christian jost,philippe folliot,stéphane dugast

Le site web de Clipperton – Projets d’Outre-Mer, association de loi 1908, dont le but est d’œuvrer à la recherche, la promotion et la diffusion des connaissances et des échanges au bénéfice du patrimoine environnemental, historique et culturel des iles et territoires de l’Outre-Mer et plus particulièrement de Clipperton.

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • éclairant ! merci de l'analyse, qui démontre une fois de plus à quel point il faut rester vigilants

Écrire un commentaire

Optionnel