Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PAROLES D’ECRIVAINS-VOYAGEURS

En revendiquant l’héritage des aventuriers qui ont marqué leur enfance, les écrivain-voyageurs Tristan Savin et Julien Blanc-Gras racontent leurs périples avec humour et légèreté, du Groenland à l'Indonésie, en passant par la péninsule arabique. 

« Les voyageurs mentent comme des arracheurs de dents. Lorsqu’ils déroulent leurs motifs, il faudrait se boucher les oreilles. L’aimant des uns, c’est la toponymie : ils se vantent de « voyager vers des noms magnifiques ».

Les autres veulent « plonger dans l’altérité », se porter au secours des déshérités. D’autres partent sauver la mangrove de Casamance, étudier le sens de la fête chez les talibans, découvrir un lémurien malgache. Bref, Ulysse s’aventure toujours avec de bonnes raisons. Aucun voyageur n’avoue chercher un dérivatif à l’ennui.

Aucun, sauf s’il est écrivain. Les écrivains seuls sont sincères. Ils ne s’embarrassent pas de fausses explications. Ils conviennent de l’évidence : la plus saine raison de lever l’ancre est d’échapper à la routine. »…

podcast, France culture, écrivain-voyageur, littérature, voyage, sylvain tesson

C’est ainsi que Sylvain Tesson entame son récit autour de la mer Noire dans le premier numéro de Long-cours, cette revue de voyage lancée en 2012.

Les raisons de traverser les frontières et de partir à l’aventure sont multiples, et les récits qui nous en reviennent aussi.

France Culture a reçu dans l'émission Carnets de Voyage deux écrivains-voyageurs, Tristan Savin et Julien Blanc-Gras, qui ont choisi la légèreté - et aussi un peu l’humour - pour dépeindre leurs périples tout en revendiquant l’héritage des aventuriers qui ont marqué leur enfance…

Photo une : Groenland, avril 2007 • Crédits :  xEXE - Radio France 

 

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel