Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antoine de maximy

  • DIJON : 16 FILMS, 25 ANS ET LE PLEIN D'AVENTURES !

    La 25ème édition des Écrans de l'Aventure, c'est du 6 au 9 octobre prochains à Dijon. Une édition anniversaire, cela rime forcément  avec des invités et des films de qualité autant que de prestige.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • COMPLÈTEMENT CRAMÉ 1 |2

    maximy.jpg

    En adepte du voyage en dehors des sentiers battus, Antoine de Maximy va être servi ! Destination cette fois le désert de Black Rock dans le Nevada. Au cœur de cette ville éphémère, le globe-trotter va participer, à ses risques et périls, au Burning Man, un rassemblement de quelque 50 000 personnes venues partager leur goût pour l’art et l’expression personnelle radicale.

    avec-jim-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1767.jpg

    «Le Burning Man, c’est indéfinissable !», affirme d’emblée le routard à l(éternelle) chemise rouge ; Cette fois, il n’ira pas dormir chez l’habitant mais il s’installe, le temps d’une parenthèse folle, au cœur d’une communauté déjantée, parsemée d’artistes intrépides et de curieux en quête de sensations fortes.

    Car, le Burning Man, c’est une concentration d'artistes mâtinée de rave-party, avec un soupçon de camp naturiste. Durant une semaine, l'argent disparaît, les conventions sociales sont abolies et toutes les barrières tombent.

    img-2726-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1769.jpg

    À Black Rock City, tout le monde fait ce qu'il veut, et tout peut arriver. C’est au cœur de ce maelstrom qu’Antoine de Maximy a planté sa tente, ou plutôt son mobil-home, pour une expérience bien différente de celles connues jusqu’alors à travers une quarantaine de pays.

    Une ville tracée dans le sable où la démesure tutoie l'absurde. Un melting pot surréaliste où toutes les rencontres sont possibles.

    antoine-de-maximy-burning-man.jpg

    Conformément à son habitude, Antoine de Maximy débarque sans avoir préparé son voyage. Et ce coup-ci, le globe squatteur risque bien d'être surpris et de perdre pas mal de ses repères. Qu’on se le dise : personne ne sort indemne du Burning Man. Même Antoine le-grand-bourlingueur habitué aux imprévus et aux surprises en tous genres !

    Photographies © Bonne Pioche

    img-2741-j-irai-dormir-chez-l-homme-qui-brru-le-bonne-pioche-television-2013-1770.jpg


    › EN SAVOIR PLUS

    J’irai dormir à Burning Man. Durée 90’ et 5 x 26’. Auteur-réalisateur Antoine de Maximy. Une production Bonne Pioche.

     

    › BONUS
    Son interview parue sur le blog Voyages de Libération.

    Un programme TV à (re)voir : RDV sur le Pluzz de France Télévisions.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DODO À BOLLYWOOD

    j-irai-dormir-a-bollywood-img-9934-85.jpg

    Antoine de Maximy a déjà sillonné plus de 35 pays en solitaire (avec ses caméras embarquées), s'invitant avec talent à dormir chez les gens. Ses documentaires sont devenus une série culte : J'irai dormir chez vous. Cette fois, le réalisateur-caméraman-présentateur fait encore plus fort et va plus loin.

    921282001fa4f0.jpg

    Avec Antoine de Maximy, tout est possible ! Direction l’Inde,  le deuxième pays le plus peuplé au monde, berceau des civilisations les plus anciennes et pays aux vingt trois langues officielles : l'Inde. Et toujours au hasard des rencontres, seul et sans aucune équipe de tournage.

    En promenant son regard espiègle et curieux de Calcutta à Mumbai, le plus débrouillard des réalisateurs brossera un portait unique et inédit du pays de Bouddha, Gandhi et d'Amitabh Bachchan.

    affiche-J-irai-dormir-a-Bollywood-2011-1.jpg

    Pour son long métrage J'irai dormir à Hollywood George Clooney n'a pas voulu l'héberger à Los Angeles ? Qu'à cela ne tienne, Bachchan, la star indienne, lui ouvrira peut-être ses portes ? Car Antoine s'est donné pour mission d'aller dormir… à Bollywood !

    Et pourquoi ne pas décrocher un rôle dans un film ? Antoine reprend une nouvelle fois son plus grand rôle pour un road movie décalé et improvisé de 100 minutes «comme lui seul sait nous faire vivre», s’enthousiasment ses producteurs. Son voyage en Inde de 3 mois aura ainsi donné naissance au film J'irai dormir à Bollywood (95') et à la série de 10 épisodes de 26 min J'irai dormir chez les Maharadjahs, diffusé sur France 5 et Voyage.

    Photographies © Bonne Pioche

    › VOIR LE FILM



    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LOST IN TRANSLATION

    RS.png

    Roll Shaker : c’est une émission sur le web créée par Julien Pestel, Pierre J. Secondi et Maxime J. Richard. Produit par In Real Life by Highway, ce programme court mélange publicités, émissions TV, séries, ou films «pour un résulat parodique forcément décapant», asuurent ses créateurs. Pour sa récente émission, Roll Shaker s'est attaqué au monde l'exploration, imaginant l’explorateur (à l'inusable chemise rouge) Antoine de Maximy sur l'île de Lost en compagnie  des Teletubbies. Attention dangers ?

    antoine de maximy,teletubbies,lost,roll shaker

     



    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • ÉCRANS D'AVENTURES : LES ÉLUS

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

    3 jours de festival, 17 films visionnés et sélectionnés, le jury des Ecrans de l’Aventure a rendu son verdict. La liste des lauréats du jury films ainsi que la Toison d'Or du livre d'aventures. 

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

    FILMS

    La Toison d’Or du film d’aventure est attribuée au film Crossing the ice

    • Le prix des jeunes est attribué au film Le vol du Woopy réalisé par Gilles Santantonio. 
       
    • Une mention hommage est attribuée à Alain Colas pour son esprit et son message de liberté à travers le film Alain Colas, rêves d’océan réalisé par Eric Le Seney. 
       
    • Le prix du jeune réalisateur est attribué à Justin Jones, pour son film Crossing the ice. (prix remis par Claire Colart, membre du jury et Juliette Barthaux de Ushuaïa-TV).

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

      • Le trophée Peter Bird est attribué à Laurent de Kalbermatten et Guy-Bertrand Jacquier pour le film Le vol du Woopy. (prix remis par Chloé Henry-Biabaud, membre du jury).

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

      • Le prix Jean-Marc Boivin est attribué au film Là où naissent les icebergs réalisé par Pierre Dutrievoz.
         
      • Le prix Alain Bombard (doté par EDF en Bourgogne) est attribué à Eric Brossier et France Pinczon du Sel pour le film réalisé par Hugues de Rosière intitulé Sur le grand océan blanc

    • Le prix spécial du jury est attribué au film Una Boya Feliz réalisé par Jordi Muns Sola.
       
    • La Toison d’Or du film d’aventure (dotée par la ville de Dijon) est attribuée au film Crossing the ice
       
    • La Toison d’Or de l’aventurier de l’année est attribuée aux membres du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne) Prix remis par Sylvain Tesson.

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

    LIVRES

    • La Toison d’Or du livre d’aventure vécue est attribuée au livre Éloge du voyage, sur les traces d’Arthur Rimbaud de Sébastien Courtois.
       
    • Une mention spéciale «hommage » est attribuée au livre Patrick Edlinger de Jean-Michel Asselin.

     

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert,sylvain tesson,antoine de maximy

    Découvrez les livres sélectionnés pour la Toison d’or du livre d’aventure 2013
     

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert

    HUMEURS
    Voilà ce que j'écrivais avant le festival.

    J'aurais pu vous énumérer les banalités d'usage repiquées sur le dossier de presse du festival des Ecrans de l'Aventure 2013. Je n'ai pas voulu. Car l'intérêt du blog EMBARQUEMENTS, c'est de vous faire découvrir l'Aventure autrement en vous donnant des grilles de lecture. Pour éclairer vos choix, aiguiser vos appétits et mieux comprendre ce festival réputé, je vous présente tous les films en compétition tout en vous livrant pour chacun mon avis et parfois mon pronostic. Inutile ? Risqué ? Présomptueux ? Sûrement les trois. J'en assume la pleine responsabilité mais c'est cette «valeur-ajoutée» éditoriale que j'ai voulu vous offrir. Car mieux comprise, l'Aventure et ses valeurs se partagent et se diffusent. Dans une époque aux horizons rabougris, l’Aventure est, selon moi, une denrée d’utilité publique pour s’évader, rêver, s’interroger sur le monde et donner à un sens à notre passage sur Terre. Alors, prêt à embarquer vers des horizons lointains ?


    Le festival international du film d’aventure de Dijon 2013 va se tenir du 10 au 13 octobre prochains 
    aux cinémas Olympia et Darcy à Dijon. Ce festival est un rendez-vous incontournable pour ceux qui aiment l'aventure et l'exploration.

    Membre du jury l'an dernier, j'ai participé à de nombreuses éditions de ce festival. C'est d'ailleurs à Dijon qu'est né le projet Dans les pas de Paul-Emile Victor primé en 2007. Une nouvelle fois, l'organisateur La Guilde du raid a reçu plus d'une centaine de films documentaires qui ont tous été visionnés. Une nouvelle fois, Cléo Poussier et son équipe nous ont concocté une sélection équilibrée et clairvoyante.

    Terre, air, mer, exploits , biopic, glaces, sommets, mer, .. Il y en aura pour tous les goûts. Programme, films en compétition, extraits vidéos et avis d'un spécialiste... Tour d'horizon complet de la prochaine édition des Ecrans de l'Aventure à Dijon.

    1011085_137076163160325_911209637_n1.jpg

    LE PROGRAMME au Cinéma OLYMPIA

    JEUDI 10 OCTOBRE

    9 h 30

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robertTierra del Fuego
    Un film réalisé et produit par Justine Curgenven

    Grande-Bretagne – 52 minutes – 2012 – inédit


    En janvier 2011, Justine Curgenven et Barry Shaw ont tenté d’honorer l’esprit Yagan en faisant le tour de l’île de Tierra del Fuego. Si ces deux experts de la navigation en kayak de mer ont déjà réalisé des périples de grande envergure, cette nouvelle expédition de 1000 miles nautiques dans la partie la plus sud de la Patagonie ne sera pas sans surprise. Autorisations administratives, vents violents, côtes difficiles d’accès, activités humaines... mettront à rude épreuve leur rêve.

    MON AVIS : Du tout bon ou pas pour ce documentaire racontant les tribulations d'un couple anglais en kayak dans une région du globe assurément esthétique. À regarder de plus près la bande-annonce, on repère beaucoup d'images embarquées et une prise de son très amateur. La présence des deux aventuriers et leurs naturels supplanteront peut-être cette mauvaise impression de départ. À moins que la fraîcheur et l'énergie des protagonistes ne soient très communicatives. Autant d'arguments qui n'ont pas dû laisser de marbre le comité organisateur de la Guilde très rigoureux dans sa sélection de films. Le jury 2013 dira...


    10 h 30 


    LeTourDeLaFranceExacteWeb-c528c.jpgLe tour de la France exacte – Du Mont Blanc à la mer du Nord
     
    Un film de Lionel Daudet et Charlie Buffet

    Production : Bonne Compagnie, Voyage
    France – 52 minutes – 2012

    Au départ du Mont-Blanc et en quinze mois, Lionel Daudet part sur la ligne frontalière de la France. Sans aucun moyen de transport motorisé, le grimpeur suit les contours de l’Hexagone tels que la carte les dessine. Au fil de près de dix mille kilomètres, cette aventure collective se partage avec ceux que le hasard mettra sur son chemin et avec Véronique, son épouse, qui assure la logistique des étapes. Sa « France exacte » devient alors un exploit physique, sportif et humain.


    MON AVIS : L’exploit est assurément de taille. Suivre au plus près les frontières terrestres et le littoral de l’Hexagone sans utiliser de moyens motorisés. C'est une aventure «à l’ancienne» menée Lionel Daudet dit «Dod», un alpiniste et marin chevronné (VOIR LA CHRONIQUE). Si l’intéressé s’est évidemment filmé avec des caméras embarquées de type Go Pro nous faisant partager au plus près ses pérégrinations en kayak, en vélo ou en voilier, il a également fait appel à un réalisateur (également écrivain et journaliste) reconnu dans le milieu de la montagne : Charly Buffet. Exploit sportif, paysages à la fois époustouflants et familiers aux téléspectateurs, la réussite de ce doc’ tiendra dans son équilibre au montage à distiller tranches d’aventures, confidences du «Dod» et rencontres inopinées. Si  cette belle aventure est incarnée, la «Toison d’Or 2013», ou le prix Jean-Marc Boivin récompensant l’esprit d’aventure, sont en vue.


    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert11 h 40 - 11 h 50
    Actualités – Louis Meunier
    Hors compétition

    Après plusieurs années passées en Afghanistan, Louis Meunier se lance dans un nouveau projet : le tournage d’un film de fiction avec les comédiens afghans du Théâtre du Soleil. Ensemble ils veulent exprimer les luttes et les espoirs de la société afghane en racontant les aventures d’une bande d’amis qui décident d’ouvrir un centre culturel à Kaboul. La fiction s’ancre dans la réalité car ils rénoveront le plus grand cinéma de Kaboul tout au long du tournage…


    14 h 00

    SurLeGrandOceanBlancWeb-4b84c.jpgSur le grand océan blanc 
    Un film de Hugues de Rosière, écrit par Véronique Ovaldé et Hugues de Rosière avec la participation d’Eric Brossier

    Production : L’Envol productions, France Télévisions
    France – 52 minutes – 2012

    À bord de Vagabond toute la famille Brossier a jeté l’ancre au bout du monde. Dans une baie de l’île Ellesmere, la plus au nord des îles arctiques canadiennes, à cinquante kilomètres d’une communauté Inuit, ils élèvent leurs deux petites filles au rythme des saisons et participent à la recherche glaciologique, marine et météorologique polaire. Cette île du Nunavut est aussi le théâtre d’une vie et d’une histoire particulière, qui donne une couleur singulière à ce Grand Nord.


    › MON AVIS :
    Pour ce documentaire, mon impartialité est mise à défaut (LIRE LA CHRONIQUE). Je suis avec attention les aventures polaires de France, Eric et de leurs enfants sur Vagabond depuis plus de 10 ans. D’eux, j’apprécie leur humilité, leur philosophie et leurs missions. À contre-courant d’expéditions plus tapageuses, France et Eric œuvrent sans relâche au profit de la science et de l’aventure, indifférents aux jalousies ou aux effets de mode. Quant au réalisateur Hugues de Rosière, j’ai fait sa connaissance l’an dernier au jury des Ecrans d’Aventures 2012. Hugues m’a longuement parlé de «son» film, de sa vision, des conditions de tournage et des coulisses. Raconter le quotidien d’une famille prisonnière des glaces n’est pas un sujet facile. Hugues a su raconter, sans fard, ni ostentation, les nouvelles tribulations de la famille Brossier sur le voilier Vagabond. Hugues n’en est pas à son coup d’essai puisque c’est la seconde fois qu’il «met en images» une tranche de vie d’Eric, France et leurs enfants dans les galces. La confiance et le naturel des intéressés transpirent devant la caméra. J’ai vu ce film en avant-première, comme tous les spectateurs j’ai été frigorifié, intrigué et ému. À noter : la participation de
    Véronique Ovaldé (fort en vue dans les milieux littéraires) dans l’écriture des commentaires savamment ciselés. Une petite pépite qui devrait au moins rafler le prix des jeunes de la ville de Dijon ?


    15 h 00 

    ProfessionExplorateurAventuriersWeb-25107-ab6d4.jpgProfession Explorateur : Aventuriers 
    Un film de Alain Tixier

    Coproduction : MC4 et la Société des Explorateurs Français avec la participation de Voyage
    France – 52 minutes – 2013

    L’aventure est-elle le but premier ? S’agit-il toujours de franchir les limites, d’aller plus loin, là où c’est le plus difficile, le plus dangereux ? Les aventuriers témoignent. Bien sûr, aventuriers au départ, ils finissent souvent par devenir explorateurs. Leur terrain de jeu, c’est la planète et elle offre plein de possibilités ! Chercher dans les recoins du monde, là où personne ne va, des Graals toujours renouvelés, sont-ils devenus leur «raison d’être» ?

    › MON AVIS : Un nouveau doc’ que j’ai vu en avant-première et un film «chorale» d’un réalisateur réputé dans le milieu. «Vieux routard» des films d’expédition et d’aventure, Alain Tixier était l’un des réalisateurs attitrés de l’émission TV «Ushuaïa» présentée par Nicolas Hulot. Cette fois, le cinéaste (également explorateur) laisse la parole à des aventuriers emblématiques qu’il a filmés sur fond noir, et dont les propos sont illustrés par les images de leurs exploits. Soutenu par la Société des Explorateurs Français (dont Alain Tixier est l’une des chevilles ouvrières), ce documentaire (issue d'une série diffusée sur la chaîne TV Voyage) manquait au paysage audiovisuel français de l’Aventure.


    JEUDI 10 OCTOBRE

    16 h 30 

    LeVolDuWoopyWeb-53012.jpgLe vol du Woopy 
    Un film de Gilles Santantonio

    Production : Films du Mille Pattes
    France - 52 minutes – 2013 - inédit

    Dans le splendide décor des Alpes Suisses, Laurent de Kalbermatten, un inventeur de machines volantes, imagine une nouvelle aile ultra légère et révolutionnaire. Puis, suite à un accident, le projet s’arrête. Mais le pilote d’essai, Guy-Bertrand Jacquier, va faire renaître en lui le désir de reprendre ses recherches. Ensemble, ils vont se livrer à une incroyable aventure, mue par l’enthousiasme et l’audace de l’autre quand le doute s’installe chez l’un d’entre eux...

    › MON AVIS : J’ai raté la diffusion de ce documentaire à la Société des Explorateurs Français en avril dernier, j’ai donc peu d’éléments tangibles pour m’en faire une réelle opinion. À lire cependant le résumé du film et parce que La Guilde l’a sélectionné, je pressens la «puissance» de cette aventure – qui à condition d’avoir été bien «mise en boîte» et bien montée – est en lice pour un prix. Une Toison d’Or en puissance ?


    20 h 30
    Ouverture officielle du palmarès
    Par Christine Martin, adjointe déléguée à l’animation de la ville, aux festivals et à l’attractivité, Thierry Robert, président du jury du film et Sylvain Tesson, président de La Guilde.

    21 h 00 

    RaibaEtSesFreresWeb-255d0.jpgRaïba et ses frères, chronique du clan des Sakkudei 
    Un film de Patrice Franceschi

    Production : Tantatuga production et L’Envol productions

    France – 52 minutes – 2013 – avant-première

    En 1999, à bord de la jonque La Boudeuse, Patrice Franceschi se lance dans une série d’expéditions en Insulinde. Avec son équipage, il part à la découverte d’îles méconnues et de tribus isolées, comme les Sakuddei de Siberut. Quinze ans plus tard, il se demande ce qu’ont pu devenir ces hommes et ces femmes. Patrice Franceschi repart alors sur ses propres traces afin de témoigner de la problématique de ces peuples, désormais touchés par une mondialisation qui s’accélère et les entraîne vers un destin qu’ils n’ont pas choisi.



     › MON AVIS : Dijonnais de naissance, Patrice Franceschi est chez lui aux Ecrans d’Aventure. Cette année, il ne nous présente pas un doc’ tourné sur l’un de ses bateaux d’expéditions. Faute de financements, sa Boudeuse est d’ailleurs clouée à quai. L’infatigable explorateur a dès lors astucieusement décidé de visiter un lieu qui l’avait profondément marqué lors de l'une de ses nombreuses expéditions. Quinze ans plus tard, il est ainsi revenu dans ses pas pour nous raconter le quotidien et surtout le devenir d’une tribu isolée en insulinde. En cinéaste (et écrivain confirmé), Patrice assure la réalisation de ce doc’ qu’il coproduit également. Les esprits chagrins ne manqueront pas de railler son omniprésence devant l’écran, les autres se laisseront gagner par ses belles images et par ses talents de conteur. Car capt’ain Franceschi sait raconter, avec faconde, force et profondeur, chacune de ses aventures. Un film à évidemment «dévorer» sur grand écran et en prime-time aux écrans de l'Aventure.


    22 h 00 

    1000kmALaRameWeb-4fed6.jpg1 000 km à la rame sur le Zambèze 
    Un film de Mike Magidson

    Production : Bienvenue ! Productions et Docside Production

    France - 52 minutes – 2013 – avant-première

    Fin 2012, Sophie de Courtivron et Christophe Saint-Joanis ont parcouru le fleuve Zambèze

    à bord d’un canoë biplace gonflable. Ils ont ainsi pagayé cinq semaines dans la partie la moins explorée de ce cours d’eau, depuis Chavuma, près de la frontière avec l’Angola, jusqu’aux fameuses chutes Victoria, une partie très peu explorée. Ils ont rencontré les nombreuses tribus qui tirent leur subsistance du fleuve, côtoyé une faune pas toujours accueillante, affronté les rapides…


    › MON AVIS :
    De cette aventure, je n’en connais que la déclinaison papier parue dans la revue outdoor Wider. Et cette expédition ne manque pas de piquant !
    À noter que le réalisateur Mike Magidson n'est pas allé sur le terrain. Car les 2 aventuriers se sont filmés eux-mêmes. Un film fraîcheur donc, épaulé par un réalisateur de renom. Un cocktail gagnant ?


    VENDREDI 11 OCTOBRE

    9 h 30 

    UnaBoyaFelizWeb-d4623.jpgUna Boya Feliz 
    Un film de Jordi Muns Sola et Eloi Tomàs

    Production : Soul productions
    Espagne – 52 minutes – 2012 – vf

     


    En septembre 2010, l’Espagnol Jordi Muns a réalisé une aventure sans précédent : naviguer plus de 1 300 km le long des côtes brésiliennes, en kite-surf, en solitaire et en autonomie. Au-delà d’un record inédit, son voyage est une épreuve personnelle, émotionnelle et physique, digne d’une véritable odyssée. Suspendu entre deux éléments, entre les caprices de l’Atlantique et de la météo, c’est aussi l’illustration du grand respect qu’il porte à l’océan et au ciel.


    › MON AVIS : Chaque sélection des Écrans d’Aventure 2013 aborde désormais l'exploration par ce que les adeptes du genre appellent le fun. Un documentaire à coup sûr réalisé avec les moyens du bord. Les téléspectateurs ne bouderont cependant pas le plaisir de visionner sur grand écran de belles et esthétisantes chevauchées iodées. Quant aux protagonistes, leur énergie et leur passion semble contagieuses. Un prix Jeune Réalisateur en puissance ?

    10 h 30 

    QuatorzeDeuxMilleWeb-1d365.jpgQuatorze deux mille ou la nouvelle expédition 
    Un film de Cécile Cusin


    Production : Y.N. Productions
    France – 52 minutes – 2012

    Ni extrême, ni à l’autre bout du monde, Sandrine et Cécile partent à l’aventure aux portes de chez elles. Elles vont tenter l’ascension des 14 montagnes les plus élevées du massif des Bauges, au cœur des pré-Alpes, comme un clin d’œil aux 14 « 8000 » que compte la Terre. Mais au-delà de la conquête des sommets, leur objectif est le cheminement et la découverte des enjeux du milieu qu’elles traversent… Une histoire teintée d’humour, d’amitié, de respect et de poésie.


    › MON AVIS : Nouveau documentaire sur lequel je dispose de peu d’éléments tangibles pour m’en faire une réelle opinion. Un film de montagnes dans la grande tradition des films sélectionnés chaque année par les organisateurs des Ecrans d’Aventures. Le doc' dédié l’an dernier à Erhard Loretan (LIRE LA CHRONIQUE) était épatant. Un prix Jean-Marc Boivin en vue ? À coup sûr un prix du Jeune réalisateur si l'intéressée est éligible.

    11 h 40-11 h 50

    Actualités - On a survolé la terre : le désert

    d’Atacama
    Un film de Clémentine Bacri, Adrien Normier et Samy El Hourch

    Coproduction : Gédéon Programmes, Universcience, CNDP, ORA.

    France - 4 minutes - 2013 - hors compétition

    À bord de leur fragile esquif aérien, Clémentine et Adrien découvrent les lagunes du salar d’Atacama : une immense région où les eaux descendues de la montagne se sont chargées en sel formant des oasis de couleurs dans l’immensité de sable. Derrière la beauté de ces paysages, des énormes enjeux économiques se cachent avec la présence dans le sol de lithium, un composant essentiel pour les batteries de nos portables... Plus loin, ils aperçoivent les antennes du radiotélescope Alma tournées vers le ciel.


    14 h 00


    Terminus boréal
    Un film de Bruno Peyronnet

    Production : Eliocom

    France – 52 minutes – 2012

    Mars 2012, départ de Savoie pour une expédition en Pays Saami. Ils sont 6 à

    embarquer dans les trains qui vont traverser l’Europe. Destination plein Nord, la Laponie suédoise, pour traverser à ski le massif du Sarek : «l’Alaska d’Europe». Cette aventure nordique originale milite pour une «mobilité douce», pour démontrer que l’on peut voyager loin avec, pour seul moyen de transports, des techniques qui permettent de s’immerger en pleine nature, en polluant le minimum.


    MON AVIS : «Réalpiniste», c’est par le nom de la société audiovisuelle créée par Bruno Peyronnet, le réalisateur de ce doc’. L’intéressé intervient ainsi sur tous les terrains. Il a dès lors tourné de nombreux documentaires d’expéditions. De ce cinéaste, je ne connais que son film d’une aventure australe menée par Isabelle Autissier et Lionel Daudet (tiens encore lui) sur l'île de la Géorgie du Sud. Pour «Terminus Boréal», difficile par contre de m'en faire une idée précise. Le court extrait diffusé (ci-contre) me laisse toutefois sur ma faim. Si les images sont belles, le montage rythmé et le propos léché, je ne garantis pas le sel de cette aventure. A juger sur pièce!


    15 h 00

    Crossing the ice
    Un film de Justin Jones

    Production : Quail Television Pty Ltd
    Australie – 44 minutes – 2012 – avant-première

    En Antarctique, les aventuriers australiens, Justin Jones et James Castrission, se lancent dans une première mondiale : une expédition aller-retour au pôle Sud sans assistance. Mais il y a déjà un explorateur polaire beaucoup plus expérimenté qu’eux sur place, avec le même défi et une longueur d’avance. Justin et James font néanmoins face au désert blanc, au froid, aux crevasses, aux pannes de matériel et aux blessures, tout en traînant 160 kg sur la glace, pour transformer cette folie en course.


    MON AVIS : Du film polaire à la sauce australienne. De la glace, des barbes, des pleurs, des rires, des gercures, des rires, des confidences et des blizzards. Tout y est ! Cette aventure semble huilée, très huilée. Cette bande-annonce cacherait-elle une pépite ? ou un énième film d'expédition utilisant les grosses ficelles ?

    16 h 30

    Pierre Mazeaud, la vie en face(s)
    Un film de Gilles Chappaz

    Production : Seven Doc

    France – 52 minutes – 2013 – avant-première

    Ce film nous fait découvrir le destin unique de Pierre Mazeaud qui a réussi à marier au plus haut niveau trois passions en apparence inconciliables : le droit, la politique et la montagne. À l’heure des bilans, le premier Français au sommet de l’Everest ose ce constat apaisé : «Mes plus grandes joies, je les ai éprouvées en montagne. Cela peut faire sourire, j’y ai trouvé la vraie amitié (...). Plus que tout la montagne a été jusqu’au bout ma passion. C’est là que l’être humain s’accomplit !»

    MON AVIS : À cadence régulière, Gilles Chappaz  régale les spectateurs et spectatrices de Dijon grâce à un film de montagne qu'il a concocté avec science, patience et passion. Car ce réalisateur est un véritable artisan, un orfèvre du documentaire. Cette fois, Monsieur Chappaz nous raconte le destin d'un montagnard hors pair. Nul doute que l'on va une nouvelle fois communier avec un géant des sommets. Du cousu main. Et un prix Jean-Marc Boivin garanti ?


    21 h 00 

    LaOuNaissentLesIcebergsWeb-f2f39.jpgLà où naissent les icebergs 
    Un film de Pierre Dutrievoz

    Coproduction : MC4, Montagne TV.

    France – 52 minutes – 2013 – avant-première

    Tout au nord, il existe un lieu secret où naissent les icebergs, où la calotte glaciaire libère des géants éphémères avant de les laisser dériver. Au printemps 2013, au terme d’un périple de 400 km à travers un immense territoire balayé par les tempêtes et parcouru par l’ours blanc, un père et ses deux fils (Pierre, Lorentz et Niels) y sont parvenus à ski. Sur le miroir du Groenland, ils ont écrit, avec leurs compagnons Inuit, l’une des plus belles histoires polaires.

    › MON AVIS : Peu d’infos à nous mettre sous la dent pour l’instant. Seule certitude, le réalisateur est un homme de convictions rompu aux expéditions en tous genres. Compte tenu du sujet choisi, ce film incite autant à l’évasion qu’à l’interrogation. Car, les déserts blancs sont plus que jamais des baromètres du climat de notre planète.

    22 h 00

    AlainColasRevesdOceanWeb-1224d.jpgAlain Colas, rêves d’océan 
    Un film de Eric Le Seney

    Production : Injam Production, France Télévisions et l’INA

    France – 52 minutes – 2013

    De 1968 à 1978, Alain Colas est devenu une légende de la course à la voile en solitaire, avant de disparaître à bord de son trimaran Manureva. Cette tragédie a ému la planète. Mais peu de gens savent qui était ce marin et cet aventurier du XXème siècle. En s’appuyant sur des archives de l’INA - ainsi que sur les témoignages de proches, de journalistes et d’amis - ce film dévoile la route héroïque, unique et fulgurante de cet enfant de la Nièvre que rien ne prédestinait à devenir «une étoile du large».


    › MON AVIS :
    Chaque année, Dijon met en lumière un film 100% marin. Plébiscité aux Ecrans de la Mer 2012 (le festival «jumeau» organisé par La Guilde), les organisateurs ont donc retenu dans leur filet ce doc’ racontant une figure légendaire de l’histoire maritime dont la disparition demeure toujours énigmatique. C’est selon moi  la «rolls» du biopic d’aventure de cette année. Du tragique, de l'émotion mais de la retenue.



    SAMEDI 12 OCTOBRE

    9 h 30
    Le retour de la baleine boréale
    Un film de Guilhem Rondot

    Production : Production Nova Média
    Canada – 52 minutes – 2013 – avant-première

    Dans les étendues de l’Arctique canadien, l’ours blanc n’est pas le seul à symboliser la fragilité de l’écosystème. L’imposante baleine boréale est tout aussi vulnérable. Tout comme l’ensemble des grands mammifères marins de la planète, elle a subi pendant des siècles les assauts répétés des hommes, au point qu’elle a bien failli disparaître. Pour y remédier, Bernard Leblanc, biologiste au laboratoire de Winnipeg, a dédié sa carrière à la surveillance de la baleine franche du Groenland.


    › MON AVIS : Le monde polaire fait décidément recette. Cette fois, il s'agit d'un documentaire de nous cousins québécois mettant l'accent sur la Nature. A en jauger par la qualité de la bande-annonce, et notamment des images terrestres et sous-marines, ce film a été savamment pensé. Quant à sa réalisation, elle rappelle d'emblée les productions de Thierry Robert, le président du jury. Suffisant pour se démarquer des autres productions ?

    10 h 30

    J’ai demandé la lune au rocher
    Un film réalisé et produit par Bertrand Delapierre

    France – 15 minutes – 2013 – avant-première

    Après avoir brillé en compétition, après avoir ouvert des voies et après avoir accompli des réalisations très spectaculaires sur les plus belles parois de la planète, Stéphanie Bodet revient à ses premiers engouements. Car en marge de l’escalade pure, l’écriture est sa deuxième vocation. Sur les roches polies des Aiguilles de Bavella, en Corse, elle laisse libre court à sa plume. Toujours au contact de la pierre, Stéphanie nous montre une voix nouvelle où s’exprime tout son «amour du lisse».

    11 h 00

    Two on K2
    Un film réalisé et produit par Dariusz Zaluski
    Pologne – 43 minutes – 2013 – inédit

    Ralf Dujmovits et Gerlinde Kaltenbrunner sont des alpinistes qui ont un beau palmarès international. Et c’est aussi au pied des géants que leur amour s’est forgé. Aujourd’hui le couple allemand, multiplie les réussites partout sur la planète. Accompagnés de quatre alpinistes, les voici partis à la conquête du K2 par la face nord. Car Ralf tient à offrir à Gerlinde son quatorzième et ultime sommet de 8 000 m. En soixante sept jours d’expédition, les 
8 611 m ne se laissent pas gagner.

    › MON AVIS : Un nouveau documentaire dédié à l'exploration en haute montagne. Cett fois, il s'agit d'un film polonais avec des grimpeurs allemands partis à la conquête du K2. Si ce film évite les écueils du genre - comme un récit trop chronologique et linéaire ou des confidences se bornant à nosu décrireles conditions atmosphériques, le spectateur n'est pas à l'abri d'une bonne surprise.

     

    12 h 00 - 12 h 10

    Actualités - Charles Rozoy
    Hors compétition
    Charles Rozoy est devenu champion paralympique à Londres en 2012. D’abord nageur valide, un accident de moto lui paralyse le bras gauche en 2008. Il lui faudra beaucoup de ténacité pour reprendre l’entraînement à la force d’un seul bras et aller jusqu’au bout de son rêve. Un parcours riche en rebondissements qu’il désire partager lors de cette 22ème édition.

     


    14 h 00


    Tewet le Dayak aux mille grottes
    Un film de Luc-Henri Fage

    Production : Docside/Félis Production
    France – 24 minutes – 2013 – hors compétitionavant-première

    Juin 2013. Tewet et deux amis remontent un fleuve de Bornéo, puis la Marang dont les eaux claires proviennent d’une grotte au pied des pitons karstiques. Depuis 50 ans, il explore ce massif à la recherche des nids d’hirondelles. Bien que la production ait chuté, il continue régulièrement sa tournée. Mais il faut se rendre à l’évidence : les hirondelles ont disparu, sauf dans une grotte géante. Mais Tewet couve un autre trésor qui va peut-être sauver sa communauté…

    › MON AVIS : Lui aussi est un habitué de Dijon ! Régulièrement, le cinéaste-explorateur «livre» un documentaire dans lequel il raconte sa dernière expédition sous terre. Si Luc-Henri-Fage s’est lancé dans la spéléologie depuis l’adolescence avec passion, il raconte chacune de ses expéditions caméra au poing. Les années passants, il sillonne désormais le monde en quête de grottes inconnues et de peintures rupestres encore jamais dévoilées au grand public. La ténacité et la passion de ce cinéaste-spéléologue me fascine. De surcroît, ses films documentaires sont à chaque fois d’excellente facture. Une figure du monde de l’exploration à (re)découvrir.


    14 h 40


    Prisonniers de l’Himalaya
    Un film de Louis Meunier

    Production : Taimani Films, Nilaya Productions
    France – 52 minutes – 2012 – hors compétition

    Les Kirghizes d’Afghanistan forment la communauté d’altitude la plus isolée de la planète. Pourtant, à seulement quelques kilomètres se trouvent la Chine, le Tadjikistan et le Pakistan. Mais les frontières se sont fermées avec l’histoire, emprisonnant ces nomades sur le toit du monde. Reclus par petits groupes dans des campements de montagne à 4 300 m d’altitude, ils ne sont plus que 1 200 à subsister tant bien que mal. Doivent-ils imaginer leur avenir ailleurs ?



    16 h 20

    Profession Explorateur : Antoine de Maximy
    Un film de Alain Tixier

    Coproduction : MC4 et la Société des Explorateurs Français avec la participation de Voyage
    France – 26 minutes – 2013 – hors compétition

    Doit-on encore présenter Antoine de Maximy ? Peut-être que oui. Car l’auteur-animateur-routard de la série à succès : «J’irai dormir chez vous» a d’autres compétences de réalisateur et d’aventurier. On lui doit de grands reportages sur des scènes de conflit aussi bien à Beyrouth qu’en Iran-Irak. Réalisateur, présentateur et cameraman, il s’est aussi rendu dans quatre-vingts pays en vingt ans de carrière, en tant que spécialiste de l’aventure, de films animaliers et d’expéditions scientifiques.

    17 h 00 
    Annonce du palmarès au cinéma Olympia.

    DIMANCHE 13 OCTOBRE
    14 h 00 – 17 h 00 

    Projection de 3 films primés au cinéma Darcy. 


    Dijon2012weba-10213.jpg

    AfficheDijon2013Web-e624d-1.jpgLES ÉCRANS DE l’AVENTURE EN BREF

    Rendez-vous incontournable de l’Aventure, le Festival est une occasion exceptionnelle de voir les meilleures productions audiovisuelles internationales et de rencontrer les professionnels de l’image, aventuriers et voyageurs. Cet événement permet à un public toujours plus nombreux d’assister aux projections, débats, expositions, rencontres et de partager des moments d’intense émotion avec les nombreux invités du Festival. Un événement au cœur de la ville de Dijon aux cinémas Olympia et Darcy.

    ThierryRobertWeb-ce284copie-4711e.jpgLE JURY

    Les noms des membres du jury films 2013 de la 22ème édition des Ecrans de l'aventure sont désormais connus ! Le réalisateur et président du jury films 2013 Thierry Robert sera entouré de : Simon Allix, graphiste, voyageur, réalisateur, écrivain / Claire Colart, responsables des achats documentaires pendant plus de vingt ans à la RTBF / Chloé Henry-Biabaud, réalisatrice et journaliste reporter d’images et Louis Meunier, réalisateur.
    Plus d'infos sur leur parcours : http://aventure.la-guilde.org/spip.php?article1669

    LES PRIX

    écran d'aventure,aventures,aventure,dijon,films,livre,livres,tesson,thierry robert5 prix pour les films 

    La Toison d’or du film d’aventure (doté de 5 000 € par la ville de Dijon)

    Le Prix spécial du jury

    Le Prix Jean-Marc Boivin

    Le Prix jeune réalisateur (parrainé par Ushuaïa TV)

    Le Prix des jeunes de la ville de Dijon (doté par la librairie Chapitre Lib de L’U)

    1 prix pour le livre

    La Toison d’or du livre d’aventure (VOIR LES LIVRES EN COMPÉTITION)


    3 prix pour récompenser une carrière

    La Toison d’or de l’aventurier de l’année
    › Le Trophée Peter Bird
    › Le Prix Alain Bombard (doté de 1 500 € par EDF en Bourgogne)

    UN DOSSIER CONCOCTÉ ET MITONNÉ PAR STÉPHANE DUGAST
    REPORTER d'abord | AUTEUR & RÉALISATEUR aussi | 

    CRÉATEUR du Blog EMBARQUEMENTS | L’Aventure autrement


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • PROFESSION EXPLORATEUR

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    Des films documentaires 100% exploration, c’est à découvrir tous les dimanches soirs en prime time sur la chaîne Voyage.

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    Un travail de titan ! Alain Tixier vient d’achever la somme de 10 heures de programme entièrement dédié à l'exploration et à ses explorateurs.

    Le réalisateur aguerri, également membre de la Société des Explorateurs (SEF), vient ainsi de réaliser 13 portraits de 26 minutes et 3 films de 52 minutes. Ces trois derniers scindant astucieusement les explorateurs par grande famille, soit celle des scientifiques, des aventuriers et des voyageurs.

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    Produits par MC4, dont le directeur Jean-Pierre Bailly est également membre de la SEF, ces films documentaires ont été coproduits en partenariat avec l’Institut Océanographique et la Fondation Albert Ier - Prince de Monaco.

    Rendez-vous donc tous les dimanche soir en prime-time sur la chaîne TV  Voyage à compter du dimanche 7 avril prochain…

    EXPLORATEUR 2.jpeg


    LE PROGRAMME 

    AVRIL 2013
    Dimanche 7/04 à 20h40 : 52 mn « Profession Explorateurs Aventuriers »
    Dimanche 14/04 à 20h40 : 52 mn « Profession Explorateurs Voyageurs »
    Dimanche 21/04 à 20h40 : 52 mn « Profession Explorateurs Scientifiques »

    EXPLORATEUR 3.jpg

    Dimanche 28/04 à partir de 20h40
    « Profession Explorateur : Priscilla Telmon », 26 mn
    Suivi de « Voyage au Tibet interdit »
    Suivi de « Profession Explorateur : Alain Tixier », 26 mn

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    MAI 2013
    Dimanche 05/05 à partir de 20h40
    « Profession Explorateur : Sylvain Tesson », 26 mn
    Suivi de « Un Lac en Hiver »
    Suivi de « Profession Explorateur : Claudie et Jean-Pierre Haigneré », 26mn

    Dimanche 12/05 à partir de 20h40
    « Profession Explorateur : Antoine de Maximy », 26 mn
    Suivi de « J’irai Dormir à Bollywood »
    Suivi de « Profession Explorateur : Christian Clot », 26 mn

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    Dimanche 19/05 à partir de 20h40
    « Profession Explorateur : Olivier Weber », 26 mn
    Suivi de « Le Monde vu du Train »
    Suivi de « Profession Explorateur : Olivier Archambeau », 26 mn

    Dimanche 26/05 à partir de 20h40
    « Profession Explorateur : Patrice Franceschi », 26 mn

    Suivi de « La Boudeuse : l’Or de Ouanary »
    Suivi de « Profession Explorateur : Luc Federmeyer », 26 mn

    alain tixier,société des explorateurs,exploration,aventure,tv,voyage,olivier archambeau,patrice franceschi,luc federmeyer,véra frossard,luc-henri fage,christian clot,antoine de maximy,jean-pierre haigneré,claudie haigneré,sylvain tesson,priscilla telmon

    JUIN 2013
    Dimanche 02/06 à partir de 20h40 :
    « Profession Explorateur : Véra Frossard », 26 mn
    Suivi de « Profession Explorateur : Luc-Henri Fage », 26 mn

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer