Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

christian cailleaux

  • LA MER SELON CAILLEAUX [BEST-OF]

    Entretien avec l’auteur-dessinateur Christian Cailleaux lors son passage à la librairie Dialogues à Brest. L'artiste nous dit tout à propos de son docu-roman graphique Embarqué, de sa genèse, de ses liens avec la Marine et de sa passion indéfectible pour les océans et ceux qui les habitent.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA MER SELON CAILLEAUX

    Entretien avec l’auteur-dessinateur Christian Cailleaux lors son passage à la librairie Dialogues à Brest. Il nous dit tout à propos de son docu-roman graphique Embarqué, de sa genèse, de ses liens avec la Marine et de sa passion indéfectible pour les océans.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UN DRÔLE DE BOURLINGUEUR

    Christian Cailleaux aime la mer, l’Afrique, le jazz, les marins, le vin blanc, l’Inde, les casquettes en tweed et les voyages. Il est un auteur reconnu du monde de la bande dessinée. Ses dessins interpellent, étonnent et surprennent. Ses albums sont des pépites, dont le dernier Embarqué immergeant les lecteurs au cœur des océans et de ses enjeux. Portrait d'un drôle de "bourlingueur", auteur et dessinateur de BD.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • MOT MARIN : LE BIDEL

    Pour tout marin militaire embarqué, le capitaine d’armes incarne la police et la discipline. On l'appelle - sans trop savoir pourquoi - le «bidel». Pourtant à l'origine, le terme n'avait aucun rapport avec le monde de la mer...

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • ENQUÊTES TOUTES DESSINÉES

    1236385_513197635435199_1165635587_n.png

    La Revue Dessinée, c’est une nouvelle revue d'enquêtes tout en bande dessinée. Un nouveau média bientôt sur orbite. Rendez-vous à la rentrée prochaine. Explications et bref aperçu du reportage en avant-première de Christian Cailleaux. En bonus son entretien vidéo & des visuels de ce magazine-livre que je dévore.

    La revue XXI fait des émules. Cette fois, c’est une revue trimestrielle d’enquêtes, de documentaires et de reportages tout bande-dessinnée faisant la part belle à une information de qualité et sans publicité.

    644370_594128517266972_130399043_n.jpg

    Cette bonne idée, c’est d’abord celle du dessinateur Franck Bourgeron qui, à l'automne 2011, contacte quelques-uns de ses amis auteurs de bande dessinée pour leur proposer de se prendre en main. À la fois coup de cœur et coup de colère, six amis décident de se lancer dans l’aventure.

    Qualité de l'information, originalité du support et juste rémunération des auteurs, c’est sur cette triple promesse - éditoriale, technique et économique - que de nombreux auteurs de renom, ide la BD, journalistes et universitaires de talent se sont engagés. Parmi eux des pointures dont l’ami Christian Cailleaux.

    logo-bandeau-rouge-perso-ulule_jpg_640x360_crop_upscale_q85.jpg

    La preuve que la nouvelle graphique (grafic novels), croisant journalisme, investigation et bande-dessinnée, est désormais un genre en soi. Joe Sacco, Etienne Davodeau & consorts ont fait des émules.

    Date de publication envisagée : la rentrée de septembre 2013. En prime : les 200 pages du premier numéro de la Revue Dessiné qui sortira simultanément  en papier dans les librairies et sur le numérique pour les tablettes.

    1235443_10151659313148806_95669474_n.jpg

    «Une longue aventure» assurent ses créateurs. «Une longue attente», leur rétorquent les futurs lecteurs. Affaire à suivre donc… (SD)


    > EN SAVOIR PLUS

    Pour se pré-abonner, rdv sur http://fr.ulule.com/la-revue-dessinee/
    Le siteweb officiel sur www.larevuedessinee.fr/

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UN MAGAZINE TRÈS SALÉ

    c_500_180_16777215_0___images_stories_05-sommaire_240_marine240-couverture-1.jpg

    Marine & Océans, c’est un magazine trimestriel et un site web pour comprendre les enjeux géopolitiques, économiques et  environnementaux des océans. Dans son numéro d’été, ce magazine au papier glacé fait la part belle aux récits de mer. Entretien et explications avisées de son rédacteur-en-chef Bertrand de Lesquen.

    bertrand.jpg

    Quel promesse faîtes-vous à vos lecteurs et lectrices ?

    - Bertrand de Lesquen : Ce numéro de Marine & Océans les emmènera aux confins de tous les mondes avec pour objectif de raconter la mer, le voyage, la rencontre, la découverte…

    C’est un numéro d’été, fait de récits et d’images, tout simplement. Un numéro fait pour appareiller, tranquillement amarré à son transat dans le repli d’une malouinière ou à sa serviette, étendu sur le sable chaud d’une plage de Méditerranée. 

    marine-et-oceans-04.jpg

    Qui sont les auteurs de ces grands reportages ?

    - Bertrand de Lesquen : Nos auteurs ont des âges et des parcours différents avec pour point commun la passion de la mer, souvent dela Marine, et bien sûr des longues pérégrinations qui libèrent l’esprit et éveillent les sens. Ils restituent la magie des embarquements et des grandes traversées.

    Il y a Jean-Wandrille Méchet, 21 ans, élève-officier au long-cours, destiné aux navigations incessantes de la Marinemarchande, qui nous raconte son expérience de deux mois dans la Marinenationale et son embarquement à bord des bateaux gris.

    M&O240_DbleDalle-BD.jpg

    Il y a Emmanuel Laccours, 49 ans, capitaine de vaisseau de réserve, ancien pacha d’une frégate dela Royale, qui a décidé de mettre sa vie d’homme de mer au service de l’économie de son pays. Devenu capitaine au long cours, il nous dévoile le quotidien des marins engagés sur le front de l’exploitation pétrolière au large du Nigéria.

    Il y a Foucauld Dalle, 28 ans, étudiant en management à HEC et à Polytechnique, une tête bien faite comme l’on dit, engagé pour un an dansla Marineau titre du Volontariat officier aspirant, version nouvelle du service national ouverte aux étudiants désireux de connaître les armées. Il nous ouvre les portes d’une partie du domaine maritime français – le plus vaste au monde après celui des États-Unis – et pas la plus neutre : les Terres australes et antarctiques dont les eaux n’ont pas encore toutes été cartographiées.

     M&O240_DbleCailleaux-BD.jpg

    Justement la part belle est faite aux reportages de terrain ?

    - Bertrand de Lesquen : Tout à fait ! La couverture du magazine a été réalisée par Christian Cailleaux, 45 ans, auteur de bande dessinée et illustrateur, futur peintre de la Marine (?). Son embarquement, il nous le raconte avec émotion : «Embarquer sur une frégate militaire en partance pour les terres australes, c’est rejoindre des rêves de petit garçon…».

    Dans ce numéro, vous pourrez aussi  lire les aventures polaires de  Stéphane Dugast, 39 ans, infatigable reporter au long cours parti sur la côte orientale du Groenland sur les traces de Paul-Émile Victor dont il prépare la biographie (NDLR : l’auteur et l’animateur de ce blog). Il nous emmène aux côtés des derniers chasseurs de phoques pris au piège du réchauffement climatique.

    M&O240_DbleDugast-BD.jpg
    Et puis il y a Hervé Allaire, 32 ans, breton volontaire et aventureux - un pléonasme (?) - formé sur le Trieux aux épissures, aux manœuvres de coffre et à l’art de la godille par un grand-père pédagogue, qui est à l’origine d’une belle aventure collective.

    Il est parti récemment en famille, à l’assaut de l’Atlantique, sur Mahatao un sloop côtier de 27 pieds transformé en croiseur apte aux navigations les plus ambitieuses.

    SNS TALMONTIMG_626811-10-2009 11-57-1811-10-2009 11-57-18PLISSON.jpg
    © Philipp Plisson


    Vous donnez également la parole à des marins d’Etat de renom ?

    - Bertrand de Lesquen : Oui, nous publions en ouverture une grande interview du vice-amiral d’escadre (2S) Olivier Lajous, une figure de la Marine nationale. Après quarante ans d’une carrière débutée comme matelot, plusieurs commandements à la mer et les plus hauts postes à terre, il est aujourd’hui président dela Société nationale de sauvetage en mer. Il rappelle notamment que ce dernier espace de liberté que sont les océans exige, outre le respect, une pratique plus responsable et plus sûre.

    Nous publions ensuite le témoignage du Premier maître Estelle Proteau, la première et unique femme pilote de port militaire. Elle nous raconte son métier, souvent méconnu - on ne pilote pas, écrit-elle, une frégate comme un sous-marin - et nous confie ses aspirations : le commandement d’un petit navire, ou le pilotage du porte-avions Charles de Gaulle. De l’engagement et de belles ambitions.

    M&O240_COUV-bd.jpg

    En guise de conclusion, qu’auriez-vous envie de dire ?

    - Bertrand de Lesquen : Achetez Marine & Océans ou mieux abonnez vous ! A tous, je souhaite une bonne lecture. J’en profite également pour remercier de leur fidélité les lecteurs et abonnés à Marine & Océans dont - nous dit-on - l’audience ne cesse de croître. Tant mieux pour la mer… »

    › EN SAVOIR PLUS

    Marine & Océans. Une revue et un siteweb pour comprendre les enjeux géopolitiques, économiques et  environnementaux des océans. Pour s'abonner, RDV sur http://www.marine-oceans.com  

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • TOUT BÉDÉ (RÉACTUALISÉ)

    logo-bandeau-rouge-perso-ulule_jpg_640x360_crop_upscale_q85.jpg

    La Revue Dessinée, c’est une nouvelle revue d'enquêtes tout en bande dessinée. Un nouveau média bientôt sur orbite. Rendez-vous à la rentrée prochain.e Explications et bref aperçu du  reportage en avant-première de Christian Cailleaux. En bonus son entretien vidéo.

    La revue XXI fait des émules. Cette fois, c’est une revue trimestrielle d’enquêtes, de documentaires et de reportages tout bande-dessinnée faisant la part belle à une information de qualité et sans publicité.

    644370_594128517266972_130399043_n.jpg


    Cette bonne idée, c’est d’abord celle du dessinateur Franck Bourgeron qui, à l'automne 2011, contacte quelques-uns de ses amis auteurs de bande dessinée pour leur proposer de se prendre en main. À la fois coup de cœur et coup de colère, six amis décident de se lancer dans l’aventure.

    Qualité de l'information, originalité du support et juste rémunération des auteurs, c’est sur cette triple promesse - éditoriale, technique et économique - que de nombreux auteurs de renom, ide la BD, journalistes et universitaires de talent se sont engagés. Parmi eux des pointures dont l’ami Christian Cailleaux.

    La preuve que la nouvelle graphique (grafic novels), croisant journalisme, investigation et bande-dessinnée, est désormais un genre en soi. Joe Sacco, Etienne Davodeau & consorts ont fait des émules.

    Date de publication envisagée : la rentrée de septembre 2013. En prime : les 200 pages du premier numéro de la Revue Dessiné qui sortira simultanément  en papier dans les librairies et sur le numérique pour les tablettes

    «Une longue aventure» assurent ses créateurs. «Une longue attente», leur rétorquent les futurs lecteurs. Affaire à suivre donc… (SD)

    > EN SAVOIR PLUS
    Pour se pré-abonner, rdv sur http://fr.ulule.com/la-revue-dessinee/
    Le siteweb officiel sur www.larevuedessinee.fr/

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • SINGAPOUR SELON CAILLEAUX

    Auteur, dessinateur et grand voyageur, Christian Cailleaux raconte ses pérégrinations en Asie. Direction Singapour pour un reportage-BD à bientôt paraître dans la revue trimestrielle Long cours. En exclusivité sur le blog Embarquements, premières planches et bons mots du "camarade" Christian artiste au long cours.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DANS SA NATURE

    HERVECHELLE 1.png

    La vie, ce sont des rencontres parfois furtives. A l’occasion du vernissage d’une exposition organisée conjointement avec mon ami dessinateur Christian Cailleaux (et grâce à la complicité du photographe Christophe Géral), j’ai rencontré Hervé Chellé. Photographe notamment pour le quotidien La Montagne, c'est également un passionné de Nature…

    HERVECHELLE 5.jpg

    CE QU’IL DIT DE LUI

    « L'été de mes seize ans après avoir travaillé pendant deux mois, je me suis acheté mon premier appareil photo. L'envie de figer les instants, les lumières, les paysages de l'Ardèche méridionale où j'ai grandi.

    HERVECHELLE 3.jpg

    Ce n'est pas immédiatement que j'ai voulu faire de la photo mon métier. Mais la passion est devenue trop forte.

    Depuis 1992, je collabore avec l'agence Biosphoto (publications dans Sciences et Nature, Nouvel Obs, Wapiti, Sciences et Vie, Rustica...), j'ai travaillé avec des comités de tourisme (Haute-Savoie, Puy de Dôme). J’ai fait de multiples expositions et j'ai récemment exercé pour le quotidien La Montagne ce qui m'a permit d'élargir le choix des sujets à photographier.

    HERVECHELLE 4.jpg

    La nature est ma principale inspiratrice. Un insecte, une fleur, un oiseau ou un beau paysage, les saisons, tout est motif à faire des images. Mais beaucoup d'autres sujets s'offrent à ma vue…»

    > Son site web
    http://www.photo-par-nature.fr/Accueil.html

     

    *

    > NOTRE EXPOSITION « JEANNE » COMMUNE

    DSC_8052.jpg

    RDV à Clermont-Ferrand au conseil général du Puy-de-Dôme jusqu'au 21 novembre prochain. « Les Longues traversées » (Dessins & lithographies de Christian Cailleaux) et la « la Jeanne d’Arc » (Photographies de Christophe Géral & enquête de Stéphane Dugast). Exposition organisée dans le cadre du festival « Rendez-Vous Carnet de Voyage » (17-20 novembre)

    > Le site web du festival
    http://www.rendezvous-carnetdevoyage.com/

     

    Cailleaux+1.jpg
    Photographies  © Hervé CHELLE
    Image © Christian CAILLEAUX

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DES BULLES, DES CASES & DES IMAGES

    A VOIR // LA BANDE-ANNONCE


    Les Longues traversées : c’est le titre du nouvel album de bande dessinée signé Christian Cailleaux et Bernard Giraudeau. Une œuvre (en partie) posthume dans laquelle souffle un indéniable parfum d’aventure.

     
    CE QU'ON EN DIT //

    - Roman graphique à la fois poétique et mélancolique, "Les Longues traversées" est un voyage au coeur de l'humanité. (Direct Matin Plus)

    - "Les Longues Traversées" invite(nt) le lecteur à embarquer pour un voyage immobile avec, en guise de carte et de boussole, l'attrait de l'air du grand large, les envies d'ailleurs et le goût des histoires qui font rêver, même ? et surtout ? si elles sont inventées. (Rolling Stone / Christophe Quillien)

    - "Une mise en images forte du texte sensible de Bernard Giraudeau. (Tribune & Moi/ Alexandre Sumpf)

    - "Les dessins de Christian Cailleaux apportent toute leur poésie à ce portrait craché du comédien, avide comme le personnage principal d'amour et de voyages. Au final, cette traversée n'est pas assez longue... (Version Fémina / Valérie Robert)

    - Tout ce que mettent en scène Giraudeau et Cailleaux dans ces "Longues Traversées", avec une économie de moyens rappelent le trait et la narration de Pratt. Entre rêve et réalité. (Métro / Guillaume B. Decherf)

    - Illustré par le trait ciselé et les belles couleurs de Christian Cailleaux, ce récit écrit et dialogué par Bernard Giraudeau nous plonge avec émotion dans l'univers marin, cher à l'acteur disparu. (Télé 7 jours / Jean-Baptiste Drouet)

    - Un album d'une très grande beauté, secoué par la houle, habité par la nuit, noyé de couleurs. (Le Parisien-Aujourd'hui en France/ Pierre Vavasseur)

    - Captivant bien que plutôt contemplatif, ce récit au ton parfois très littéraire déborde d'exaltation humaniste (20 MN / Olivier Mimran)

    - Cailleaux habille avec élégance les mots de l'écrivain Giraudeau (Le Figaro Littéraire / Bruno Corty)

    bernard giraudeau,christian cailleaux,mer,marine,voyage,aventure,voyages,aventures,escales,bd,dupuis,casterman

    LES REFERENCES //

    Les longues traversées de Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux. Bande dessinée. 80 pages en couleur – 15.95 € (Dupuis)

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • BONS VOYAGES

    B GIRAUDEAU + C CAILLEAUX.jpg

    Les Longues traversées, c’est le titre du nouvel album de bande dessinée signé Christian Cailleaux et Bernard Giraudeau. Une œuvre (en partie) posthume dans laquelle souffle un indéniable parfum d’aventure.

    Marin mécanicien devenu acteur au cinéma et au théâtre, réalisateur de films et romancier à succès, Bernard Giraudeau s’était essayé à toutes les audaces dont celle d’écrire pour la bande dessinée. C’est donc fort du succès de leur premier album intitulé R97 - des hommes à terre, paru chez Casterman en 2008, que Christian Cailleaux et Bernard Giraudeau avaient décidé d’entamer une seconde collaboration s’inscrivant dans la continuité de leur première œuvre commune.

    CCAILLEAUX.jpg

    En partie autobiographique et mélancolique, R97 - des hommes à terre était une ode à la Marine, aux marins, aux escales et aux voyages. Ce second album en est le parfait prolongement servi par le dessin poétique et évocateur de Christian Cailleaux (l’auteur de la remarquée série Les Imposteurs). Quant à la plume de Bernard Giraudeau, écrivain de Marine, elle est toujours autant aiguisée et inspirée.

    A l’instar de son géniteur, Théo quitte la Marine et se cherche un avenir en errant d’abord sur les quais du port de la Palice. Ses pérégrinations l’emmèneront ensuite à Lisbonne où il y fera d’étonnantes rencontres dont celle de Diego, un marin bloqué à quai.

    DIEGO-01-F-01.jpg

    Au fil des pages, on vit donc intensément les tribulations de Théo, l’apprenti-écrivain, et de Diego, le marin angolais, réinventant chacun leur vie dans l’attente d’un départ qui n’a jamais lieu.

    Comme eux, on devient habité par les fantômes du passé, peuplé de femmes réelles, imaginaires ou disparues. Aux récits de voyages s’entremêlent ainsi les fantasmes et le vécu des personnages, une subtile trouvaille narrative. La figure d’Ines de Florès, femme-pirate du dix-huitième siècle, hante les pages de cet album dans lequel se mêlent donc habilement voyages réels et imaginaires.

    DIEGO-01-F-02.jpg

    Le souffle épique baignant cet ouvrage n’est pas sans rappeler celui traversant l’œuvre de Bernard Giraudeau trop prématurément achevée.

    Empreint du souvenir de son compagnon et « associé », de leur amitié, des moments passés, l’émotion (sûrement) à fleur de peau, Christian Cailleaux a su retranscrire avec à–propos le style flamboyant et puissant Bernard Giraudeau, tout en s’affranchissant des pièges inhérents à cet exercice si délicat consistant à finir seul une œuvre imaginée à deux.

    bernard giraudeau,christian cailleaux,mer,marine,voyage,aventure,voyages,aventures,escales,bd,dupuis,casterman

    Dès les premières pages, on perçoit l’attrait du dessinateur pour la littérature et la poésie de son « compagnon de cordée » ainsi que leurs goûts prononcés pour la mer, les voyages, les escales, l’amitié, l’amour, les rêves, le destin et les rencontres.

    Un bien bel hommage à l’ex-quartier-maître mécanicien de la Royale devenu une star du cinéma, un écrivain de renom et un auteur de bande dessinée à part.

    De voyages lointains en rêveries immobiles, Les longues traversées embarquent littéralement le lecteur, le transportant loin de son (morne) quotidien.

    Que Bernard et Théo soient rassurés, Christian a tenu bon la barre malgré les vents contraires. Les longues les traversées sont parfois aussi incroyablement douces...

     Stéphane DUGAST
    Dessins © Christian Cailleaux / Casterman & Dupuis-Aire Libre

    LESLONGUESTRAVERSEES couv.jpg

    LIRE
    Les Longues traversées de Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux. Bande-dessinnée. 80 pages en couleur. 15.95 €  (Dupuis).

    RELIRE
    R97, Les hommes à terre de Bernard Giraudeau et Christian Cailleaux. 18 € (Casterman).

    A REGARDER LA BANDE-ANNONCE LES LONGUES TRAVERSEES

    Lien permanent Pin it! Imprimer