Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

HOMMAGE A UN HONNETE HOMME #4

Jean-Christophe Victor, le géographe et géopoliticien, créateur de l'émission «Le Dessous des cartes» et grand «timonier» du Laboratoire d'études prospectives et d'analyses cartographiques (Lépac), est décédé il y a tout juste un an, à 69 ans. Hommage à un «honnête» homme.

(LIRE L’EPISODE PRECEDENT) A l’évocation de Jean-Christophe Victor me revient en tête cette anecdote. Celle des actuels propriétaires de la Villa Bernard à Lons-le-Saunier, la maison d’enfance de Paul-Emile Victor. Un matin, avant d’aller travailler, le monsieur chasse à l’entrée de sa propriété ce qu’il pense être un marcheur égaré ou un curieux mal intentionné.

- Il était pas peigné, mal rasé et mal fagoté, comme s’il avait voyagé depuis des jours. Il portait une chemise à carreau, un pantalon en velours et des souliers de montagne...

Sa femme poursuit :

- Tu m’as même dit que tu l’avais d’abord pris pour un vagabond...

- ... Non, chéri, n’exagérons pas. C’est sûr que pour moi c’était pas quelqu’un de Paris, c’était pas quelqu’un d’important !

- Et c’est en regardant la télé le samedi suivant que tu l’as reconnu ! Souviens-toi…

- … J’étais bien embêté d’autant que ce matin-là j’étais pressé et qu’à sa question « C’est bien la villa Bernard ? La maison des Victor et de Paul-Emile Victor », j’ai répondu brièvement en l’envoyant presque balader…

- … Envoyer balader un homme comme lui. Tu te rends comptes…

L’anecdote peut faire sourire mais elle en dit long sur la simplicité et le naturel de Jean-Christophe, finalement pudique, voire même timide.

hommage,jean-christophe victor,géopoliticien,humaniste,émission,tv,le dessous des cartes,arte,fils,paul-emile victor,explorateur

Notre amitié avec Jean-Christophe s’est donc écrit en pointillés. A terre ou en mer, sur des bateaux de croisière polaire, je parle souvent de Paul-Emile Victor et des pôles. Le nom de Jean-Christophe revient souvent. Je n’ai rencontré que des gens tristes de sa disparition. «Il va nous manquer», c’est la phrase que j’entends le plus.  

Parce que le manque est cruel, et encore plus pour ses enfants, sa femme Virginie et ses proches, je continuerai à ma façon de me pencher sur les cartes qui parlent tant, à approfondir mes sujets d’études et à en étudier autant que possible toutes les facettes pour le raconter avec justesse et éthique.

Je ne suis finalement pas un proche de «Christo» mais ses mots, ses récits, ses analyses et ses valeurs n’en finiront jamais de m’éclairer.

Sur terre, il est parfois des rencontres brèves mais très fortes émotionnellement et intellectuellement parlant. Celle avec Jean-Christophe Victor en fait partie, c’est d’ailleurs pour le moment l'une des rares.

Que ton esprit et ta sagesse «Christo» nous accompagnent, où que tu sois ! (FIN)

Stéphane Dugast
Visuels © extraits de la soirée hommage à Jean-Christophe à la BNF

Lien permanent Pin it! Imprimer

Écrire un commentaire

Optionnel