09.02.2014

LE TOUR DE DOD (RÉACTUALISÉ)

269889_230876806943272_3608007_n.jpg

Suivre au plus près les frontières terrestres et le littoral de l’Hexagone sans utiliser de moyens motorisés. C'est l'authentique aventure que vient d’achever Lionel Daudet dit « Dod». Un an après la fin de son expédition, l'explorateur publie Le tour de France exactement, un récit de son odyssée en librairie mercredi prochain aux éditions Stock.

Plus d’une année, plus de 5000 kilomètres et plus de 1000 sommets... Vient de s'achever le «Dod Tour» consistant concrètement en un tour de la France « exacte » à pied, sans aucun moyen mécanique tout en suivant au plus près le fil des frontières.

Quant à la philosophie de cette aventure, elle est pleinement assumée et clairvoyante par l'intéressé : «Parce que l'aventure peut aussi se vivre à sa porte Parce que l'alpinisme aime à se trouver des lignes élégantes, dans une paroi réelle... ou imaginaire Parce que l'alpinisme contemporain s'ouvre à de nouveaux horizons, créatifs, originaux, un sommet "le fil de la France" est né... trait d'union entre différents pays. Car si la frontière sépare parfois... elle relie avant tout».

le-dod-tour-se-poursuit-dans-les-pyrenees-parti-le-10-aout-dernier-l-aventurier-a-deja-parcouru-45.jpg

Un défi physique pour explorer et raconter autrement la France. Un exploit réalisé par l'un des alpinistes français les plus créatifs selon ses pairs.

«Il est une sorte de "grand frère" pour la génération des jeunes alpinistes qui fait exploser les standards de difficulté tout en respectant une éthique très puriste et écolo» assure Charlie Buffet, journaliste-réalisateur et spécialiste.

26-OCTOBRE-MONT-BLANC0908.jpg

A l’actif du «Dod’», une moisson d’ascensions dont une boucle homérique de plus de 200 kilomètres  sur les arêtes du massif des Ecrins, un tour de 700kms au plus près des limites administratives du département des Hautes-Alpes, le plus haut département français et une expédition en Antarctique avec Isabelle Autissier.

Alpiniste talentueux, Lionel Daudet explore donc les frontières tout en réinventant un alpinisme créatif.

L’esprit d’Aventure souffle. Précieux et salvateur…

563781_384764121554539_1884065618_n.jpg

EN SAVOIR PLUS

Le site du DOD Tour

08:50 Publié dans ON EN PARLE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08.02.2014

AU SEL DU COURAGE (RÉACTUALISÉ)

YvanBourgnon-Corse.jpg

Le premier tour du Monde en voilier non habitable. Un défi extrême autour du globe de 50 000 km avec escales. Une aventure humaine et maritime inédite, au sel du courage, de l’instinct et de l’adaptation permanente de l’homme au milieu marin. C’est désormais le défi du navigateur Yvan Bourgnon lancé en solitaire   dans une audacieuse traversée.

ÉPISODE PRÉCÉDENT Il est finalement arrivé ce jour enMartinique à 7h40 heure locale (12h40 heure métropolitaine) après une traversée de l'Atlantique fort éprouvante.En plus de se reposer, cette escale martiniquaise va lui permettre de réparer son mât fissuré. Ensuite, il sera temps de partir en direction du Panama. Plus rien n'arrête Yvan ! 

yvan bourgnon,catamaran,aventure,solitaire,toru du monde

MAINTENANT  C'est reparti ! Yvan Bourgnon vient de réussir à faire lever la saisie du catamaran demandée par son ex coéquipier qui a pourtant quitté l'aventure aux Canaries. Depuis Yvan poursuit seul son défi avec panache. Après une traversée de l’océan Atlantique en solitaire dans des conditions dantesques, un mois de bataille juridique et des ballasts rajoutés au bateau en Martinique, Yvan Bourgnon a repris la mer pour poursuivre sa grande aventure autour du monde sur un catamaran long de 6,20 mètres non habitable. Cap désormais sur le canal de Panama. Bons vents Yvan ! 

463986_412890052063724_704518823_o.jpg

Seul et contre tout, Yvan Bourgnon poursuit son incroyable défi, suite à l’abandon de son équipier Vincent Beauvarlet et l’impossibilité de repartir avec un équipier de remplacement. Yvan Bourgnon s’est donc élancé seul à l’assaut de l’Atlantique, le mercredi 20 novembre dernier, sur son catamaran de sport de 6.20 mètres de long, sans habitacle.

Le skipper, qui n’a pas souhaité communiquer pendant les quatre premiers jours de navigation afin de s’assurer que ce choix était le bon, s’est adapté très rapidement à cette nouvelle navigation, très exigeante physiquement et moralement.

1393658_701607459858647_320064458_n.jpg


Face aux difficultés liées à une navigation en solitaire, Yvan Bourgnon mise sur son ingéniosité et sa capacité d’anticipation des manœuvres en mer, confiant même que « cette nouvelle situation ne l’inquiète pas outre mesure ».

À son crédit, son expérience approfondie des transats en solitaire sur les multicoques 60 pieds, des épreuves toujours éprouvantes pour les skippers. La nature du Défi restera inchangée : il poursuivra ce Tour du monde sans GPS, sans assistance, et sans recevoir de météo à bord, uniquement aidé d’un sextant.

data_art_7377913_news624.jpg

Afin d’être en mesure de poursuivre l’aventure en solitaire, Yvan Bourgnon a profité de l’escale aux Canaries pour installer un pilote automatique, qui lui permettra de profiter de courtes phases de sommeil (10 minutes maximum).

De même, en cas de chavirage, le mât basculant installé juste avant le départ pourra lui permettre de pouvoir redresser son bateau sans aucune aide extérieure.

a5755.jpg

Parti des Canaries, Yvan Bourgnon envisage d’arriver en Guadeloupe dans deux semaines environ.

Audace, courage et risques, Yvan Bourgnon donne ses lettres de noblesse à l’esprit d’Aventure


© Atlantis Television Bourgnon



> EN SAVOIR PLUS
Facebook : www.facebook.com/yvan.bourgnon
Twitter : twitter.com/YBourgnon

06:43 Publié dans AVENTURE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07.02.2014

PÊCHEUR D'IMAGES & CHASSEUR DE TEMPÊTES...

1508068_10202956716336557_73927145_n.jpg

Photographe infatigable arpenteur des océans (LIRE SON INTERVIEW), Philip Plisson n’a pas hésiter une seconde à s’envoler pour immortaliser la tempête Petra. Résultat ? Un bol d’embruns et un océan (vue du ciel) en furie. Magique !

1660902_10202963087855841_1716830542_n.jpg

CE QUE PHILIP PLISSON DIT  « Des hommes de mer, je partage les gestes et les rites, la patience qui souvent couronne la rapidité de l'action. Les formes, les nuages, la couleur de l'eau ou du ciel, le jeu des marées, la force et la direction du vent sont autant de signes qui me mettent en éveil et me conduisent là où je pressens qu'il faut jeter le filet. Inlassablement, je m'attache à les donner à voir »

1606931_10202956703856245_788700048_n.jpg

1900061_10202956704536262_1065731362_n.jpg

1660365_10202963033494482_404477757_n.jpg

1622715_10202956702856220_560539027_n.jpg
© Philip PLISSON

 

10:26 Publié dans ON EN PARLE | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

05.02.2014

STRATOSPHÉRIQUEMENT VÔTRE (RÉACTUALISÉ)

REDBULL.jpg

Pilote, parachutiste et sauteur de l'extrême, Felix Baumgartner est devenu, il y a un an, le premier homme à franchir le mur du son en chute libre. Brèves explications sur cette aventure savamment préparée et médiatisée. Son sponsor Red Bull Stratos vient de dévoiler des images inédites de ce saut grâce à ses caméras Go Pro embarquées.


Il y a plus d'un an, en octobre 2012, le parachutiste autrichien Felix Baumgartner réalisait le plus haut saut en chute libre à 39 045 mètres d'altitude et devenait le premier homme à franchir le mur du son. 

Cinq caméras GoPro étaient fixées à différents endroits sur la combinaison de Felix Baumgartner. Désormais, la firme a diffusé les images de cette terrible chute, comme si vous y étiez. Le film de sa chute vertigineuse, c'est maintenant :


L'HISTOIRE De son propre aveu, c’était son «ultime objectif à atteindre». Homme de défis, c’est depuis les confins de l'atmosphère qu’il a décidé de mener sa dernière quête. 

548132_398418990169110_41903838_n.jpg
Altitude : 128 097 pieds. Durée de la chute libre : 04 minutes 19 secondes. Durée totale du saut : 09 minutes 03 seconde. Vitesse atteinte : 1137 km/h (Mach 1,24). C’est le record du monde signé par l’autrichien Felix Baumgartner.

UNE AVENTURE EN CHIFFRES

41 300 000 pages référencées sur  Google search (après 8 jours)
9 caméras HD, 3 caméras cinéma, 3 caméras digitales 3 caméras embarquées, soit 35 caméras  au total (partenariat GoPro)
8 000 reportages TV dans 60 pays, 77 partenaires télé exclusifs dans le monde, dont BFMTV en France
2 000 tweets par seconde avant le saut
51 % des tweets et commentaires mentionnent la marque
8 millions de spectateurs sur Youtube, soit 16 fois le nombre de spectateurs de l'ouverture des JO.
730 676 likes, 88 000 fans gagnés avec l'opération, 70 % d'engagement.
20 000 photos sur Instagram avec le hashtag #Redbull Stratos
50 millions d'euros, le coût estimé de ce saut

Felix-Baumgartner-930_scalewidth_630.jpg

Photos : Redbull Stratos

red bull stratos,chute libre,espace,record,felix baumgartner,go pro


EN SAVOIR PLUS

A lire l'ouvrage Ma vie en chute libre - Mémoires supersoniques signé par Felix Baumgartner. Collection la traversée des mondes (Arthaud)

Le Facebook le siteweb de l'aventure «Red Bull Stratos».

 

06:35 Publié dans ZAPPING | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

03.02.2014

OLIVIER WEBER & "SON" MASSOUD

massoud10.ajgnbz5p7up008wsk0o0koccg.6ylu316ao18eg404k0ok48wkw.th.jpeg

Le blog EMBARQUEMENTS vous invite ce jeudi 6 Février à la Société des Explorateurs Français (Paris) à une projection-conférence de l'écrivain et grand reporter Olivier Weber qui, témoignages et film documentaire à l'appui, tentera de répondre à la question : "Massoud, figure du guérillero moderne?". Une soirée sous le signe du grand reportage.

olivier weber,prix,albert londre,reportage,grand reportage,massoud,christophe de ponfilly,reza,afghanistan

De retour de voyage, Olivier Weber (LIRE LE PORTRAIT) évoquera jeudi 6 février son livre et ses années de maquis afghans aux côtés du commandant Massoud. Une soirée en l'honneur de Christophe de Ponfilly.

massoud weber.png

Olivier Weber racontera la saga du Lion du Panjshir, le combattant que l’Occident n’a pas su écouter, et évoque dans son roman La Confession de Massoud (Flammarion) un plaidoyer pour un islam des Lumières.


Projection du film Qui a tué Massoud ? de Didier Martiny (56 mn, Générale de Production et Ligne de Front, France 3 et France 5) en présence de Reza, photographe, Prix World Press (sous réserve).
 

olivier weber,prix,albert londre,reportage,grand reportage,massoud,christophe de ponfilly,reza,afghanistan

EN SAVOIR PLUS
Conférence du jeudi 6 février 2014 à 18h30  à la Société des Explorateurs Français à Paris 6ème - 184 bd St Germain. 

Pour gagner une place laissez moi un commentaire  

 

15:15 Publié dans ON EN PARLE | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook