Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PASSAGE DU NORD-OUEST : LE GLADIATEUR DES MERS L’A FAIT !

70 jours et 16 heures en péril permanent, sans jamais avoir de droit à l'erreur. Un stress constant, un froid persistant, des averses continuelles… La traversée du Passage du Nord-Ouest au nord du Canada n’a pas été de tout repos même pour un «gladiateur des mers» comme Yvan Bourgnon ! Les explications de l'intéressé.

yvan bourgnon,catamaran,gladiateur des mers,défi,océans,mer,passage nord-ouest,polaire,arctique,2017

Parti exactement le 13 juillet à 8h30 de Nome en Alaska, Yvan Bourgnon s'est amarré à 0h12 dans la nuit du jeudi 21 septembre à Nuuk, au Groenland, au bout d'un combat qui l'a amené à dépasser ses limites et à aller au-delà de la souffrance. Il est le premier à accomplir cette traversée du passage du Nord-Ouest (Alaska/Groenland) en solitaire et surtout sur un catamaran de sport tout juste habitable.

Un traversée de tous les dangers comme le détaille le marin a posteriori : «J’ai découvert ce qu'était la peur en mer. Je suis conscient d'avoir dépassé mes limites, j'aurai beaucoup appris de ce défi. Tout s'acharnait à essayer de me mettre à la mer, et l'eau à 2°C, c'était la mort assurée. Entre les glaçons, les tempêtes et le froid, j'étais sous tension permanente et j'avais peu de moments pour relâcher la pression. D'avoir pu me détendre sur les 2 ou 3 derniers jours de navigations, était agréable et m'a permis de me préparer sereinement au retour à la civilisation».

yvan bourgnon,catamaran,gladiateur des mers,défi,océans,mer,passage nord-ouest,polaire,arctique,2017

Cette traversée aura été placé sous le signe des surprises et des déconvenues météorologiques. Alors que de nombreux témoignages laissaient espérer un Passage du Nord-ouest praticable et souvent ensoleillé, bien que froid, Yvan lui, est tombé sur une année d'exception, où les pluies quasi permanentes de la première moitié du défi ont mis son endurance à rude épreuve. 

« Je m'étais préparé à des averses fréquentes dans ce début de défi Bimedia mais je pensais qu'entre elles j'aurais pu faire sécher mes vêtements, ce qui était impossible, la pluie était constante ! Quant aux glaces, certains bateaux, d'autres années à la même période, ont à peine aperçu quelques growlers dans la zone où je suis resté bloqué plusieurs semaines... » (Yvan Bourgnon)

Ces conditions rares ces dernières années ne font qu'ajouter à l’exploit d'Yvan, comme le confesse l’intéressée : « Avec le recul, je me dis que c'était de la folie, et que c'est un miracle si je m'en suis sorti ! Par exemple, juste avant d'entrer en Mer de Baffin, entre les montagnes à l'Est de Pond Inlet, j'ai subi de nuit une tempête de vents catabatiques qui sont montés à 70 nœuds plusieurs heures. C'est un voilier de 23 mètres en alu que j'avais croisé au mouillage précédent qui m'a donné ces chiffres. Quand ils m'ont vu plusieurs jours plus tard, ils m'ont avoué qu'ils ne pensaient pas que j''avais pu me sortir de ce quasi ouragan... ».

yvan bourgnon,catamaran,gladiateur des mers,défi,océans,mer,passage nord-ouest,polaire,arctique,2017

Déjà des projets ! Si Yvan ne donne pas encore de détails sur ses futurs projets sportifs, il précise par contre qu'ils se feront sur des voiliers de grande taille et qu'il ne souhaite plus mettre sa vie en danger comme ce fut le cas presque quotidiennement sur le Défi Bimedia.

 

Yvan Bourgnon va aussi reprendre les rênes du projet environnemental The Sea Cleaners dont il est le président et l'ambassadeur.

Les études techniques ont avancé en son absence et il est impatient de faire part à tous ceux qui suivent ou ont contribué au projet, des derniers développements et du calendrier qui verra la comme aboutissement la mise à l'eau du Manta, le voilier collecteur de pollution plastique sur les océans.

Source/ Photographies © Yvan Bourgnon

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • Forward Sailing et Spinnaker One sont fières d'avoir soutenu Yvan dans son aventures extrêmes

Écrire un commentaire

Optionnel