Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • INSTANTANÉS D'AMÉRIQUE // N°3

    1180-04 274 R BA3 PS3 BD.jpg
    Roy-le-garagiste

    Cuba - Missouri

    « Avant on mettait plus de huit jours non stop pour rejoindre Los Angeles. La Route 66, c’était dangereux et plein de pièges. Maintenant avec l’autoroute, c’est fait en moins de 4 jours... »


    Extrait du Beau-Livre SUR LA ROUTE 66 - carnets de voyage (La Martinière éditions). Photographies de Christophe GERAL. Récit de Stéphane DUGAST. Introduction de Philippe LABRO.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • GRAND NORD MALADE

    Ragnar_Axelsson.jpg

    « Pôle Nord : la grande glace est malade » ainsi titre Polka, un magazine (très abouti) faisant la part belle au photojournalisme. À sa une, un reportage alarmant réalisé par Ragnar Axelsson, témoin éclairant de l’Arctique et de ses changements.

    31937968.JPG.jpeg

    Ragnar Axelsson est un habitué du grand Nord. Depuis plus de 2 décennies, le photoreporter islandais arpente et photographie les côtes du Groenland, situées au nord du 66ème parallèle.

    Ses images les plus anciennes datent des années 1980, constituant autant de témoignages précieux d’une époque révolue durant laquelle la banquise disparaît.



    « Depuis plusieurs millénaires, les chasseurs inuits, avant de partir traquer phoques et ours polaires, scrutent et écoutent la glace. Aujourd’hui, son cri est assourdissant: la banquise craque, les glaciers éclatent. Les peuples du Nord s’inquiètent. La “Nuna”, leur monde, s’efface», professe dans cet article Laurence Butet-Roch, l’auteur des textes.

    S’étant adaptés depuis des millénaires à une nature souvent hostile, les Inuits sont, selon Polka, désormais à la merci des volontés politiques et économiques des gouvernements étrangers.

     31937998.JPG.jpeg

    Pour Ragnar Axelsson, il est urgent de témoigner. « La grande glace est malade », lui a un jour confié un vieil Inuit.

    Un témoignage et des clichés pour un cri d’alarme. Ou à défaut, une prise de conscience que les déserts blancs de notre planète fondent inexorablement...

    Photographies de Ragnar Axelsson

    A LIRE //
    Dans le magazine Polka #16

    *



    POLKA.jpgPOLKA C'EST QUOI ?

    C'est un magazine bimestriel français de photographie et de photojournalisme. Dirigé par Alain Genestar, ancien directeur de Paris Match.
    Lancé en 2008, Polka vise tous les amateurs de photographie, les passionnés, les collectionneurs. Dans Polka, les grands noms de la photographie racontent en image l’histoire du monde et des hommes.



    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA LONGUE ROUTE

    phoca_thumb_l_A11032009PRESSE 1600x1200.JPG

    Ce dimanche, une trentaine de rameurs solitaires va s’élancer de Dakar au Sénégal pour rejoindre Cayenne en Guyane. Parmi eux, un compétiteur (sur)motivé : Christophe Dupuy, officier de Marine et nageur de combat de spécialité…

    phoca_thumb_l__ER_9867ERIC_ROUSSEAU.jpg

    Qualifié «d'Everest de la route sud», tant son parcours est sélectif, rude et d'une grande exigence physique et morale, la Rames Bouvet Guyane est avant tout une compétition consacrant un rêve pour tous ses concurrents.

    C’est à Dakar au Sénégal qu’est donnée le départ représentant le couronnement de longs mois d’une préparation généralement très chronophage souvent vécue sans équipe d’assistance.

    atlantique.jpg

    Chaque compétiteur aura ainsi dû batailler fermement afin de ficeler son budget, les dossiers de sponsoring, la construction du bateau ou l’amélioration d’un autre d’occasion, et s’entraîner physiquement.

    En ligne de mire, l’arrivée à Cayenne (en Guyane), représentant ainsi plus de 2 600 milles nautiques, généralement parcouru entre 40 à 60 jours par une trentaine de rameurs naviguant sur des embarcations toutes identiques, soient des monotypes de 8 mètres de long.

    P1010231 SD.jpg

    UNE TRAVERSÉE «MYTHIQUE»

    Inspiré des exploits de Gérard d’Aboville, Anne Quéméré, Jo Le Guen & compagnie qui tentaient de battre des records, l’originalité de la «Bouvet-Guyane» réside dans le fait que tous les concurrents partent en même temps, du même endroit, avec les mêmes conditions météo et sur des bateaux strictement identiques.

    Si les premiers achèveront ce défi en moins d’une quarantaine de jours, les derniers mettront sûrement 20 jours de plus. Tous auront néanmoins vécu une formidable aventure doublée d’un véritable défi sportif comme l’atteste Christophe Dupuy, marin d’Etat et concurrent de cette course hors norme : «Au menu pour mes camarades et moi : 4 800 kilomètres sans escale ni assistance à la seule force des bras pour  une traversée l’océan Atlantique. Mythique pour tout marin».

    _ICO3261ERIC_ROUSSEAU__54WEST SD.jpg


    C’est après avoir vécu en direct l’arrivée de la précédente édition que l’intéressé a eu envie de se lancer dans le «grand bain» : «Voir ces hommes réussir à traverser l’océan à la seule force des bras dans des conditions rudes et extrêmes a été pour moi une révélation. Faire la même chose est l’aboutissement d’un cycle et un défi de taille auquel mon passé de commando m’a bien préparé. A moi de bien m’employer pour que ce rêve s’épanouisse pleinement».


    LE «BRAS ARMÉ» & SON ÉQUIPE

    Interrogez Christophe Dupuy sur son défi et d’emblée il vous parlera  de son bateau appartenant à l’association Soutien à l’Aviron en Course Océanique (SACO) présidée par Bertrand de Gaullier des Bordes, officier de Marine commando qui a lui-même participé à la Bouvet Guyane 2009 à son bord. La remise aux normes de la jauge 2012 a été réalisée dans les hangars de la base des Fusiliers-Marins et Commandos Marine de Lorient.

    Quant aux objectifs annoncés par le marin désormais basé à Toulon, il sont sans ambivalences : «Faire de mon mieux pour avoir la chance de réaliser un vieux rêve. En clair arriver au bout». Le défi sera donc autant physique - «10 à 12 heures de rames au quotidien» - que moral.

    Ses motivations sont multiples : «Cette aventure est le trait d’union idéal entre la fin de ma carrière militaire et mon futur professionnel. C’est aussi l’opportunité de fêter mes 45 ans pendant la traversée ce qui n’est pas pour me déplaire».

     phoca_thumb_l_I09032009PRESSE 1600x1200.JPG

    UNE PRÉPARATION MAISON

    Concernant sa préparation, elle a été minutieusement étudiée. «C’est avec tout un groupe que je me suis préparé physiquement et moralement à ce défi. Je ne suis finalement que le bras «ramé» de l’équipe». Rien n’a été laissé au hasard équipe puisque le marin rameur s’est entouré de professionnel du monde de la mer et surtout de «pointures de la maison commando».

    Parmi eux, un coach emblématique, officier de marine, nageur de combat et concurrent de la course en 2009 : Bertrand de Gaullier des  Bordes. Deux anciens commandos - Bruno Le Tyrant et Patrick Stampa - épaulent également la marin-rameur pour sa logistique.

    phoca_thumb_l_H09032009PRESSE 1600x1200.JPG

    «Cette aventure reste une école d’humilité où chacun à sa chance. Et au final, c’est toujours la mer qui commande» a écrit Bertrand de Gaullier des  Bordes après son abandon lors de la précédente édition.

    Fort de ces préceptes et des conseils de ses aînés, Christophe Dupuy s’est préparé avec minutie et professionnalisme à cette course hors normes. «C’est le défi d’une vie» résumait-il sobrement le regard déjà tourné vers l’horizon en décembre dernier.  Si sa route sera longue, nul doute qu’elle sera également belle. Et son voyage (intérieur) intense...

    Stéphane DUGAST

    A SUIVRE //

    > Le site de la course RAMES BOUVET GUYANE www.ramesguyane.com/
    > Le site de Christophe DUPUY, le marin & rameur www.christophe-dupuy.com/


     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • L’USAGE DU MONDE

    MAG AR 1.jpg

    A/R Magazine, c’est un magazine de voyages créé par Sandrine Mercier, journaliste-animatrice-productrice à Radio France carte grande voyageuse depuis plus de 2 décennies. Soit une publication papier pour un regard décalé sur le voyage selon sa créatrice.

    Sandrine_Mercier.jpg

    Parti pris de ce magazine grand public ? S’adresser à un public de nomades curieux et offrir un regard décalé sur le voyage comme en racontant ses coulisses, ses galères ou le ressenti du reporter.

    Confirmations de sa rédacteur-en-chef à l’origine de cette publication singulière : « On est parti du constat que beaucoup de nos amis voyageurs ne lisaient pas la presse de voyage. Comme nous d'ailleurs. Trop lisse, trop carte postale d'un monde merveilleux. On avait envie de créer un magazine qui dépoussière le genre »

    Fort de textes joliment ciselés (à la première personne) appuyés par un choix photographique savamment dosé, les récits imprimés relatent le voyage avec un fort point de vue personnel et intime.

    MAG AR 2.JPG

    Dans le magazine A/R (pour «Aller/Retour»), on explore ainsi autrement le voyage. En prime dans chaque magazine (tous les 2 mois en kiosque), l’interview d’une personnalité nous éclairant sur sa manière de voir et de vivre le voyage comme Thierry Marx, un cuisinier baroudeur dans le dernier numéro à la une dédiée à Las Vegas, la «ville de tous les péchés». (SD)

    MAG AR 3.jpg

    EN SAVOIR +
    > Le site web du magazine : www.ar-mag.fr

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • INSTANTANÉS D'AMÉRIQUE // N°2

    1180-09 0400 R2 BD.jpg
    Anna & James Cordova
    // Route 66 Museum
     Santa Rosa - New Mexico

    «Cette Route, ce sont d’abord pour moi des souvenirs d’enfance. Ce sont ensuite mes premiers tours de roue puis ce défilé incroyable de voyageurs à bord de belles voitures. J’ai voulu simplement rendre hommage à tout çà...»

    Extrait du Beau-Livre SUR LA ROUTE 66 - carnets de voyage (La Martinière éditions). Photographies de Christophe GERAL. Récit de Stéphane DUGAST. Introduction de Philippe LABRO.



    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • ENTRETIEN PARTICULIER

    bdn,tramp,jusseaume,kraehn,dargaud

    Le cargo Maudit : c’est le titre du nouvel album de Tramp, une série de bande dessinée prisée de tous les férus d’aventures et de mer. Un one shot (dans le jargon de la profession) rompant avec les précédents albums dixit Patrick Jusseaume, son dessinateur. Et dire qu’il va falloir patienter jusqu’au 9 mars prochain, date de la parution du dixième tome de ce thriller maritime à chaque fois haletant…

    263805_109274549167149_100002538138858_83205_7282787_n.jpg

     « Patrick Jusseaume, pourquoi s’atteler à un one shot ?

     - Cet album rompt avec le tempo Indochinois dont le thème a un caractère historique. Là, nous abordons le thème policier. L'écriture du scénario s'en trouve, je l'imagine, modifiée. Puis après cette courte «pause- escale» car la vie de marin c’est d'être en mer.  Nous repartirons vers des océans plus lointains et plus chauds. Donc pour un nouveau cycle. Sur un autre tempo...

    Quel est l'intérêt de cette nouvelle intrigue ?

     - Changer de registre scénaristique, renouveler l'intrigue. Le quotidien à bord d'un navire est furieusement répétitif ! Il faut presque systématiquement tenir  compte du fait que les ouvertures scénaristiques peuvent plus aisément venir de l'extérieur.

     253934_106463316114939_100002538138858_53149_6004111_n.jpg

    Avez-vous travaillé sur de nouvelles sources d'inspirations ?

     - En premier lieu, la source d’inspiration récurrente, est le dépaysement. Fondamental dans l’univers des marins. Au gré de la chronologie des cycles. Il n’y a pas de co-écriture dans notre collaboration avec Jean-Charles. Il suit les inspirations que peuvent lui apporter chaque escale, j’imagine !

    bdn,tramp,jusseaume,kraehn,dargaud

    Et puis,  entre le ciel et la mer, le temps ne s’écoule plus de la même manière ! 

     - La Marine Nationale m’invite maintenant à naviguer au moins une fois par an, grâce à Pascal Subtil, officier de communication, entre autres. J’ai donc découvert la vie à bord des voiliers et «bateaux gris». Le rythme de vie d’un terrien n’a pas grand chose à voir avec celui d’un marin. Sinon, pour cet album plus précisément, il m’a fallu chercher des décors urbains.

    Retrouver l’ambiance normande de cette ville portuaire. Il faut y ajouter un aspect social, ainsi que son contexte : On sortait de la guerre. Le confort social de cette époque n’était pas le même, ni probablement les priorités.

    bdn,tramp,jusseaume,kraehn,dargaud

    Thriller maritime, Tramp est une série délicieusement surannée …

     - Une époque. Une façon de vivre … notre jeunesse ? Il faut aussi ajouter que c’était l’âge d’or de la marine marchande. De vrais équipages. Le téléphone portable n’existait pas.

    Quand un marin devenait papa il devait souvent attendre que la bonne nouvelle arrive par courrier la veille au port d’escale annoncé du lendemain.

     246897_106462926114978_100002538138858_53142_6644602_n.jpg

    Et bien souvent, m’a-t-on dit, le courrier n’arrivait que le lendemain du départ. De sorte que le papa apprenait véritablement la naissance à l’arrivée. Encore une fois, la notion de temps était différente. Les sentiments de solitude, et d’éloignement étaient palpables.

    Le voyage était long ! Il me semble, pour l’avoir constaté à bord de bâtiments de la Marine, que le sentiment d’éloignement est resté incompressible encore aujourd’hui.

    Dès que le navire aborde une zone côtière les marins essaient tous leur portable pour tenter de capter une réception. Assis sur le pont à l’abri d’une poupée de treuil pour se protéger du vent ils essaient de retrouver le contact de l’être cher.

     254049_106462942781643_100002538138858_53143_6486939_n.jpg

    Votre public n’est-il constitué que de connaisseurs ?

    - Non ! Néanmoins, nous sommes présents dans les carrés à bord. Ce qui veut dire que nous sommes crédibles, tout de même ! Et puis il y a tous les terriens pour qui la mer est le symbole d'une sorte  de nomadisation. Partir c'est quitter ses repères. Changer de coutumes...

     Pour conclure, j'ai envie de citer Théodore Monod* : «En mer comme au désert, vivre c'est avancer sans cesse, à travers un décor à la fois  immuable et changeant, identique à l'œil et que l'on ne saurait différent sans le témoignage du sextant, de la montre et de la boussole, s'aventurer comme à tâtons sous les plus éclatants soleils, savourer l'amertume de se sentir en pleine marche, prisonnier d'un espace pourtant sans barreaux et plus étroitement confiné en cette libre immensité qu'au plus étroit des cachots qui, lui, du moins, à une porte... »

    * : Méharées de Théodore Monod (J’ai lu)

      Stéphane DUGAST
    (Avec la précieuse collaboration de Pascal SUBTIL)

    Dessins © Patrick JUSSEAUME

    bdn,tramp,jusseaume,kraehn,dargaud

    À LIRE //
    Tramp -
    Le cargo maudit (Tome 10) de Patrick Jusseaume & Jean-Charles Kraehn. 14 € (Dargaud)

    EN SAVOIR +
    Le site officiel de Patrick Jusseaume
    http://www.jusseaume.fr/

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • CROCS EN STOCK

    380082_2815537759078_1577851155_2495682_389594994_n.jpg

    «L’œil de Ben», c’est un blog d'illustrations et de sons «pour le plaisir du comique de situation, avec des tas de sujets fascinants parfois les pieds dans l'eau et souvent inspirés du vécu» dixit son auteur. Une visite s’impose…

    D’abord, la mer et la voile règnent en maîtres. Ce sont d’ailleurs ses «dadas». La preuve avec les rubriques Du Rhum au 240°, Avis de grand frais et Vendée Bulle ou les tribulations océaniques du skipper Roland Jourdain. 

    La vie de tous les jours inspire également Ben, alias Benoit de La Rochefordière, puisque l’intéressé n’hésite pas à mettre en ligne des situations cocasses de sa vie familiale comme les mots spontanés de ses trois petits moussaillons prénommés Jeanne, Chloé et Paul dans la rubrique Finis ton assiette.

    25380_1346570675819_1577851155_831202_2127692_n.jpg

    Ses sources d’inspirations sont également variés puisque le dessinateur parle de cinéma (Nouvelle Vague), de la langue française et ses subtilités (Les mots pour le dire), de plongée sous-marine (Décompression siphonnée) ou des créations «exclusives et avant-gardistes» de ses moussaillons (Frigidaire Expo) tout en nous gratifiant de nombreux clins d’œil visuels et sonores.

    Sur son bien nommé blog, Ben fait donc étalage de sa passion pour les croquis et les dessins en tous genres, sans évidement jamais se prendre au sérieux.

    JDA-Mer_565px.jpg

    C’est grâce au porte-hélicoptères R97 LA JEANNE D’ARC que nous avons fait connaissance sur Internet. C’est sur la «vieille dame» qu’il a effectué son service militaire en 1987-88. Restent des souvenirs indélébiles de son embarquement à qui il dédie une rubrique très inspirée (Un jour La Jeanne) et une profonde affection pour la Marine militaire.

     222234_1864180055730_1577851155_1827093_4232525_n.jpg

    Un blog  (au cri des mouettes) à l’humeur badine. Dans la droite lignée des Shadoks* souvent cités.

    Savoureux, frais et vivifiant comme l’air du grand large…

     Stéphane DUGAST
    Illustrations © Ben

     shadoks041920x1200hba.jpg

    * : Les Shadoks : série télévisée d'animation française diffusée entre 1968 et 1973 en 208 épisodes de deux à trois minutes, relatant les mésaventures des Shadoks, des êtres aux apparences d'oiseaux (à ce jour toujours non identifiés), ainsi baptisés pour la consonance anglaise du nom et en clin d'œil au capitaine Haddock.

     403288_2808245136767_1577851155_2493148_376682111_n.jpg

    EN SAVOIR +

    > Le site de Ben
    http://www.ben-lr.com/

    > L’œil de Ben sur Facebook
    https://www.facebook.com/LOeildeBen#!/LOeildeBen


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LES MARINS DU VENDÉE

    Les plus belles pages de l’histoire moderne de la voile moderne s’y sont écrites depuis sa création en 1989. Course en solitaire et en monocoque, le Vendée Globe est une course référence se déroulant tous les 4 ans.

     voile,vendée globe,samantha davies,course,monocoque

    RDV en novembre prochain pour une 7ème édition à forte couleur internationale. Sur 15 marins inscrits à ce jour, la moitié des skippers n’est, en effet, pas de nationalité française. Parmi ses 7 skippers étrangers, une pléiade de favoris dont 3 Britanniques (Samantha Davies, Mike Golding et Alex Thomson) et 2 Suisses (Bernard Stamm et Dominique Wavre).

    Côté Frenchies, 8 marins ont confirmé leur engagement, dont un ancien vainqueur Vincent Riou (PRB) et de sérieux prétendants comme Armel Le Cléac'h (Banque Populaire), Marc Guillemot (Safran) ou Jean-Pierre Dick (Virbac-Paprec 3). La joute océanique s’annonce dès lors fort prometteuse…

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • INSTANTANÉS D'AMÉRIQUE // N°1

    1180-06  647 R4 BD.jpg
    Lincoln Motel - Rick réceptionniste intérimaire

    Chandler - Oklahoma

    « Cette Route, c’est toute une époque, celle de mes parents, des vacances et de la liberté. C’est la route du soleil et des vacances... »

    Extrait du Beau-Livre SUR LA ROUTE 66 - carnets de voyage (La Martinière éditions). Photographies de Christophe GERAL. Récit de Stéphane DUGAST. Introduction de Philippe LABRO.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • L’AFFAIRE DU PONANT

    MERER w.jpgAmiral devenu aujourd’hui écrivain et conférencier, Laurent Merer s’est attelé à l’écriture du récit d’une affaire de piraterie emblématique celle du Ponant, plus connue des militaires sous l’appellation «opération Thalathine».

     « Pourquoi et quel intérêt à s'intéresser à l'affaire du Ponant survenue en 2008 ?

    - Cette affaire est exemplaire puisque les 30 otages du Ponant ont été libérés sans incident en moins d'une semaine, des pirates capturés et une partie de la rançon récupérée.

    J’ai voulu raconter comment les décisions sont prises, par qui, comment elles cheminent, comment elles sont reçues et appliquées à bord des bateaux, dans les avions ou les hélicoptères.Commandant-Bouan.jpg

    Comment ceux «du bout de la chaîne» vivent ces évènements dramatiques dont ils sont les acteurs. J'ai voulu aussi  rendre hommage à tous ceux, du sommet de l'État jusqu'au plus modeste de ses serviteurs qui ont permis ce succès, tous ceux qui au quotidien, loin de chez eux, loin des caméras et dans des conditions souvent difficiles, assurent la sécurité de notre pays et  garantissent la liberté des mers.

    Récit heure par heure de l'opération Thalathine, votre récit ne risque t’il pas de trop divulguer et ainsi compromettre les modes opératoires des forces armées françaises contre la piraterie ?

    - Lorsque j'ai envisagé ce livre, dès l'été 2008, j'ai fait part de mon intention aux autorités du ministère de la Défense. J’ai demandé un accord de principe pour rencontrer les acteurs de l'opération avant de réaliser un synopsis de base avec des informations de presse, sélectionné des acteurs et rédigé des questionnaires à partir de ce synopsis.

     v-8-1177412-1208341549.jpg

    J'ai été attentif à deux impératifs. À savoir, le premier de ne divulguer aucune information utilisable par «l'ennemi» et susceptible de mettre nos forces en difficulté ou en danger dans des interventions futures. Ce n'est pas le plus difficile, même si on fantasme sur le «Secret défense», car il y a peu de choses vraiment secrètes. Le secret est une notion fugitive et le plus souvent circonstancielle.

    Le second critère, c’est de ne mettre ni en cause ni en difficulté les acteurs que je cite. Mon but était de décrire, d'expliquer les actions conduites, de rapporter l'ambiance. Je ne suis pas juge! J'ai voulu raconter et rendre hommage.

    BOOK MERER 3.jpg

    Essai, récit, roman... Quel est le prochain de vos ouvrages en projet ?

    - Je travaille actuellement à la réécriture de Moi, Osmane pirate somalien, qui sortira dans une version nouvelle largement augmentée en avril, juste avant le procès des pirates du Ponant. Pour la suite, c'est ouvert... »

     *

    BOOK MERER 2.jpgA LIRE //

    A l'assaut des pirates du Ponant
    de Laurent Merer.
    224 pages - 19 €
    (éditions du Rocher).

     

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UN MONDE PARFAIT

    «Je suis un être humain», c’est un clip vidéo tourné en une journée, monté et peaufiné en à peine 8 heures. Un véritable tour de force… Le résultat ? Un film à la réalisation diablement efficace et d’une incroyable simplicité. L’émotion est sans cesse palpable. «Il en ressort une émotion poignante. Facile. Peut-être... Mais merveilleuse. Un bijou d´authenticité !»  s’enthousiasment les internautes. Une vidéo dénichée sur le web par mon ami (et complice Christophe Géral) pour rêver à un monde parfait…

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • PÔLES POSITION

     Thierry_Robert_Resolute_Bay5_Ghislain_Bardout.jpg

    Réalisateur aguerri, Thierry Robert est devenu (même s’il s’en défend) un spécialiste des films documentaires d’expéditions en milieu polaire (LIRE SON ENTRETIEN). Il est à l’honneur du festival international du film polaire 2012. 

     under_the_pole.jpg

    C’est au côté de l’explorateur Arnaud Tortel, qui lui propose de l’accompagner dans le pôle nord magnétique, que Thierry Robert découvre en 1997 la banquise et les icebergs.

    «Totalement bluffé par cette première expérience», il y reviendra, trois ans plus tard et réalisera La Grande traversée en compagnie toujours d’Arnaud Tortel. Le film raflera tous les prix et les hommages.  

     voieDuPole.jpg

    S’enchaîneront alors des productions polaires multiprimés, comme Un monde Givré - Le Passage du Nord Ouest en compagnie du navigateur Olivier Pitras, Under the pole - On a marché sous le pôle (Cf. la chronique de l'aventure parue sur ce blog), ou plus récemment La voie du pôle, relatant le quotidien des deux explorateurs français, Sébastien Roubinet et Rodolphe André, pendant  leur première tentative de traversée à la voile de l'Arctique. 

    under_the_pole2.jpg

    Durant une émission matinale diffusée sur France Inter, le réalisateur-aventurier (trop discret médiatiquement) a raconté sa dernière aventure, les coulisses et sa passion tout en annonçant le prochain Festival International du Film Polaire à Lyon, durant lequel ses films documentaires polaires seront projetés.

    Une rétrospective et autant d’images fortes d'un réalisateur à (re)découvrir. L'ami Thierry est talentueux...

    Stéphane DUGAST
    Photographies : DR / Under the pole

     


    thumb-on-a-marche-sous-le-pole---un-documentaire-a-decouvrir-sur-france-3-4570.gif.jpgEN SAVOIR PLUS //

    > Ré-écoutez l’émission de France Inter avec Thierry Robert

    > Le site web officiel de La voie du pôle et de Sébastien Roubinet

    > Le festival international polaire à Lyon Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012 à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon. Amphithéatre Charles Merieux

    > Le portrait de Thierry Robert diffusé sur le blog des glaces de GNGL

    Lien permanent Pin it! Imprimer