Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

HOMMAGE A UN HONNETE HOMME #3

Créateur de l'émission «Le Dessous des cartes» diffusée sur Arte et grand «timonier» du Laboratoire d'études prospectives et d'analyses cartographiques (Lépac), le géopoliticien Jean-Christophe Victor est décédé il y a tout juste un an. Hommage à un «honnête» homme.

(LIRE L’EPISODE PRECEDENT) Au lancement du livre «L’Atlas des mondes futurs» de Virginie, son épouse, nous nous sommes revus. A l’auditorium du palais de la découverte de Paris, il y avait foule ce jour-là et peu de possibilité d’échanger. Nos échanges furent brefs et furtifs.

A son invitation et à celle de Virginie, je me suis rendu, quelques semaines plus tard, au festival «Nouvelles Explorations» à Royan. J’étais son invité et celui de Virginie lors du débat de clôture de la première édition de ce festival.

Nous succédions à Bertrand Piccard, auteur d’un tour du monde en avion solaire. Un homme charismatique et fort bon conférencier

hommage,jean-christophe victor,géopoliticien,humaniste,émission,tv,le dessous des cartes,arte,fils,paul-emile victor,explorateur

Avant le débat, j’ai eu le temps de discuter avec Jean-Christophe en aparté, 40 minutes durant. Nous avons parlé du livre de Virginie, de lui, du Lépac et de Paul-Emile :

- J’ai adoré votre bio ! C’est incroyable le travail que vous avez accompli avec ma sœur Daphné. J’ai dévoré votre livre et je l’ai même relu une deuxième fois !

Presqu’inutile de vous dire que j’étais fier comme Artaban. Le débat qui a suivi s’est impeccablement passé. A mon plus grand étonnement, Jean-Christophe a longuement parlé de son père en public, ce qui était rare.  

Le lendemain midi, nous avons convenu de nous voir pour faire plus ample connaissance. Ce fut chose faite : lui avec Virginie et les enfants, moi avec Marie, ma femme. Le déjeuner a été délicieux, le moment agréable et chaleureux. Nous allions nous revoir c’est sûr avant mon départ pour l’Antarctique. Nous étions en novembre.

hommage,jean-christophe victor,géopoliticien,humaniste,émission,tv,le dessous des cartes,arte,fils,paul-emile victor,explorateur

D’un homme tronc sur un écran de tv, je le découvrais, sur pied, en chair et en os, avec ses émotions et avec les siens : Virginie, les enfants et leur chien !

28 décembre 2016, fin d’après-midi. A l’autre bout du fil, la voix de Daphné Victor est métallique :

- Jean-Christophe est mort ce matin !

Je n’en crois pas mes oreilles d’autant que je sors tout juste des obsèques d’Yvonne, ma belle-mère, la grand-mère de notre fille, la seconde épouse de mon père veuf une seconde fois. Cette nouvelle me détruit.

Mes pensées vagabondent au point d’emboutir une voiture devant moi. Sa propriétaire sort excédée. Je l’agonis d’injures ce qui ne me ressemble guère. Elle fait venir une témoin et prétexte des dégâts imaginaires. Je n’ai que faire de ces broutilles matérielles.

J’ai en tête la voix de Jean-Christophe, ses yeux perçants, son nez busqué et sa manière de vous écouter et presque de vous dévisager. (LIRE LA SUITE)

Stéphane Dugast
Visuels © extraits de la soirée hommage à Jean-Christophe à la BNF

Lien permanent Pin it! Imprimer

Les commentaires sont fermés.