Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LA MER SUR GRAND ÉCRAN

    sylvain tesson,océans,les écrans de la mer


    188 films postulants, 22 films sélectionnés dont
    18 en compétition officielle, c’est le crû 2013 des « Ecrans de la Mer » à Dunkerque.

    sylvain tesson,océans,les écrans de la mer
    La mer fait son cinéma dans le Nord ! Rendez-vous du 6 au 8 juin prochain à Dunkerque pour la troisième édition des « Ecrans de la Mer ».

    Un  festival mondial du film de mer « qui-monte », car plébiscitant la diversité du milieu maritime à travers son écologie, ses métiers, ses sports, ses aventures et son exploration.


    Comme à chacune de ses éditions, professionnels du cinéma (réalisateurs, producteurs) mais également marins, sportifs ou aventuriers seront au rendez vous afin de partager leur passion commune avec le public.

    CE QU’EN DISENT SES ORGANISATEURS

    « La sélection 2013 révélera aux spectateurs les trésors cachés des océans. En effet, les réalisateurs sont parvenus à nous rapporter des histoires marines, animales et humaines hors du commun qui prouvent que l’espace maritime reste encore largement méconnu. C’est probablement parce que la profession d’homme de mer nécessite courage, exigence et goût de l’aventure, que l’exploration maritime demeure encore aujourd’hui source de découvertes, au moment même où les eaux portent déjà les stigmates de nos civilisations »


    Signe de reconnaissance pour ce jeune festival organisé par La Guilde du Raid, sa labellisation  « Dunkerque 2013 » dans le cadre des manifestations organisées dans la cité du corsaire Jean Bart reconnue cette année capitale régionale de la culture.

    sylvain tesson,océans,les écrans de la mer

    Quant au final le 8 juin prochain, il coïncidera avec la journée mondiale des océans. En prime pour les festivaliers, la diffusion sur grand écran du film polaire Le piège blanc (LIRE LA CHRONIQUE). Une  immersion dans les eaux de l’océan arctique.

    À noter la présence de Sylvain Tesson, écrivain-aventurier et par ailleurs président de La Guilde.

    Cap donc sur Dunkerque pour les amoureux de belles images et d’océans…

    sylvain tesson,océans,les écrans de la mer

    > EN SAVOIR PLUS

    Les écrans de la mer, du 6 au 8 juin au Studio 43 du Pôle Marine de Dunkerque.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • VINCENT MUNIER & SES LOUPS (RÉACTUALISÉ)

    VMUNIER abyssinie 3.jpeg

    «Abyssinie, l'appel du loup», c’est un film documentaire dédié à une aventure photographique, celle de Vincent Munier sur les hauts plateaux éthiopiens. Sur les toits d’Abyssinie vivent, en effet, des loups au pelage roux, uniques au monde et particulièrement menacés. Extraits, rapides explications et film-entretien avec l'intéressé en compagnie de Pierre Bigorgne, directeur de la rédaction du (très bon) magazine Grands Reportages.



    J’ai eu la chance de rencontrer Vincent Munier lors du dernier festival du film des Ecrans d’aventure de Dijon et surtout de visionner son film documentaire «Abyssinie, l'appel du loup».

    En plus d’être devenu l’un des photographes animaliers actuels les plus réputés, Vincent Munier est un homme de valeurs partageant avec le grand public ses voyages en solitaire, son amour de la nature, de la faune et de la vie.

    Son leitmotiv depuis ses débuts ? Traquer la moindre trace de vie animale au moyen de ses boîtiers et des objectifs.

    TOUJOURS À L'AFFÛT

    Vincent Munier a un but : se fondre dans le décor et approcher cet animal mythique. Une quête qui le mènera à la rencontre des éleveurs nomades Oromo, et à la découverte d’autres espèces rares et méconnues.

    VMUNIER abyssinie 4.jpeg

    Pour ce documentaire, Vincent Munier et son compère Laurent Joffrion  ont choisi de tourner l’intégralité de leur aventure avec des boîtiers Nikon D4. L’esthétique est au rendez-vous,  et le rendu donc très cinématographique.

    VMUNIER abyssinie 1.jpg

    Quant aux autres ingrédients à un bon film : ils sont savamment maîtrisés grâce à une narration bavarde-comme-il-faut, un sens avéré du rythme et une bande-son concoctée par le musicien Charlélie Couture (un ami de Vincent originaire de Lorraine comme lui).

    Un film d'excellente facture aussi bien sur le fond que sur la forme. Quant à Vicnent Munier, il a poursuivi ses traques en solitaire dans le Grand Nord.

    Photographies Vincent Munier


    DVD /
    Abyssinie, l’appel du loup. Réalisateurs: Vincent Munier & Laurent Joffrion. Film documentaire 52 mn (Bonne Pioche Productions)


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • TOUJOURS VAILLANT !

    url.jpeg

    La Patrouille de France fête cette année ses 60 ans. En prime des meetings en rafale et un film avec des images rarement vues. Rapides explications.

    affiche.jpg

    Pour ses 60 ans, la Patrouille de France a vu grand ! Outre un  meeting organisé le week-end dernier pour fêter son soixantième anniversaire, la formation de voltige de l'armée de l'air a permis le tournage d’un film de haute voltige.

    Retraçant l’histoire de cette formation mondialement connue, la vie de l’équipe, l’entraînement des pilotes, leurs frissons ou leurs émerveillements, ce documentaire de 52 minutes a été concocté par Éric Magnan, réalisateur de cinéma auquel on doit les vues aériennes du long-métrage Les chevaliers du ciel.

    patrouille-de-france-le-film_07.jpg

    Passionné d’avions et de belles images, Eric Magnan a su (et pu) capter des moments rares avec d’imposants moyens. « Les passionnés y trouveront leur graal, le film dont ils n’avaient jamais osé rêver, tandis que les profanes découvriront une histoire, un univers esthétique et une émotion qui les marqueront à jamais », promet ainsi le réalisateur.

    À noter que Michel Drucker, autre passionné d’aviation et ancien parrain de la Patrouille, prête sa voix au film.

    PAF lefilm.jpg



    EN SAVOIR PLUS

    Le site officiel du film
    http://www.patrouilledefrancelefilm.com/

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • ÉTERNELS BAROUDEURS

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    De la bataille de Diên Biên Phu, aux soldats perdus d'Algérie jusqu'aux confins de l'Afghanistan, deux amis - grand reporter, écrivain et cinéaste - se confient sur ces lieux qu’ils ont fréquentées à des époques différentes. Confidences de Pierre Schoendoerffer  et de Patrick Forestier deux baroudeurs éternels.

    26 ans d’écart d’âge, deux vies et deux destins. Tout les sépare en apparence. Pourtant leurs points communs étaient nombreux. 

    À eux deux, ils ont ainsi arpenté la planète, couvrant les conflits majeurs du vingtième siècle. Patrick Forestier (NDLR : scénariste d’un prochain film sur la piraterie) et son aîné étaient donc faits pour se rencontrer, ce qu’ils ont fait avant la mort l’an dernier de Pierre Schoendoerffer (VOIR L’HOMMAGE).

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    Ecrivain, metteur en scène et cinéaste, Pierre Schoendoerffer (1928-2012) a mené sa carrière tambour battant après avoir été soldat de l’image et fait prisonnier pendant la bataille de Diên Biên Phu.

    De ses films, les aficionados retiennent « Le Crabe-Tambour » (VOIR LA CHRONIQUE) et le documentaire « La Section Anderson », film documentaire oscarisé en 1968. De  son œuvre littéraire, « L'Adieu au roi » (prix Interallié 1969) et « Le Crabe-Tambour » (Grand Prix du roman de l'Académie française 1976) sont deux de ses ouvrages phares.

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    Quant à Patrick Forestier (né en 1964), il officie toujours comme grand reporter à Paris Match tout en réalisant des film documentaires. Lauréat des prix Lazareff & Vérité, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages dont « Le train du Négus » (en Éthiopie), « Confession d'un émir du CIA » (en Algérie) et « Hôtel Palestine », chronique singulière de la guerre à Bagdad.

    Autant dire qu’en se rencontrant, les deux hommes avaient beaucoup à se raconter, partageant tous les deux ce même goût pour l’aventure, inspirés par les tribulations de leur mentor de  Joseph Kessel (LIRE SON PORTRAIT), grand reporter, écrivain et baroudeur comme eux

    À partir d’entretiens réalisés sur presque deux ans, avant la mort de Pierre Schœndœrffer survenue le 14 mars 2012, Patrick Forestier a réussi ce brillant « passage de témoin entre deux générations » de reporters de guerre, comme il l’écrit lui-même.

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    Durant ces nombreuses rencontres, Pierre Schoendoerffer et Patrick Forestier ont ainsi passé en revue leur parcours, narrant leur jeunesse, leurs expériences, leurs ratés ou leurs bonheurs.

    L'Indochine, les tirs des talibans afghans, le soleil somalien, les guerres coloniales, les tournages de films et de documentaires, les bombardements du Liban, les coups de chance et les moments de trouille... Défilent ainsi au fil des pages de cet ouvrage des vies de bourlingueur émaillées d’anecdotes survenues aux quatre coins de la planète durant des conflits majeurs du vingtième siècle.

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    Un livre dont les chapitres se dévorent comme des séquences de cinéma. On y découvre des facettes méconnues de Pierre Schœndœrffer, cinéaste et écrivain de Marine par l’entremise de Patrick Forestier qui a eu la lumineuse idée de faire publier ses entretiens.

    Un témoignage éclairant, et un bien bel hommage.

    Crédits photographiques : Paris-Match - ECPAD

    pierre schoendoerffer,patrick forestier,talibans,afghans,l'adieu au roi,le crabe-tambour,diên biên phu,afghanistan,hôtel palestine,le train du négus

    > À LIRE

    La guerre dans les yeux
    de Pierre Schoendoerffer & Patrick Forestier. 346 pages - 20,90 €. (Grasset).

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UNE BELLE PALETTE

    MARKO 1.jpeg

    Chronique d’un illustrateur et peintre de la Marine depuis 1983 aux talents éclectiques.

    Serge Marko aime les « bateaux gris ». Les porte-avions Foch et Clémenceau, le croiseur Colbert, la porte-hélicoptères Jeanne d’arc, l’aviso-escorteur Commandant Bourdais… Depuis 3 décennies, il a ainsi bourlingué sur nombre de bâtiments de la Marine nationale, du fait de son  statut de peintre officiel de la Marine. De ce privilège, Serge Marko ne s'en est donc pas privé, comme en témoignent ses multiples œuvres réalisés lors de ses embarquements et escales.

    MARKO 6.jpeg

    Aquarelles, croquis ou huiles, ses talents il les a également forgés depuis sa prime jeunesse. Etudiant aux Beaux-arts, Serge Marko s’est d’abord lancé dans le dessin publicitaire. Il suit ensuite des cours de l'Académie Frochot tout en commençant à exposer en France et ailleurs. Les galeries lui ouvrent dès lors leurs portes.  

    Devenu peintre officiel de la Marine depuis 1983 (et de l'Air), Serge Marko obtient une pluie de prix et récompenses tout en enchaînant les embarquements. Les Philippines, la mer de Chine, Djibouti, l’archipel de Crozet, la Terre Adélie, les Marquises… Si l’artiste-reporter élargit ses horizons, il continue cependant ses travaux à terre, qu’il s’agisse de son travail de paysagiste, de portraitiste ou ses reportages thématiques comme des nus.


    Son goût avéré pour la perspective, la ligne et le détail l'entraînent logiquement sur des sujets architecturaux. Quant au monde industriel et militaire, il le passionne car il n’empêche pas selon lui l’émotion.

    En adepte et digne héritier d’Albert Brenet (1903-2005), également peintre de la Marine et illustrateur hors pair, Serge Marko s’est ainsi fait chroniqueur de son époque, de la Marine de la fin du vingtième siècle. En 176 pages et plus de 200 reproductions, ce livre permet de (re)découvrir un peintre de la Marine à l’œuvre foisonnante.

     

    Marko-Livre-718x1024.jpg


    > À LIRE

    Serge Marko - Le Regard au large de Dominique Vergnon & Serge Marko. 176 pages - 55 euros (GD éditions). Commandes et règlements sur le web à http://www.gdeditions.fr/


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • GUETTEUR D’OURS

    polar bears 2.jpeg

    Marre du train-train quotidien ? Envie de grands espaces et de frissons ? Tentez l’aventure et devenez guetteur d’ours au Svalbard. Rapides explications.

    L’archipel du Svalbard (plus connu sous l’appellation « Spitzberg » en France) recrute ! En effet, les autorités locales recherchent une personne pour monter la garde pendant que des chercheurs effectuent leur travail sur le terrain.

    Svalbard-polar-bears-008.png

    L’ANNONCE

    « Envie de grands espaces et d’être au « contact » de l’ours polaire ? Alors ce job est fait pour vous !  Odd Olsen, le gouverneur du Svalbard, est à la recherche d’un guetteur d’ours polaire afin d’assurer la sécurité des scientifiques qui réalisent leurs recherches sur l’île.

    L’archipel situé au Nord de la Norvège et à 1000 kilomètres du Pôle Nord est l’un des rares endroits dans le monde où la population d’ours polaires grandit. On compte environ 3 000 ours polaires pour 2 400 habitants.

    Polar-Bears.jpg


    Bien que des compétences d’armes à feu soient souhaitables, le bureau du gouverneur insiste sur le fait que la personne embauchée ne devrait pas avoir besoin d’utiliser d’armes à feu. Il faut cependant pouvoir effrayer l’ours par tous les moyens. Au candidat donc d’user d’un voix forte, de cris ou d’employer des lances fusées.

    Alors ça vous tente ? »

    SOURCE : L’AGENCE DE VOYAGE 66° NORD

    polar bears 3.jpg


    > EN SAVOIR PLUS

    Candidature et informations sur: http://www.sysselmannen.no/en/



    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • MANGUIER : APPEL À CANDIDATURES

    968905_10151413200107539_864502529_n.jpg

    Un hivernage au cœur de l’Arctique canadien, c’est la promesse faite par l’équipage du Manguier. Appel à candidatures…

    L'équipage du Manguier (LIRE LE REPORTAGE) s'affaire depuis quelques semaines à la préparation d'une résidence hors du commun. Nom de code du projet  «Le Bateau Givre».

    Les organisateurs recherchent ainsi cinq artistes pour vivre deux mois au cœur des glaces de l'Arctique canadien. Deux mois pour créer, échanger et témoigner de la culture Inuit, en pleine mutation.

    3608749964.jpg

    RÉSIDENCE D'ARTISTES DANS LES GLACES

    Les organisateurs recherchent ainsi des candidats de champs disciplinaires et de nationalités différentes ayant déjà de solides références artistiques.

    Les conditions de cette résidence seront extrêmes : en plein hiver et nuit polaire les températures pourront descendre jusqu'à -30°C ou -40°C.

    Les artistes intéressés doivent avoir une excellente condition physique et mentale et avoir vécu une expérience similaire (pôles, désert, haute montagne).

    manguier.jpeg


    En savoir plus

    Merci d'envoyer vos candidatures par mail avant le 31 juillet 2013, en téléchargement le dossier suivant : http://www.navirelemanguier.com/cariboost_files/Candidature-Form.pdf

    Sur le site officiel du MANGUIER


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • [Webdocu] KABOUL KIS (ou un autre regard sur l'Afghanistan)

    afghanistan,webdocu,sandra calligaro,action contre la faim,kaboul

    Si les troupes françaises entament leur retrait d’Afghanistan, la photographe Sandra Calligaro nous fait, quant à elle, découvrir, à travers un webdocumentaire un Kaboul loin des bombes et des clichés. 

    Au-delà des images de violence, de femmes voilées et des idées reçues sur la société afghane, ce webreportage ouvre une porte sur le quotidien de 5 familles à Kaboul. C’est l’occasion, rare, d’entendre la voix et le témoignage de 3 générations de femmes.

    afghanistan,webdocu,sandra calligaro,action contre la faim,kaboul

    Yasmina, 7 ans, qui ne peut plus aller à l’école depuis que celle-ci a été déplacée. Sana, 22 ans, dont les 4 jeunes enfants mettent la patience à rude épreuve et qui tente avec son mari Aman de les élever le mieux possible, malgré la précarité de leur situation. Bibi Lahek, mère de 8 enfants, qui connait les difficultés de la vie de femme et de mère dans les camps.

    Elles parlent de leur quotidien, de contraception, des bonheurs simples de la vie de famille ou encore de la place particulière de la belle-mère dans la famille afghane »

    afghanistan,webdocu,sandra calligaro,action contre la faim,kaboul


    > VISIONNER

    Un webdocu produit par l’ONG Action contre la Faim, RDV sur  http://www.kaboulkis.com/


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • CITATION #4 / LA BONNE REPONSE

    KAFKA.jpeg

     
    LA RÉPONSE :
    Franz Kafka (dans une lettre à un ami).
     
    De langue allemande et de confession juive, Franz Kafka est un écrivain né le 3 juillet 1883 à Prague et mort le 3 juin 1924 à Kierling. Il est considéré comme l'un des écrivains majeurs du XXème siècle.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA BONNE CITATION #4

    livre.jpeg

    Quatrième citation pour cette rubrique désormais récurrente sur le blog Embarquements. Qui a dit ?

    « On ne devrait lire que les livres qui vous mordent et vous piquent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon lire ? Un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous... »


    Réponse ce soir 18 heures. 

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • FESTIVAL ÉTONNANTS VOYAGEURS 2013

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    Afrique, Amérique, année mondiale de la fiction ainsi que tous les rendez-vous habituels, c’est la livrée 2013 du festival Étonnants Voyageurs, festival international du livre et du film. Rendez-vous à Saint Malo en ce week-end prolongé de Pentecôte. Bref aperçu en 2 actes de ce festival à forte réputation.


    ACTE 1

    L’ESPRIT

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure
    Michel Lebris (à gauche) et l'écivain Alain Manbanckou (DR)

    «Un festival cette année encore, au cœur du monde qui vient» a résumé Michel Lebris, président d’Étonnants Voyageurs quant à l'esprit 2013 de «son» festival. Extraits de son édito aux mots savamment pesés.

    « Futile, la littérature, dans pareil maelström ? Au cœur de tout. Les sciences humaines, les unes après les autres, entrent en crise – en tous les cas, s’interrogent sur elles-mêmes. Et toutes – faut-il s’en étonner ? – retrouvent face à elles la littérature, et sa capacité à dire l’inconnu du monde. Autrement dit, se trouvent conduites, non seulement à se remettre en cause, mais à repenser, les puissances de la littérature. Enfin ! pourrions-nous dire : c’est le combat de notre festival. Ce sera donc le thème de cette nouvelle édition : « le monde est un roman ».

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Crises, convulsions, terribles crispations, vertiges de destruction, prodigieux enfantement de monstrueuses mégapoles, surgissement de nouvelles générations d’écrivains et de cinéastes imposant d’autres sons, d’autres rythmes, d’autres voix : l’Afrique surgit sur la scène du monde, qui entend prendre sa place dans le siècle qui commence. Et l’Amérique, un roman ? Résolument, pour son incroyable capacité, depuis toujours, à se fictionner dans l’immédiateté et à réinventer sans cesse ses mythes fondateurs. Dans ses romans, dans ses films, dans ses séries TV, plus que jamais, l’Amérique est une légende.

    L'AFRIQUE QU VIENT

    L’édition d’Étonnants Voyageurs à Brazzaville, en février dernier, en complicité avec Alain Mabanckou, aura été à bien des égards enthousiasmante. L’Afrique est entrée en mouvement, dont témoignent spectaculairement de nouvelles générations d’écrivains et d’artistes, qui mettent à mal nos discours convenus : nous voulions un événement littéraire donnant à voir et à entendre cette « Afrique qui vient », en train de prendre sa place dans le monde, qui entre en dialogue avec le monde, une Afrique rassemblée dans la diversité de ses expressions : pari tenu, nous semble-t-il.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Mais comment ne pas en proposer le meilleur, au public du festival de Saint-Malo – et que se prolonge, s’approfondisse le dialogue entre ses acteurs et les écrivains présents, venus du monde entier ? Au programme : zoom sur l’Afrique du Sud, véritable laboratoire d’une Afrique en devenir, et un focus sur l’extraordinaire effervescence créatrice du Nigéria.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    En regard, cette année, l’Amérique. Où tant d’écrivains africains vivent aujourd’hui – y compris francophones. L’Amérique qui nous fascine, à commencer par ceux qui s’acharnent à décréter moribond, ou évanoui, le « rêve américain », ou dénoncent, chanson connue, son « impérialisme culturel »

    L’AMÉRIQUE EST UNE LÉGENDE

    L’Amérique à Saint-Malo, en cette année de réflexion, car elle pose, nous pose, par sa capacité à fictionner le monde, une question essentielle sur les puissances de la littérature – et du cinéma. Comment dire l’Amérique aujourd’hui ? Pléiade d’auteurs venus d’Outre-Atlantique pour en débattre.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Avec David Simon, « l’homme le plus en colère de la télévision » (The Atlantic Monthly dixit), auteur de la série culte The Wire (Sur écoute), et qui publie un superbe Baltimore. L’Amérique est une légende : occasion, au passage, de célébrer la naissance d’Hollywood, il y a tout juste un siècle, avec son grand historien, Kevin Brownlow, de s’interroger sur la permanence du western en compagnie de Bertrand Tavernier, de revisiter l’histoire, avec Charles Mann, et Pekka Hamalainen dont L’empire comanche aura été un de nos coups de cœur, de revenir sur le rapport de l’Amérique à la frontière, et la notion de « melting pot ».

    Michel Lebris


    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure
    Frank Etienne - Conde Maryse - Eric Orsena © Etonnants voyageurs / Gael Le Ny - 2013

    ACTE 2
    LES PRIX

    Parmi les prix décernés au festival Étonnants Voyageurs, focus sur deux récompenses, faisant la part belle au reportage, à l’aventure et à la mer.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    LE PRIX JOSEPH KESSEL

    À l’instar de Joseph Kessel (1898-1979), explorateur, journaliste, grand-reporter et écrivain, passionné de son temps et soucieux d’en rendre compte par ses reportages et ses romans, le Prix Joseph Kessel est décerné par la Scam, chaque année depuis 1991, à l’auteur d’une œuvre de haute qualité littéraire, écrite en langue française.

    Les nominés 2013
     Gwenaëlle Aubry : Partages (Mercure de France)
     Annick Cojean : Les proies, Grand Prix de la Presse Internationale 2012 (Grasset)
     Lionel Duroy : L’hiver des hommes, Prix Renaudot des Lycéens 2012 (Julliard)
     Jonathan Littell : Carnet de Homs (Gallimard)
     Amin Maalouf : Les désorientés (Grasset)
     Jean-Luc Marty : Un coeur portuaire (Julliard)
     Hubert Prolongeau : Ils travaillent au noir : enquête sur un mal français (Robert Laffont)
     Nicolas Werth : La route de la Kolyma, Prix Essai France Télévisions 2013 (Belin)

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure
    Littérature et mer font bon ménage. Ci-contre Joseph Conrad en compagnie de David Bone et de Muirhead Bone sur le Tuscania (DR)


    LE PRIX GENS DE MER

    À l’initiative de la librairie «La Droguerie de Marine», le prix littéraire «Gens de Mer», en partenariat avec EDF, est remis chaque année lors du Festival Etonnants Voyageurs. Ce prix est destiné à récompenser l’auteur – ou le traducteur - contemporain d’un livre récent, récit ou roman, étude ou document, ayant un caractère maritime au sens le plus large. Il fut attribué en 2006 à Isabelle Autissier pour « Kerguelen » chez Grasset, en 2007 à Philipe Jaworski pour sa traduction du « Moby Dick » d’Herman Melville à la Pléiade, en 2008 à Benjamin Guérif pour « Pietro Querini, les naufragés de Röst » chez Rivages, en 2009 à Karsten Lund pour « Le Marin Américain » chez Gaïa, en 2010 à Carsten Jensen pour « Nous les Noyés » chez Libella-Maren Sell, en 2011 à Dominique Fortier pour « Du bon usage des étoiles » à la Table Ronde, et en 2012 à Jean Rolin pour l’ensemble de son œuvre maritime.

    festival,étonnants voyageurs,la droguerie de marine,joseph kessel,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Les nominés 2013

    Jean-Michel Barrault : Port Eden, Arthaud
    Olivier Bass : L’Homme de Marmara, La Découvrance
    Bernard Bonnelle : Aux Belles Abyssines, La Table Ronde
    Nicolas Deleau : Les Rois d’ailleurs, Rivages
    Alexandra Lapierre : Je te vois reine des quatre parties du monde, Flammarion
    Dominique Le Brun : Quai de la Douane, Le Télégramme
    Frank Lestringant : Cosmographie Universelle par Guillaume Le Testu, Arthaud (beau livre)
    Benoît Lobez : Snekkar-Arctic, la vérité renflouée, Marines Editions
    Claire et Reno Marca : Journal de la Mer d’Arabie, La Martinière (beau livre)
    Tim Severin : Le Voyage du Brendan, Hoëbeke
    Mark Siegel : Sailor Twain ou la sirène dans l’Hudson, Gallimard (BD)

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure


    > EN SAVOIR PLUS

    Rendez-vous du 18 au 20 mai 2013 à Saint Malo. + d’infos sur le site officiel à http://www.etonnants-voyageurs.com

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DEVENEZ EXPLORATEUR

    UTP-discovery-greenland-02.jpg

    Direction le Groenland, le cercle polaire et le royaume des icebergs. Participez au second volet de l’expédition « Under The Pole ». Explications et mode d’emploi.

    Si le premier volet d’Under The Pole* s’est intéressé à la banquise au cœur de l’océan Arctique, le second étudiera l’univers des dernières terres de la planète sur presque deux cycles saisonniers.

    20100417_493_DUTP_BANQUISE_BP_v2.jpg

    Cette fois, l’expédition intitulée «Discovery Greenland» partira après une année de préparation (en 2013) pour 22 mois d'exploration entre le Cercle Polaire et l'extrême Nord du Groenland, avec notamment la réalisation de plongées au delà des 100 mètres, profondeur jamais atteinte par l'homme en milieu polaire.

    Under The Pole est une série d'expéditions polaires sous-marines, audacieuses et modernes, qui s'inspirent de celles des pionniers du siècle passé.

    20100426_522_DUTP_BANQUISE_GB.jpg

    Cette expédition se déroulera en 3 temps. Primo : remontée le long de la côte Ouest du Groenland en voilier polaire. Secundo : hivernage dans les glaces pendant la nuit polaire. Tertio : contournement par le Nord de la plus grande île du monde, avec les Inuit et leurs traineaux à chiens.

    L'objectif consiste à explorer l'univers sous-marin des régions polaires, d'en rapporter des images uniques au monde et d'y mener des programmes scientifiques ayant trait à la biodiversité, à l'environnement polaire, à la fonte de la banquise, au réchauffement climatique ainsi qu'aux sciences humaines en milieu extrême.

    UTPe-home.jpg

    AU CŒUR DE L’AVENTURE

    Parmi les autres particularités de l’expédition Discovery Greenland, son ouverture au grand public. À chaque étape (soit tous les 15 jours) sera ainsi proposé deux places à bord de la goélette d'exploration à ceux qui feront savoir leur candidature.

    À noter pour les amoureux de course au large, le soutien moral et matériel du navigateur Roland Jourdain (dit «Bilou») qui, via son entreprise Kairos, soutient pleinement le projet, hébergeant les organisateurs ainsi que l’ensemble du matériel. Bilou sera également le parrain de la goélette, actuellement en chantier dans la région de Nantes, qui servira de bateau-base pendant ses 22 mois.

    UTP-discovery-greenland-01.jpg


    Les «équipiers partenaires» vont ainsi vivre au rythme de l’expédition et de l’équipe Under The Pole, soit celui des marins, des plongeurs, des scientifiques et de l’équipe de tournage.

    « Chacun pourra ainsi réaliser un rêve : participer à une expédition polaire, naviguer et plonger dans les glaces, vivre le jour permanent et admirer les aurores boréales ou observer les grands mammifères marins et terrestres », précise, avec enthousiasme, Emmanuelle Périé, organisatrice et actrice de cette série d’expéditions polaires.

    Promesse vous est ainsi donnée de vivre au cœur d’une expédition polaire d’envergure. La bonne aubaine.

    Dépaysement, imprévus et frissons garantis !  

    Photographies Under the pole

     

    20100403_349_DUTP_BANQUISE.jpg

    * : Une expédition multiprimée déclinée en un film de 52mn « On a marché sous le pôle » diffusé en prime time sur Thalassa et France  et dans le monde entier et traduit en 24 + en un beau livre « On a marché sous le pôle » paru aux éditions du Chêne +  plusieurs reportages publiés notamment dans National Geographic, Figaro Magazine, ça m’intéresse, l’Express, ou Air France Mag.



    > EN SAVOIR PLUS

    RDV sur le site internet : www.underthepole.com/explorer 

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer