Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • BONS VENTS

    CARTEVOEUX 2013 mer australe.jpg
    Meilleurs voeux à tous pour cette nouvelles année 2013. Bonheur, prospérité et félicité à toutes les lectrices et tous les lecteurs du blog EMBARQUEMENTS de plus en plus nombreux. Cette nouvelle année va voir ce blog se modifier, s'améliorer et se bonifier. En attendant une carte de voeux avec un cliché pris in situ dans les mers du sud. A quelques encablures de Crozet. Une région du globe actuellement fréquentée par les skippers du Vendée Globe. Tout un symbole ! Bons vents donc à tous et à toutes. Rendez-vous en 2013 sur le blog pour lire l'Aventure autrement.
     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DANS LE SILLAGE DE SHACKLETON

    the-endurance-behind-rounded-ice-mounds-in-the-weddell-sea.jpg

    Traverser les mers du Grand Sud à bord d'un modeste canot, dans des conditions (quasi) identiques à celles de l'explorateur polaire Ernest Shackleton (1874-1922), c’est le pari osé de Tim Jarvis. Appareillage imminent…

    sir-ernest-shackleton.jpg

    D’abord, une brève piqûre de rappel historique. 1914, Ernest Shackleton se lance à l'assaut des mers du Sud. A bord de L'Endurance, 27 hommes se dirigent vers l’Antarctique afin de tenter une traversée à pied de ce continent. Leur objectif ? Relier la mer de Weddell à la mer de Ross.

    L'aventure va finalement durer deux ans mais se solder par un sauvetage qui va achèvera de forger la légende de celui qui deviendra Sir Ernest Shackleton.

    20121220013512_inst.jpg

    Bloquée dans les glaces puis broyée par les glaces en décembre 1915, L'Endurance est abandonnée par le capitaine et ses hommes. Les naufragés polaires se réfugient sur Elephant Island, sise à la pointe nord de la calotte antarctique.

    LA FOLLE ÉPOPÉE

    Conscient de leur isolement total, cap’tain Shackleton épaulé par cinq de ses hommes entreprend une expédition de la dernière chance dans l'espoir de rejoindre l’île de Géorgie du Sud où se trouve une station baleinière, des équipements et surtout des rations alimentaires.

    james-caird-in-surf.jpg

    Après bien des péripéties, l’aventurier polaire et ses compagnons parviendront à la la station baleinière et organiseront les secours pour le restant de l’équipage resté à Elephant Island.

    C’est à cette incroyable épopée polaire que rend hommage la prochaine expédition de Tim Jarvis. Sin aventure consistant d’abord à embarquer  sur une réplique du James Caird, le canot de sauvetage à bord duquel Shackleton était parti chercher du secours afin de sauver ses hommes.

    img_0733.jpg

    À L’ANCIENNE

    Appareillage le 3 janvier prochain depuis Elephant Island. Cap sur South Georgia Island pour quelque 800 nautiques (environ 1 300 kilomètres) de traversée. A l’issue, Tim Jarvis et 2 compagnons traverseront à pied l’île montagneuse de Géorgie du Sud afin de rejoindre comme leurs glorieux aïeux la station balnéaire de Stromness.

    timjarvis_12b.jpg

    Shackleton Epic Expedition c’est le nom de cette aventure  qui devrait durer 2 mois. A sa tête donc, Tim Jarvis. Un aventurier anglo-australien réputé autant pour ses qualités d’explorateur que celles d’écrivain, de réalisateur ou d’orateur.

    Un hommage donc grandeur nature à l'une des épopées polaires les plus fameuses. (SD)

    Photographies Frank Hurley (anciennes) / (modernes) Shackleton Epic Expedition


    > EN SAVOIR PLUS


    Le site web de l'expédition (en anglais)
    http://shackletonepic2013.com
    /


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • COMPLÈTEMENT TINTIN

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    «Sur les traces de Tintin», c’est le titre d’une collection de cinq films documentaires invitant le téléspectateur (curieux) à un voyage inédit. Celui de marcher dans les pas stricto sensu du reporter à la houpette. Cinq documentaires, cinq périples et cinq pépites.


    Qui n’a jamais rêvé d’accompagner Tintin dans ses voyages au bout du monde ? Destination les sommets enneigés du Népal, les déserts du Maros ou la forêt amazonienne. 

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    Deux années de refléxion et d'essais, c'est le temps d'incubation qu'il aura fallu à la société de production Gédéon et à Moulinsart, la société détentrice des droits sur Tintin, pour bâtir les cinq volets de cette série réussie.

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    Le propos de cette série documentaire est ambitieux. Car, il s'agit de donner vie à cinq albums d'Hergé : Les Cigares du Pharaon, Le Lotus Bleu, Le crabe aux Pinces d'or, Le Temple du Soleil et Tintin au Tibet.

    Le récit de chaque épisode suit ainsi l’histoire et l’itinéraire d’un album. On redécouvre les péripéties de Tintin en parcourant aujourd’hui les pays qu’il a lui même visités.  

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    Complété par des images d’archives, des témoignages d’Hergé ou de spécialistes, cette série documentaire nous montre comment l’auteur et dessinateur s’est inspiré des événements de son époque, comment il a nourri ses dessins de mille et une évocations, clins d’oeil et anecdotes sur des cultures et des civilisations très diverses.

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    On découvre également comment Hergé a intégré des éléments de sa vie personnelle pour imaginer l’univers de Tintin.

    Grâce à un astucieux procédé -  l’incrustation des vignettes d'Hergé dans des images vidéo filmées sur le terrain. - Tintin et ses compagnons reprennent vie à l’écran. 

    tintin,hergé,documentaire,moulinsart,tv,aventures

    Une autre façon de (re)découvrir Tintin et son auteur, Hergé. Des films documentaire entre réel et bande-dessinnée pour les petits et les grands, de 7 à 77 ans selon une formule consacrée. 

    Photos Gédéon Programme / édition du Moulinsart


    A REGARDER //
    Sur les traces de Tintin : Les Cigares du Pharaon et un voyage en Egypte. Le Lotus Bleu (Chine), Le Crabe aux Pinces d'Or (Maroc), Le Temple du Soleil (Pérou) et Tintin au Tibet (Népal). Une série documentaire (260 mn) réalisée par Henri de Gerlache, Marc Temmerman, Laurent Joffrion et Florence Tran. En association avec Moulinsart, la société en charge de l’oeuvre d’Hergé et Gédéon Programmes.
     

    1298146241-tintin_sur_les_traces.jpg

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA PHOTO SELON JEAN #7

    gaumy,jean gaumy,photo,photographie,fécamp,pêche,leica,iran

    Photographe pour la prestigieuse agence Magnum depuis 1977, Jean Gaumy bourlingue et photographie le monde depuis plus de quatre décennies. Photographe de renom (devenu peintre de la Marine depuis 2008), le normand d'adoption se raconte chaque mois pendant un an sur le blog EMBARQUEMENTS. Septième cliché et septième point de vue commenté par un « pêcheur d’images » insatiable.

    gaumy,jean gaumy,photo,photographie,fécamp,pêche,leica,iran
    © Jean GAUMY / Magnum Photos


    « Ce cliché a fait le tour du monde. Visuellement, cette photographie a quelque chose des vieilles tragédies grecques. Des femmes voilées s'entraînent au tir au revolver pendant la guerre Iran-Irak. Là, c’est mon troisième voyage dans ce pays en pleine période postrévolutionnaire. Je suis l’un des rares occidentaux à pénétrer dans ce pays. Je suis au centre de l’œil d’un cyclone.

    Comme d’habitude dans ce genre de situation, le ministère de la communication sait que vous êtes dans les parages et souhaite sans cesse vous contrôler. Le jeu est fin. Dans des pays complexes comme celui-ci, tout semble impossible et paradoxalement tout est possible… 

    En pleines fêtes de la révolution – pourtant déjà  très visuelles et très prenantes - j’ai fait part du désir d’aller visiter la redoutable prison d’Evin (jamais ouverte à la presse) dans laquelle moisissaient deux anciens membres très importants du Parti Communiste et dont plus personne n’avaient de nouvelles depuis le début de « la Révolution confisquée ». Contre toute attente, je vais obtenir l’accord des autorités. Les choses deviennent possibles.  Pourquoi ?

    Mieux, lors d’une autre occasion, mon guide m’emmènera dans un camp d’entraînement de femmes de la banlieue de Téhéran jamais ouvert à la presse occidentale. Une demande avait été faite cependant par des amis journalistes un an auparavant.

    Durant 3-4 heures, j’assiste à ce spectacle étonnant. Des femmes armées jusqu’aux dents. Comme je refuse de travailler au téléobjectif, j’insiste et mets du temps à convaincre tout le monde que je puisse photographier ces femmes de près...

    Impensable pour tout le monde. Totalement incorrect socialement, religieusement et donc, politiquement mais pas forcément médiatiquement. La preuve, j’ai quand même pu travailler de près !

    Dans le viseur de mon Olympus équipé d’un 35 millimètres, j’ai aussitôt compris la force plastique et « informative »  de cette situation.

    Cette série sera notamment publiée dans le prestigieux magazine Time en août 1987 pour lequel j’étais en commande. Un photoreporter est un messager, un go-between, entre des mondes qui ont chacun de terribles aprioris, aussi sur le terrain et ailleurs, mieux vaut ne pas faire le malin et rester très humble et très lucide.

    Il y a assez de souci à se faire à propos des inévitables manipulations qui planent sur notre présence et sur nos travaux.

    Avec cette série de photos je ne risquais évidemment pas de donner un écho très partisan de l’Iran à des lecteurs occidentaux. Le gouvernement iranien le savait. Mais il savait aussi qu’à travers Time ou d’autres magazines dans lesquels pourraient se trouver mon travail, ces photos seraient vues, « exportées » en quelque sorte vers des pays du tiers-monde favorables à l’Iran et y seraient probablement perçues très différemment.

    Les iraniens sont très pragmatiques. La lucidité, l’expérience collective, la résistance et l’indépendance, corollaire indispensable de l’engagement, sont les piliers de l’agence Magnum dont je suis membre depuis 32 ans.

    À Magnum, tous les attributs de statut d’auteur s’imposent : choix des reportages, des essais photographiques, de leur durée, sélection des photographies, propriété des négatifs, maîtrise du copyright et contrôle de la diffusion.  Facile à énumérer, pas si simple à vivre au jour le jour…  »

    > Voir Portfolio #6

    RDV LE MOIS PROCHAIN


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DOC & GLACES (RÉACTUALISÉ)

    VOYAGE AU COEUR DES GLACES.jpg

    « Voyage au cœur des glaces », c'est le prochain film du cinéaste Thierry Robert. Un film documentaire diffusé sur France Télévisions en juin 2013. La bande-annonce de ce film dédié à une exploration en kayak et sous marine le long de la côte orientale du Groenland. Une expédition menée par Alban Michon et Vincent Berthet, deux aventuriers des pôles chevronnés.


    > EN SAVOIR PLUS

    Suivez toutes les étapes de la production de ce film sur Facebook

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA LONGUE MARCHE

    paul salopek,aventure,journalisme,pulitzer

    Le site Meta-Media raconte un reportage pas comme un autre. Une aventure et une éloge à la lenteur.

    « Comment faire son sac quand on part en reportage pour 7 ans et pour un périple de 35 000 kilomètres ? », c’est  la question existentielle du journaliste américain Paul Salopek, qui entend aller, notamment pour le compte de National Geographic, d’Ethiopie en Patagonie.

    Son but ? Comprendre et montrer comment l’homme a quitté l’Afrique il y a plus de 50 000 ans.

    paul salopek,aventure,journalisme,pulitzer

    Journaliste chevronné, le double prix Pulitzer partira début 2013 du berceau connu de l’humanité en Ethiopie.

    Direction le Levant, l’Asie centrale, la Chine, la Sibérie avant de rejoindre l’Alaska par mer et redescendre les Amériques. Le tout à pied pendant 7 années.


    > EN SAVOIR PLUS

    Le site web de Paul Salopek (en anglais)

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • VOYAGES D’UN BAROUDEUR

    giraudeau,france (,documentaire,tv,mer,aventrue,cinéma,tessier
    Bertrand Tessier est un spécialiste des grands destins. En biographe appliqué, il s’est cette fois attelé à raconter, avec à propos, la vie et le destin du comédien-écrivain Bernard Giraudeau. Extraits & explications.


    C’est guidé par la voix de Bernard Giraudeau que nous suivons le chemin de sa vie. Une vie démarrée d’abord à La Rochelle puis sur le porte-hélicoptères R97 « Jeanne d’Arc » avant que le jeune Bernard ne trace sa route sur les planches puis sur les plateaux de cinéma.

    Ses yeux bleu azur et son physique de jeune premier en feront un acteur en vogue dans les années 1980. Eternel insatisfait, il décidera pourtant de sortir des sentiers battus.

    giraudeau,france (,documentaire,tv,mer,aventrue,cinéma,tessier

    Aventurier, cinéaste, sportif et marin sans port d'attache, il continuera d’arpenter le monde, jusqu'à ce qu’un cancer lui impose un autre rapport au temps et à lui-même.

    C’est le fil de sa vie que nous fait suivre Bertrand Tessier, auteur également d’une biographie écrite éponyme parue le printemps dernier en librairie.

    giraudeau,france (,documentaire,tv,mer,aventrue,cinéma,tessier

    Sur les traces de son passé, dans les lieux marquants de sa vie et accompagnés par le témoignage de ses proches, ce documentaire se base avant tout sur les confidences du comédien-écrivain.

    Des confidences glanées dans les archives télé habilement distillées afin de mieux nous faire découvrir l’homme et sa complexité.

    Une biographie au cordeau. Et une réalisation rondement menée. Du bel hommage.

    Photographies ©Flach Film

     

    giraudeau,france (,documentaire,tv,mer,aventrue,cinéma,tessier

    > À VOIR

    « Bernard Giraudeau, le baroudeur romantique ». Un film documentaire 52 mn de Bertrand Tessier. Diffusion sur France 5 le dimanche 16 décembre à 8h45 et le jeudi 27 décembre à 14h05.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • TOUT SUR SA MER

    mer,océans,ocean,ariel fuchs,sea orbiter

    La mer fascine, envoûte mais parfois terrifie. Un « Beau-Livre » fait l’inventaire...

    Mers gelées de l'océan glacial Arctique, mers chaudes de l'océan Indien, mers légendaires de Méditerranée, mers des explorateurs ou mers fermées d'Asie, la Terre est bleue. Et ses océans, parfois connus, parfois mythiques.

    S’appuyant sur des clichés assurément esthétiques et des textes fouillés, l’auteur en spécialiste aguerri fait l’inventaire de ces mers incitant à la rêverie autant qu’à la réflexion.

    mer,océans,ocean,ariel fuchs,sea orbiter 

    Celui qui a été tour à tour journaliste, reporter, photographe sous-marin, créateur de magazine comme Mers & Océans ou Plongeurs International est également docteur en biologie marine. Ariel Fuchs est même aujourd’hui directeur scientifique, éducation et média d’un ambitieux projet maritime : Seaorbiter.

    « Ce livre est une véritable invitation au voyage pour tous ceux qui voudraient prendre la mer ! » promet l’éditeur.

    C’est un précieux sésame pour comprendre les océans et leurs enjeux, serait-on tenté d’ajouter.

    mer,océans,ocean,ariel fuchs,sea orbiter

    > À LIRE

    « À la découverte des mers du monde » d’Ariel Fuchs. Beau-Livre. 224 pages - 39,50 €  (Glénat).

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LE GOÛT DU LARGE

    nautic,océans,salon,paris,nautisme,mer,océan

    Le Nautic, c’est le rendez-vous annuel pour découvrir le monde du nautisme. Quelques chiffres…

    Près de 810 exposants et 1 400 marques commerciales. 242 833 visiteurs l’an passé. Plus de 420 bateaux à moteur. Près de 380 voiliers. 800 bateaux exposés dont près de 200 nouveautés. 300 embarcations atypiques. Des conseils de professionnels. Une ambiance conviviale, un rendez-vous de passionnés des loisirs nautiques.

    Bref, rendez-vous à Paris, porte de Versailles jusqu'au 16 décembre prochain...

    > EN SAVOIR PLUS

     Sur le site web officiel du Nautic


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DES MARINS IMMOBILES

    polaire,gambo,voilier,aventure

    Laisser la banquise vous emprisonner au fond d’un fjord du Groenland pendant toute la durée de l’hiver polaire, une idée en apparence saugrenue. Celle de des marins immobiles du voilier « Gambo ». Explications avisées de Pascaline Bourgain, l'une des participantes en charge du projet pédagogique avec les enfants.

    polaire,gambo,voilier,aventure

    « Rester immobile dans les glaces, c’est bientôt une réalité pour « Gambo », ce voilier de 15 mètres, qui sillonnait librement le fjord d’Uummannaq  il y a encore quelques semaines.

    Ce projet est né avant tout d’un constat scientifique : les glaciers de la côte ouest, qui achèvent leur course dans des eaux de plus en plus chaudes, s’écoulent plus rapidement que par le passé.

    cropped-dsc05186.jpg

    Seule solution pour comprendre ces deux phénomènes et éventuellement les relier : rester toute une année au plus proche du front des glaciers pour observer leurs moindres frémissements et enregistrer les caractéristiques des eaux du fjord.

    À bord de « Gambo », trois personnes et quatre chiens - dont Nolwenn Chauché, capitaine du bateau et jeune chercheur - mèneront des activités scientifiques sur le terrain.

    Des « chercheurs » épaulés par des passionnés de la Science et des régions polaires qui se relaieront durant l’hiver. Les chiens, précieux compagnons de cette aventure, aideront à transporter le matériel et guider hommes et femmes sur la banquise.
     

    polaire,gambo,voilier,aventure

    À une trentaine de kilomètres de leur point de mouillage, le petit village d’Ikerasak se prépare lui aussi à la nuit polaire. Dès janvier prochain, les enfants du village suivront ainsi l’expédition et mèneront leurs propres activités scientifiques à l’école et sur la banquise.

    Cela sera également l’occasion d’échanger sur leur culture et leur environnement avec des enfants du nord de la France qui suivront eux aussi les aventures de « Gambo ».

    Une odyssée polaire à bientôt suivre sur Internet »  

    Photographies www.pascaleotis.tv


    Lien permanent Pin it! Imprimer