Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MOT INUIT : DES IGLOOS DE TOUTES LES COULEURS

Certains mots d'origine inuite ou groenlandaise sont passés dans la langue française. Souvent importés via les récits des illustres explorateurs des régions arctiques, ils ont vu parfois leur sens évoluer avec le temps. Premier exemple vécu sur le terrain avec IGLOO par Dominique Simonneau, chroniqueuse fidèle du blog Embarquements.

Je pose mon sac à terre sur le minuscule quai. J'essuie comme je peux mes mains poisseuses de la graisse du phoque qui flotte entre deux eaux au bas de l'échelle métallique. La première préoccupation, après plusieurs jours de mer entre Islande et Groenland, est de trouver où prendre une douche. Je viens de débarquer à Ittoqortoormiit, paradis perché à l'entrée du majestueux fjord du Scoresby, et dont le nom désigne « ceux qui habitent là où il y a une grande maison ». A flanc de montagne, les jolies maisons de bois s'étagent sur la rive du fjord. Souvent pimpantes, quelques fois ternies par la rigueur du temps, elles offrent toujours cette bonne chaleur réconfortante aux habitants où à celui qui entre pour un kafémik.

itto2.jpg

Je demande mon chemin au premier villageois que je rencontre. Chargé de pochons de courses du magasin Pilersuisoq, l'homme hilare n'a manifestement pas compris mon groenlandais balbutiant, qui est tout de même mieux que mon danois inexistant.

Qu'à cela ne tienne, on en vient au langage international des mains et des mimiques. Il me fait signe de me diriger vers le torrent. Je comprend qu'il me parle d'un igloo rouge, qui serait au bout d'une rangée d'igloos vert, mais non non, pas celui-ci qui est jaune.

Je reste totalement désorientée. Mais pourquoi diable me parle t-il d'igloos ? Il y a belle lurette que les groenlandais n'habitent plus dans les igloos. Et d'ailleurs, si j'en crois mes innombrables lectures, conférences, films, les groenlandais du temps jadis vivaient dans les maisons de pierre et de tourbe en hiver, et sous des tentes de peaux en été. Alors que viennent faire ces igloos ? Il doit se moquer. Qu'ils sont taquins, ces groenlandais.

DSC02107_DxO.jpg

Le bonheur d'une douche chaude s'éloigne. Je tente une approche logique. Qu'est ce qui est jaune, vert, rouge ou bleu dans un village groenlandais ? Les maisons bien sûr !

IGLOO !

Igloo ne désigne pas le dôme de neige qui illustrait nos livres d'enfants. Igloo veut tout simplement dire « maison », toute sorte d'habitations, de pierre, de bois, de béton ou de neige !

DSC01955_DxO.jpg

L'homme disait « itto » puisque nous sommes au Groenland de l'Est et qu'il parle tunumisut. Si nous avions été à l'ouest il aurait dit « illu » en prononçant « ichlou » en kalaallisut, ou bien « idlou » si nous parlions l'inuktitut de l'arctique canadien.

Dominique Simonneau
www.diagonale-groenland.asso.fr

 

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel