Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

YVAN BOURGNON : CLAP DE FIN

C'est officiel ! Yvan Bourgnon va arriver le 23 juin prochain au matin, à Ouistreham Riva-Bella en Normandie, bouclant ainsi le premier tour du monde en catamaran et en solitaire.

« La ligne d’arrivée est toute proche. Le navigateur Yvan Bourgnon devra  cependant patienter un peu dans le chenal car les horaires de marée font qu'il ne pourra pas rentrer sa "louloutte" dans l'écluse avant 12h.

Ce sera la fin d'un périple commencé en octobre 2013 aux Sables d'Olonne. En 220 jours de mer Yvan aura parcouru 55 000 kilomètres autour du globe, traversant trois océans et 13 mers.

Photo-Yvan-2.jpg

Yvan Bourgnon aura effectué une vingtaine d'étapes, durant lesquelles la petite taille de son catamaran à souvent attisé la curiosité, ce qui lui a permis de faire de jolies rencontres d'inconnus venant spontanément proposer leur aide à ce navigateur pas comme les autres, sur un bateau pas comme les autres...

› LIRE L’ARTICLE LIÉ : YVAN BOURGNON : DERNIÈRE LIGNE DROITE


Sortir le plus possible des infrastructures toutes organisées pour les plaisanciers de passage, et mettre le plus possible en œuvre la devise de son voyage: un catamaran, une plage, une rencontre...

Mais «ne ferlons pas la Grand-voile avant que la chaine ne soit tendue» (version maritime de la peau de l'ours non tué) car Yvan est encore en mer !

Photo-Yvan-3.jpg

Tant que la ligne n'est pas franchie, tout peu arriver. Il a facilement traversé ce matin la mer d'Iroise: le raz de Sein tout d'abord un peu contre le courant, et ensuite le redoutable chenal du Four, passant entre les archipels de Molène et d'Ouessant d'une part et la pointe du Finistère. La mer d'Iroise sépare l'océan Atlantique de la Manche, dont elle tire les caractéristiques: les eaux vives.

 

› LIRE L’ARTICLE LIÉ : YVAN BOURGNON : NOUVEAU DÉPART

La Manche à son entrée ne mesure "que" 100 milles (180 kilomètres) de large, à l'échelle de la planète, c'est un petit cours d'eau... dont la largeur va progressivement se réduire pour ne mesurer plus que 60 milles entre Cherbourg et l'ile de Wight.

Photo-Yvan-4.JPG

Avec la très faible profondeur moyenne (moins de 100 mètres en plein milieu) et la forme particulière du Cotentin, tout cela rend le lieu très singulier pour les navigateurs: à certains points, on y enregistre les plus forts courants d'Europe avec plus de 12 nœuds enregistrés en pointe.

On y recense également le troisième lieu des marées les plus fortes au monde... des conditions de navigation très particulières qui jouent beaucoup sur l'état de la mer, mais aussi sur les routes de navigation.

› LIRE L’ARTICLE LIÉ : «AU SEL DU COURAGE»

Photo-Yvan-5.jpg

C'est le lieu où tous les bateaux, du plus petit au plus gros, «marchent en crabe» (quand le plus fort du courant est en travers de la route)
Et pour ne rien arranger, c'est également l'un des lieux présentant le plus fort trafic maritime mondial..

Du côté d'Yvan Bourgnon, les problèmes techniques s'accumulent. Plus aucun pilote ne fonctionne, l'AIS non plus et l'un de ses safrans a encore rompu son axe l'obligeant à le changer en mer ... c'était le dernier de son stock... Il  faut maintenant que cela tienne jusqu'au bout ! »

Source : Texte & Photographie ©  Défi Yvan Bourgnon

 

yvan bourgnon,voile,tour du m

 


› EN SAVOIR +
Pour suivre le Défi Yvan Bourgnon, RDV sur son site web, sur son Facebook ou sur son Twitter.

 

Lien permanent Pin it! Imprimer

Commentaires

  • Merci Stéphane pour ce très chouette article, bien dans le vent comme on le aime...Ce tour de force n'est pas si médiatisé, alors quand on en parle , les lecteurs tendance mer se réjouissent !

Les commentaires sont fermés.