Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PIERRE AUZIAS #11 : VENTS DU NORD

Danseur professionnel devenu artiste-peintre et marin émérite, Pierre Auzias a un jour embarqué sur une frégate danoise. Destination le grand Nord, il y découvre une grande île : le Groenland. «Un coup de foudre immédiat !» assure l’intéressé au point d’y revenir chaque année avant de s’y installer définitivement. Ultime épisode et explications de celui que les habitants de Uummannaq appellent désormais «Peeri».

183550_10150108781805559_771620558_6471420_4328116_n.jpg

(LIRE L'ÉPISODE PRÉCÉDENT) « La rencontre d'Annie, médecin saisonnier à Uummannaq, lors de ma visite officielle au Groenland au cours de l'été 2004, va bouleverser ma vie.

Nous avons tous les deux vécus un échec conjugal danois, une même ville de départ Granville et la même passion pour ce pays groenlandais.

419247_10150593733425559_771620558_9266794_454843566_n.jpg

De mère Normande et de père breton, la force de caractère de cette femme, face aux difficultés considérables de son quotidien de médecin de terrain, n'aura de cesse de m'impressionner du Groenland à l'Afrique où je l'accompagne désormais pour l'aider ainsi que ses camarades de mission dans des conditions de travail pas toujours faciles.

Nous parlons de cet intérêt commun pendant des mois avant de nous retrouver, nous unir et décider de nous installer à Uummannaq.

188789_10150118950455559_771620558_6572652_8211586_n.jpg

À UUMMANNAQ

Annie sera nommée médecin chef de l'hôpital d'Uummannaq ayant la responsabilité de la santé de quelques 2 700 personnes peuplant la ville d'Uummannaq et les sept villages de ce grand fjord.

Ici, la culture plus traditionnelle qu'au sud, me permet bien vite de prendre davantage conscience de l'évolution rapide et de l'actualité changeante de ce pays émergeant.

C'est ce que je souhaitais : comprendre en profondeur ce que les trop courtes visites d'alors me cachaient, m'intégrer et vivre ce pays avec ses gens, leur culture dans leur nature si forte et envoûtante.

183657_10150108758180559_771620558_6471153_2631478_n.jpg

À  L’ECOUTE

Janvier 2000, le spécialiste et homme de TV Jean-Christophe Victor, en conclusion d'une brillante conférence de géopolitique qu'il donnait à l'institut Français de Copenhague, a humblement indiqué à son auditoire l'importance d'écouter les peuples de l'arctique.

L'héritage familial et culturel de Jean-Christophe Victor, (NDLR : le fils de Paul-Emile Victor 1907-1995)et sa profession, le plongeant sans cesse au centre des tumultes mondiaux de l'actualité tout azimut, lui permet ce conseil que je me remémore souvent.

184805_10150113783910559_771620558_6520405_7253934_n.jpg

Jour après jour je me rends compte de l'importance de la qualité de vie que les groenlandais perdent à cause des interdictions, quotas ou embargos décidés de l'extérieur, alors qu'ils ont toujours su gérer les ressources de la nature étant eux-mêmes, qu'on le veuille ou non, un élément de son équilibre.

Les connaissances qu'Annie et moi cultivons ou l'apprentissage de la langue nous ouvrent de plus en plus de portes au sein de cette société.

L’alchimie avec les habitants s'est renforcée en vivant comme eux, en pêchant et en chassant pour nos besoins alimentaires et vestimentaires, par nos actions et par le simple fait, aussi d'utiliser nos jambes ou des chiens plutôt qu’un scooter ou une voiture.

427112_10150593585915559_771620558_9266369_1965688339_n.jpg

D’INTENSES ÉCHANGES

En 2011 nous avons jumelé la ville d'Uummannaq à Granville pour créer un pont culturel, éducatif et social. Un projet de deux ans de labeur.

Aujourd'hui les échanges sont très intenses et l'association granvillaise très dynamique, tissant ainsi un lien très important pour les habitants du fjord.

404584_10150554393110559_771620558_9149486_122195448_n.jpg

Au terme de cette grande fête de jumelage, nous avons pris la mer de Granville à Uummannaq à bord de notre voilier «Avannaq» (Vent du Nord) pour retrouver la vraie dimension qui sépare nos deux cultures et ainsi mériter notre nouvelle résidence.

La mer comme traits d’union à deux cultures…» (FIN)

Un récit et des clichés de Pierre AUZIAS

 227998_10150199080305559_771620558_7130074_145401_n.jpg

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • quel magnifique récit d'une vie magnifique, merci pour ce feuilleton de l'été !

Écrire un commentaire

Optionnel