Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PIERRE AUZIAS #10 : AU ROYAUME DES GLACES

Danseur professionnel devenu artiste-peintre et marin émérite, Pierre Auzias a un jour posé son sac au Danemark. Une escale scandinave longue durée durant laquelle il va multiplier les rencontres décisives comme celles qui vont lui permettre de devenir peintre de la Marine danoise et d’embarquer sur les «bateaux gris» de cette marine. Récit son premier embarquement à destination du grand Nord.

012.jpg

(LIRE L'ÉPISODE PRÉCÉDENT) « 29 Mai 1994, j'embarque à bord du navire d'inspection HMDS* Triton, basé à Frederikshavn, une station navale basée dans le nord du Danemark. 

Le navire d’inspection HMDS Triton est une frégate dite «brise glace», pouvant ainsi briser la glace à concurrence d’une épaisseur d’un mètre maximum à la différence d’un brise glace capable, quant à lui, de briser jusqu’à 4 mètres d’épaisseur.

De surcroît, la flotte des brises glace, battant pavillon danois, se distingue par la couleur de sa coque (orange) et ses lignes car c’est un bâtiment tout en hauteur. La frégate restant plus «féminine» dans ses lignes.

PAUZIAS 2.jpg

DES FRÉGATES TOUT TEMPS

Frégate donc brise glace construite en 1990 au chantier naval de Svendborg, le HMDS Triton est la deuxième de quatre frégates identiques (dites sister ships) portant comme noms de baptême : Thétis, Triton, Vædderen (le bélier) et Hvidbjørn (l’ours blanc).

Ces 4 frégates sont principalement destinées aux missions d'inspection en Atlantique Nord et dans l'Océan Arctique. Elles sont équipées d'une plate-forme pour un hélicoptère de type Lynx. Bien abrité dans son hangar, l’aéronef peut être tiré sur une vaste plateforme d'où il peut décoller à tous moments et par tout temps.

IMG_0374 copie.jpg

Quant aux missions principales de ces frégates danoises, elles consistent à :

  • surveiller les eaux territoriales et internationales sous ces latitudes ;
  • veiller au respect de la souveraineté,à l'inspection et au contrôle des pêches dans les eaux territoriales féroyennes et groenlandaises ;
  • participer aux opérations de recherche, d’assistance et de sauvetage ;
  • ainsi qu’à être au service des stations navales danoises situées dans les îles Féroé et au Groenland. 

013.jpg

DES MISSIONS VARIÉES

Ces frégates remplissent également, au gré des besoins, d’autres missions comme le transport de malades ou de blessés par voie maritime ou aérienne, la mise à disposition du médecin du bord en mer comme à terre, l’assistance lors d'incendies terrestres ou maritimes, le transport de personnel militaire, des membres de la maison royale, du gouvernement ou du parlement ainsi que le transport de matériel.

IMG_0414 copie.jpg

Briser les glaces, surveiller le milieu marin, œuvrer à la recherche en biologie marine ou à des mesures hydrographiques, porter assistance à des expéditions scientifiques ou à des sociétés sur place, sont également les autres missions assignées à ces frégates d’inspection accueillant chacune un équipage de 70 hommes renouvelé tous les 3 mois. 

Ces marins hors normes abordent d’ailleurs leur quotidien avec un grand sens de la camaraderie où leur humour, leur gentillesse et leur convivialité égayèrent mes séjours à bord.

IMG_0416 copie.jpg

À BORD DU « KAYAK »

A mon embarquement, le commandant Peter Hesselballe m'accueille à bord m'offrant une cabine digne de celle d'un yacht avec salle de bain complète, toilettes, grande couchette convertible en sofa, table de travail et deux chaises de bridge.

En prime : un coffre fort et un réfrigérateur ! Le tout dans un décor en bois de bouleau aux tentures bleu outremer.

011.jpg

De surcroît, le pacha m’offre le libre accès au mess des officiers où je prendrai tous mes repas. Je jouirai ainsi en excellente compagnie d'un salon à la filmathèque inépuisable.

La climatisation et le bruit des turbines de propulsion à haute fréquence me disent cependant que je suis à bord d'un navire de guerre, puissant et rapide.

A bord, les matelots appellent leur frégate le «kayak». Je trouve évidemment que ces élancements racés en sont certainement la raison.

IMG_0373 copie.jpg

ESCALES & REPRÉSENTATIONS

Eté 1994, le programme est chargé avec plusieurs inspections de trawlers, ces bateaux usines russes oeuvrant  sans relâche sur les bancs dans le sud ouest des Féroés. Journaux de bord, mailles de leurs chaluts et cargaisons sont ainsi dûment contrôlées.

Notre quotidien sera également rythmé par l’observation occasionnelle de sous-marins ou autres navires non signalés. Visite et escale aux Féroé, Jubilé des 200 ans de Tromsø en Norvège, Tour d'Islande, visite de son Altesse Royale, la Princesse Bénédicte lors du Jubilé des 100 ans de Tassilaq, maintes missions de sauvetage, manœuvres diverses… Cap finalement sur le Danemark à la fin du mois d’Août 1994.

IMG_0511 copie.jpg


CARTE BLANCHE

Au retour, le Musée de la Marine de Copenhague me commande en avril 1995 – et pour la première fois ! - une exposition reportage qui me permettra d'amener le public de l'autre côté de la barrière.

Ce nouveau genre d'exposition conçu comme un vaste carnet de voyage, offre au public des textes sous forme d'articles ou d'anecdotes appuyés de petits ou grands formats peints.

IMG_0320 copie.jpg

Ce «complément» à d'autres médias, comme la photo ou le cinéma, se veut dépourvu de toute propagande et empreint de poésie. Cela m'amènera, après chaque voyage, à développer d'autres expositions à thèmes.

Le Groenland me retrouve presque chaque année été comme hiver. Par 6 fois (en 1995, 1997, 2000, 2004 et 2005), il me sera proposé par l'Amirauté d'accompagner le Yacht Royal et la famille royale du Danemark.

Août 1997, le Yacht Royal Dannebrog passera d’ailleurs le 75ème parallèle Nord, établissant le record de la plus haute latitude atteinte par un Yacht Royal » (A SUIVRE)

Pierre AUZIAS
Photographies Jerzy Strzelesky & Marine danoise / Illustrations et peintures de Pierre Auzias

 
* : HMDS : c’est l’acronyme en danois de «Hendes Majestæt Drønningens skibet», soit dans la langue de Molière : «Le navire de sa Majesté la Reine». A noter un acronyme du même type chez les Britanniques : HMSH, signifiant «Her Majesty Ship».

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel