Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

littérature - Page 5

  • ÉTONNANTS VOYAGEURS : LE PRIX NICOLAS BOUVIER

    Nicolas-Bouvier-Andersen-Sipa-1990.jpg

    Décerné tous les ans durant le festival Étonnants Voyageurs, le Prix Nicolas Bouvier couronne l’auteur d’un récit, d’un roman, de nouvelles, dont (assurent ses promoteurs) «le style est soutenu par les envies de l’ailleurs, à la rencontre du monde». Explications, brèves présentation des lauréats depuis 2007 et de ceux en lice pour 2014.

    nicolas_bouvier.jpg

    Eminent écrivain-voyageur du XXème  siècle, Nicolas Bouvier (1929-1998) a été un  fidèle du festival Étonnants Voyageurs, qu’il tenait pour «son» festival, auquel il participa activement, et dont il ne manqua aucune édition.

    En 2007, ses amis écrivains, autour d’Éliane Bouvier, ont décidé de créer un prix littéraire, portant son nom, qui distingue chaque année un texte de grande exigence littéraire, français ou étranger (à la condition d’être traduit) prolongeant l’esprit de son œuvre.

    Bouvier-et-Vernet-Turquie-1953.jpg

    Depuis sa création, le Prix Nicolas Bouvier a couronné :

    2013
    Bernard Bonnelle, Aux belles abyssines (La Table Ronde)  (LIRE LA CHRONIQUE)

    2012
    John Vaillant, Le Tigre. Une histoire de survie dans la taïga (traduit de l’anglais par Valérie Dariot) (Editions Noir Sur Blanc)
    2011
    Aude Seigne, Chroniques de l’Occident nomade (Editions Paulette)
    2010
    Colin Thubron, En Sibérie (Hoëbeke)
    2009

    Lieve Joris, Les hauts-plateaux (Actes Sud)
    2008
    Blaise Hofman, Estive (Zoé éditions)
    2007
    David Fauquemberg, Nullarbor (Hoëbeke)

    oeilvoyageur.jpg

    La première sélection 2014 :

    - Bernard CHAMBAZ, Dernières nouvelles du martin pêcheur, Flammarion
    - Eduardo HALFON, Monastere, Quai Voltaire
    - Shumona SINHA, Calcuta, L’Olivier
    - Cédric GRAS, Le cœur et les confins, Phébus
    - Tim ROBINSON, Connemarra, Hoëbeke
    - Guillaume JAN, La fantaisie du missionnaire, Intervalles
    - Benny ZIFFER, Entre nous, les Levantins, Actes Sud
    - Alain HERVE, Amoureux des îles, Arthaud
    - Serge FILIPPINI, Rimbaldo, La Table Ronde
    - Francisco AZEVERDO, La recette magique de Tante Palma, Autrement
    - Edouard LAUNET, Le Seigneur des îles, Stock

    thierry-vernet-dans-la-topolino-par-nicolas-bouvier.jpg

    5172NRW2YGL._AA220_.jpg› BONUS

    Le livre de Nicolas Bouvier que je vous conseille de lire : L’Usage du monde.

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • PARFUMS INSULAIRES

     îles,insulaire,littérature,alain hervé,arthaud,chausey,mont saint-michel,gilels lapouge

    En fin connaisseur, l’écrivain Alain Hervé est formel : «Ce que Dieu a fait de mieux sur la planète Terre, ce sont les îles. Partons pour les îles !».

    Les îles le fascinent indéniablement. Les siennes incitent à un voyage tout autour du monde. Un périple au long cours embarquant le lecteur de Chausey à la Polynésie, de Madère aux San Blas, d'Eléphantine à Manhattan, de Venise à la Russie, de Nantucket aux Galàpagos, d'Ecosse au Chili, du Japon à la Suède et encore et encore...

    îles,insulaire,littérature,alain hervé,arthaud,chausey,mont saint-michel,gilels lapouge

    Grand voyageur, Alain Hervé les a d’ailleurs toutes arpentées au point de faire des promesses à ses lecteurs : «Il n'y a pas de grande île, les îles sont petites. Entourées d'eau de toutes parts, les îles sont à la taille de l'homme. L'homme est à la taille des îles. Nous sommes tous des Robinsons. Nous rêvons d'îles dont on ferait un paradis. Sans imaginer que l'on risque d'en faire un enfer. Qu'emporterons-nous sur l'île ?»

    Qu’elles soient désertes ou surpeuplées, glaciales ou tropicales, volcaniques ou sacrées, réelles ou imaginaires, Alain Hervé nous raconte les îles avec faconde jusqu'à leur donner une dimension philosophique.

    îles,insulaire,littérature,alain hervé,arthaud,chausey,mont saint-michel,gilels lapouge

    Journaliste et écrivain, Alain Hervé a navigué trois ans autour du monde avant de se consacrer à plein temps à l’écriture. Fondateur et directeur du magazine Le Sauvage, il a créé Les Amis de la Terre et l’association Fous de Palmiers.

    Gilles Lapouge, le préfacier, est fort élogieux quant à la qualité littéraire de cet ouvrage : «Son langage est une fête. Il nous introduit dans les lointains du monde, en silence, comme on écarte la voile du tabernacle».

    Mon seul regret que ces chroniques-récits-journaux de bord soient parfois un brin trop courts, laissant le lecteur sur sa faim.

    Restent un livre, des îles, des trésors et la rumeur des océans...

    îles,insulaire,littérature,alain hervé,arthaud,chausey,mont saint-michel,gilels lapouge


    › À LIRE
    Promesse d'iles - San Blas, Chausey, Mont-Saint-Michel, Iona, Barrington, Eléphantine, Manhattan... d’Alain Hervé. Collection Esprit voyageur.  250 pages  -  19€90 (Arthaud)

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • CONCARNEAU : DES LIVRES & LA MER

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    Manifestation consacrée à la littérature maritime, le Festival Livre & Mer de Concarneau (dans le Finistère) rassemble chaque année pendant trois jours des écrivains à fort «tropisme» maritime. Rendez-vous dans le pays bigouden pour la trentième édition du 18 au 20 avril prochains. Le crû 2014.

    LE FESTIVAL Romanciers, scientifiques, historiens, artistes, auteurs de livres jeunesse, de bandes dessinées, navigateurs, marins, tous ont en commun d’aimer la mer et de la célébrer au fil de leurs pages. Ils sont accueillis au sein d’une grande librairie maritime où ils les visiteurs du Festival peuvent ainsi les rencontrer.

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    L’HISTOIRE Autrefois dénommé « Salon du Livre Maritime », le Festival Livre & Mer de Concarneau est né en 1985 d'une idée de Michaël Micheau-Vernez, lors du 80e anniversaire de la Fête des Filets Bleus. Le vent du succès étant dès l'origine favorable, le Salon largue les amarres et prend le large en solitaire dès 1986.

    Les escales se suivent sans se ressembler car l'évènement s'ouvre à d'autres formes d'art. Auteurs, peintres, dessinateurs, se retrouvent ainsi pendant le Festival pour partager leur passion de la grande bleue avec le public, toujours plus nombreux. Rapidement, il trouve sa place dans le paysage culturel breton et devient, au fil des éditions, un rendez-vous littéraire et maritime.

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    UN PRÉSIDENT La 30ème édition du festival Livre et mer sera présidée par Yann Queffélec, fils de l'écrivain Henri qui avait contribué à la création du festival, et écrivain lui même, fortement inspiré par le maritime.

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    LA COMPÉTITION  la compétition sera lancée dans deux catégories. D'abord les romans, qui sont au nombre de six dans la sélection. Et dans cette catégorie, ils concourent pour le prix Henri Queffélec.

    Un pays qui n'avait pas de port d'Isabelle Condou
    L'égaré de Lisbonne de Bruno d'Halluin
    Passager vers l'enfer de Lionel Camy
    En mer de Toine Heijmans
    Au bord de la mer violette d'Alain Jaubert
    La clandestine du voyage de Bougainville de Michèle Kahn

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    Dans la catégorie «Beaux livres», trois ouvrages ont été sélectionnés pour se disputer la première place du podium. Sorti à l'automne 2013, Ouvriers de l'océan. Ancien photographe de l'AFP, Marcel Mochet a parcouru toutes les mers du monde pour rapporter des clichés saisissants notamment du monde de la grande pêche.

    A noter qu'en novembre 2013, l'ami Marcel a déjà empoché le prix du livre maritime 2013 au Salon nautique pour son ouvrage Pêcheurs des extrêmes (LIRE LA CHRONIQUE).

    Deux autres beaux livres sont en compétition, dont le très attendu La morue, voyages et usage signé Loïc Josse en souvenir d'un poisson qui a fortement marqué l’histoire maritime bretonne et Anita Conti, portrait d'archives.

    livre et mer,festival,littérature,mer,maritime,concarneau,bretagne

    › PRATIQUE Le Festival Livre et Mer, RDV du 18 au 20 avril prochain de 9 heures à 17 heures au Centre des Arts et de la culture de Concarneau  10, Bd Bougainville (face à l'archipel des Glénan). Pass Festival : 5 €. Entrée à la journée :  tarif plein : 3 €, tarif réduit : 2 € (chômeurs, étudiants,  Moins de 16 ans : gratuit.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LES MISCELLANÉES DE TRANSBO

    home1.jpg

    Tous les férus de voyages et d’horizons lointains affectionnent les «productions» littéraires dont nous gratifie Transboréal depuis 1998. Dernière collection en date, «Compagnons de route» présente autrement des «grands» hommes (et femmes). Présentations.

    LA LIGNE ÉDITORIALE Imprimés en noir et en ton direct, les essais de cette collection - écrits par des auteurs pour lesquels la personnalité présentée et son parcours de vie ont été source de fascination et d’inspiration - envisagent des artistes, écrivains, hommes politiques, religieux ou scientifiques sous l’angle du voyage et des valeurs que leurs voyages ont révélées.

    saint-ex.jpg

    › LES OUVRAGES

    Antoine de Saint Exupéry, L’oasis à conquérir par Thomas Fraisse

    Écrivain visionnaire, poète humaniste, aviateur et homme de science né à Lyon en 1900 et mort en mission au large de Marseille en 1944, Antoine de Saint Exupéry fut un voyageur d’exception et demeure un compagnon

    de route infaillible. Par la vision du monde, les valeurs et les vertus qu’elles incarnent, sa vie et son œuvre – du Sahara occidental à Buenos Aires, de Courrier Sud à Citadelle sans oublier Le Petit Prince, inspiré de son crash au cœur du désert Libyque – reflètent les mêmes préoccupations et dépassent largement leur contexte : touchant à l’universel, elles constitueront toujours, par-delà les contingences, un repère véritable.

    blaise_cendrars.jpg

     

    Blaise Cendrars, Brasier d’étoiles filantes par Stéphane Georis

    Éternel vagabond, écrivain et poète avant-gardiste né Frédéric Louis Sauser en 1887 à La Chaux-de- Fonds en Suisse et mort à Paris en 1961, Blaise Cendrars fut un voyageur d’exception et demeure un compagnon de route fantasque.

    Des bas-fonds de Saint-Pétersbourg au Brésil – son « Utopialand » – en passant par New York et Hollywood,

    de La Prose du Transsibérien à Moravagine, sans oublier La Main coupée où il relate ses aventures dans la Légion, sa vie et son œuvre témoignent de la curiosité insatiable et de l’imagination débordante de celui dont le regard sait voir la beauté dans la misère, et inversement. Un brasier d’étoiles filantes, qui consume pour mieux irradier.

    325x500_chargement_9782361570477.jpg

     

    Ella Maillart, Un sourire au monde par Marie Chastel

    La vie de la Suissesse Ella Maillart, née à Genève au début du xxe siècle, révèle une femme indépendante et courageuse dont les reportages ont contribué à la connaissance de l’Asie centrale et de l’Extrême-Orient dans l’entre-deux guerres.

    Navigatrice et championne de ski, elle s’adonna très tôt au voyage, que ce soit en urss dès 1930, en Chine avec Peter Fleming en 1935 puis, en 1939, jusqu’en Afghanistan en compagnie d’Annemarie Schwarzenbach enfin.

    Imprégnée de la spiritualité indienne, Ella Maillart se retira finalement à Chandolin, dans le Valais, d’où, jusqu’à sa mort en 1997, elle n’eut de cesse de poser son regard lumineux sur le monde.

    hemingway.jpg

    Ernest Hemingway, Vivre, écrire, tout est là par Albéric d’Hardivilliers

    Écrivain, correspondant de guerre et journaliste né en 1899 à Oak Park et mort – volontairement – en 1961 à Ketchum, Ernest Hemingway fut un voyageur d’exception et demeure un compagnon de route tonitruant.

    Du jeune écolier du Michigan à l’écrivain couronné de succès – prix Nobel en 1954 –, de Paris à Cuba en passant par l’Espagne et l’Afrique, de L’Adieu aux armes au Vieil Homme et la Mer, se découvre un homme à la vitalité débordante, au courage sans bornes et au style unique.

    Mais, surtout, derrière le mythe, derrière le grand chasseur, buveur et amateur de femmes : un homme passionné, passionnant, n’ayant réellement pour objectif que la littérature. Vivre, écrire, tout est là !

    325x500_chargement_9782361570552.jpg

    325x500_chargement_9782361570491.jpg

    › BONUS
    Ci-dessus, les prochains titres programmés pour 2015 : Arthur Rimbaud, fulgurance et silence par Emeric Fisset et Joseph Kessel, la vie jusqu'au bout par Marc Alaux.

    Solidream-Transboreal-620x427.jpg


    › EN SAVOIR PLUS
    «Compagnons de route» ou des miscellanées apportant un éclairage complémentaire à caractère ludique. 192 pages, avec carte et miscellanées - 14,90 €. Transboréal, c'est une maison d'éditions et une librairie de voyages situé en plein Paris. + d'infos

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • MAC ORLAN : PROFESSION ÉCRIVAIN

    PMACORLAN 4.jpg

    Il s’appelait Pierre Mac Orlan (1882-1970). Son œuvre littéraire est colossal, et sous forte influence maritime.

    L’image parait surannée. C’est une pipe au bec et un béret écossais éternellement vissé sur le crâne que se confiait Pierre Mac Orlan en vaillant octogénaire. Il y était alors souvent question de ses mille et une vies. Celles de cabaretier, de peintre, de parolier, d’écrivain «presque par accident» ou encore de producteur radiophonique.

    Sa vocation littéraire aura ainsi été longue à se dessiner. Un temps apprenti instituteur à Rouen, mais «trop fainéant» de son propre aveu, c’est finalement à Paris que Pierre Dumarchey (pour l’état-civil) échoue en 1899.

    PMACORLAN 2.jpg

    Son rêve ? Devenir artiste-peintre à Montmartre. Pour survivre, le désormais dénommé Mac Orlan (qui s’est même inventé une ascendance écossaise) dessine et peint, tout en écrivant des paroles de chanson ou des ouvrages à caractère érotique. Plus confiant en ses talents littéraires, un rédacteur en chef l’incite à écrire. Sa destinée bascule.

    Nouvelles et romans humoristiques s’enchainent ainsi jusqu’à sa mobilisation durant l’été 1914. Blessé mais décoré de la Croix de guerre, Pierre Mac Orlan revient à la vie civile. Il se dédiera dorénavant corps et âme à la littérature.

    LANCREDEMISERICORDE.gif

    Sa réputation se façonne avec en point d’orgue, son roman «Le Quai des Brumes» paru en 1927 et porté à l’écran par le cinéaste Marcel Carné. Dans le même temps, l’écrivain devient également grand reporter et témoigne d’une période trouble.

    1939, la guerre éclate de nouveau. L’auteur se réfugie dans sa propriété de Seine-et-Marne pour écrire loin des soubresauts de ce monde qui le révulse. Romans, poésie, chansons…

    PMACORLAN 3.jpg

    pierre mac orlan,littérature,mer,aventures,paris,montmartre

    Sa plume lui vaudra tous les honneurs. Des prix, des distinctions et un fauteuil durant vingt ans à l'académie Goncourt. Quant à ses liens avec la Marine militaire, ils se sont tissés au fil de ses romans, de ses chansons ou d’ouvrages phares comme «Brest», illustré par Pierre Péron (1905-1988), peintre de la Marine.

    De son œuvre, les biographes disent qu’elle est inspirée d’aventures souvent imaginaires, du Paris populaire ou de ports peuplés de marins de passage et de filles de joie.

    Cher amour HD.jpg

    C’est une ode aux êtres vivants, aux travailleurs et aux humbles, ajoutent-ils. Depuis 2005, un prix Mac Orlan récompense chaque année un ouvrage proche de l’univers de l’écrivain réputé «maître du roman d’aventures, à l’image de Stevenson et Kipling, qu’il admirait».

    Avec «Cher amour», l’écrivain de Marine Bernard Giraudeau en a été d’ailleurs un brillant lauréat.

    Stéphane DUGAST

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • L’AFRIQUE SELON ORSENNA

    Académicien, écrivain et ardent défenseur de la langue française, Erik Orsenna vient de signer un roman haut en couleurs. Direction Bamako et le Mali en compagnie de Madame Bâ et de son griot.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA MER & L'IMAGE : UN COLLOQUE

      Bandeau-1170x485 COLLOQUE.jpg

    Peut-on voir la mer autrement que de «plein vent», peut-on la saisir et en parler ? Un colloque au Centre d’études supérieures de la Marine (CESM) à Paris va tenter de répondre à cette épineuse question.

    La belle affiche ! Celle d'abord signée Nicolas Vial, illustrateur et peintre de la Marine. Autour de tables-rondes, peintres, photographes, cinéastes, mais également écrivains ou philosophes de renom seront aussi à l'affiche à l’École militaire ce jour-là pour cette escale de «la mer et l’image». Michel Bez, Patrice Franceschi, Sylvain Tesson...Une belle affiche, je vous disais !

    colloque_1000.jpg

    Rendez-vous le vendredi 4 avril 2014 de 14 heures à 17 heures 30 à l’Amphithéâtre Foch - Ecole Militaire (Paris). Renseignements et inscription : colloques@cesm.fr en précisant vos nom, prénom et organisme (c'est pour entrer facilement dans une enceinte militaire).

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • BIENVENUE À ANTIPODIA

    Homme de plume et grand voyageur, Jean-Luc Coatalem cherche la sèvre de ses ouvrages dans les horizons lointains. Son roman Le Gouverneur d'Antipodia nous plonge sur une île désolée de l'océan Antarctique. Un huis clos à deux réjouissant.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LE PRIX PIERRE LOTI : MODE D’EMPLOI

    L’écrivain, marin et voyageur Pierre Loti (1850-1923) - LIRE SON PORTRAIT - a donné son nom à un prix récompensant chaque année une œuvre littéraire garantissant un fort « tropisme » pour le voyage ou la vie ailleurs. Rapides explications.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • JOYEUSE CORDÉE

    topelement.jpg

    Un mont Blanc en quête d'auteurs, c'est un film documentaire diffusé le 19 novembre prochain aux Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble. En vedette : deux écrivains à succès - Jean-Christophe Rufin et Sylvain Tesson - et un ami éditeur en route pour les sommets. Découvrez la bande-annonce

    ciné montagne2.png

    Ludovic Escande, éditeur de profession (chez Gallimard), rêvait depuis l'enfance de gravir le mont Blanc. Rêve impossible pensait-il. Deux de ses amis, écrivains à succès, vont exaucer son voeu.

    Guidé par Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin, l'éditeur novice va ainsi effectuer l'ascension d'un sommet légendaire via la voie du Goûter. Entre temps, deux amis vont les rejoindre : le grimpeur Daniel Dulac et  Christophe Raylat des éditions Guérin.

    La caméra sur l'épaule, Christophe Raylat va suivre deux jours durant l'ascension de la joyeuse cordée recueillant les témoignages émouvants de ces auteurs en quête de hauteurs...

    x240-JDC.jpg
    L'écrivain-diplomate Jean-Christophe Rufin

    A noter que Jean-Christophe Rufin est l'auteur d'Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi aux éditions Guérin (LIRE LA CHRONIQUE), un grand succès en librairie tandis que l'ami Sylvain Tesson publiera, l'année prochaine, toujours aux éditions Guérin un livre intitulé La marche des fous.

    TESSON-Sylvain-photo-web-640x425.jpg
    L'écrivain-bourlingueur Sylvain Tesson

    A n'en pas douter les confidences de ces auteurs, un peu fous, ne doivent pas manquer de piquant !

    EN SAVOIR PLUS
    Le site web des Rencontres du cinéma de montagne de Grenoble 

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA BONNE CITATION #4

    livre.jpeg

    Quatrième citation pour cette rubrique désormais récurrente sur le blog Embarquements. Qui a dit ?

    « On ne devrait lire que les livres qui vous mordent et vous piquent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon lire ? Un livre doit être la hache qui brise la mer gelée en nous... »


    Réponse ce soir 18 heures. 

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • FESTIVAL ÉTONNANTS VOYAGEURS 2013

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    Afrique, Amérique, année mondiale de la fiction ainsi que tous les rendez-vous habituels, c’est la livrée 2013 du festival Étonnants Voyageurs, festival international du livre et du film. Rendez-vous à Saint Malo en ce week-end prolongé de Pentecôte. Bref aperçu en 2 actes de ce festival à forte réputation.


    ACTE 1

    L’ESPRIT

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure
    Michel Lebris (à gauche) et l'écivain Alain Manbanckou (DR)

    «Un festival cette année encore, au cœur du monde qui vient» a résumé Michel Lebris, président d’Étonnants Voyageurs quant à l'esprit 2013 de «son» festival. Extraits de son édito aux mots savamment pesés.

    « Futile, la littérature, dans pareil maelström ? Au cœur de tout. Les sciences humaines, les unes après les autres, entrent en crise – en tous les cas, s’interrogent sur elles-mêmes. Et toutes – faut-il s’en étonner ? – retrouvent face à elles la littérature, et sa capacité à dire l’inconnu du monde. Autrement dit, se trouvent conduites, non seulement à se remettre en cause, mais à repenser, les puissances de la littérature. Enfin ! pourrions-nous dire : c’est le combat de notre festival. Ce sera donc le thème de cette nouvelle édition : « le monde est un roman ».

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Crises, convulsions, terribles crispations, vertiges de destruction, prodigieux enfantement de monstrueuses mégapoles, surgissement de nouvelles générations d’écrivains et de cinéastes imposant d’autres sons, d’autres rythmes, d’autres voix : l’Afrique surgit sur la scène du monde, qui entend prendre sa place dans le siècle qui commence. Et l’Amérique, un roman ? Résolument, pour son incroyable capacité, depuis toujours, à se fictionner dans l’immédiateté et à réinventer sans cesse ses mythes fondateurs. Dans ses romans, dans ses films, dans ses séries TV, plus que jamais, l’Amérique est une légende.

    L'AFRIQUE QU VIENT

    L’édition d’Étonnants Voyageurs à Brazzaville, en février dernier, en complicité avec Alain Mabanckou, aura été à bien des égards enthousiasmante. L’Afrique est entrée en mouvement, dont témoignent spectaculairement de nouvelles générations d’écrivains et d’artistes, qui mettent à mal nos discours convenus : nous voulions un événement littéraire donnant à voir et à entendre cette « Afrique qui vient », en train de prendre sa place dans le monde, qui entre en dialogue avec le monde, une Afrique rassemblée dans la diversité de ses expressions : pari tenu, nous semble-t-il.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Mais comment ne pas en proposer le meilleur, au public du festival de Saint-Malo – et que se prolonge, s’approfondisse le dialogue entre ses acteurs et les écrivains présents, venus du monde entier ? Au programme : zoom sur l’Afrique du Sud, véritable laboratoire d’une Afrique en devenir, et un focus sur l’extraordinaire effervescence créatrice du Nigéria.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    En regard, cette année, l’Amérique. Où tant d’écrivains africains vivent aujourd’hui – y compris francophones. L’Amérique qui nous fascine, à commencer par ceux qui s’acharnent à décréter moribond, ou évanoui, le « rêve américain », ou dénoncent, chanson connue, son « impérialisme culturel »

    L’AMÉRIQUE EST UNE LÉGENDE

    L’Amérique à Saint-Malo, en cette année de réflexion, car elle pose, nous pose, par sa capacité à fictionner le monde, une question essentielle sur les puissances de la littérature – et du cinéma. Comment dire l’Amérique aujourd’hui ? Pléiade d’auteurs venus d’Outre-Atlantique pour en débattre.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Avec David Simon, « l’homme le plus en colère de la télévision » (The Atlantic Monthly dixit), auteur de la série culte The Wire (Sur écoute), et qui publie un superbe Baltimore. L’Amérique est une légende : occasion, au passage, de célébrer la naissance d’Hollywood, il y a tout juste un siècle, avec son grand historien, Kevin Brownlow, de s’interroger sur la permanence du western en compagnie de Bertrand Tavernier, de revisiter l’histoire, avec Charles Mann, et Pekka Hamalainen dont L’empire comanche aura été un de nos coups de cœur, de revenir sur le rapport de l’Amérique à la frontière, et la notion de « melting pot ».

    Michel Lebris


    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure
    Frank Etienne - Conde Maryse - Eric Orsena © Etonnants voyageurs / Gael Le Ny - 2013

    ACTE 2
    LES PRIX

    Parmi les prix décernés au festival Étonnants Voyageurs, focus sur deux récompenses, faisant la part belle au reportage, à l’aventure et à la mer.

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure

    LE PRIX JOSEPH KESSEL

    À l’instar de Joseph Kessel (1898-1979), explorateur, journaliste, grand-reporter et écrivain, passionné de son temps et soucieux d’en rendre compte par ses reportages et ses romans, le Prix Joseph Kessel est décerné par la Scam, chaque année depuis 1991, à l’auteur d’une œuvre de haute qualité littéraire, écrite en langue française.

    Les nominés 2013
     Gwenaëlle Aubry : Partages (Mercure de France)
     Annick Cojean : Les proies, Grand Prix de la Presse Internationale 2012 (Grasset)
     Lionel Duroy : L’hiver des hommes, Prix Renaudot des Lycéens 2012 (Julliard)
     Jonathan Littell : Carnet de Homs (Gallimard)
     Amin Maalouf : Les désorientés (Grasset)
     Jean-Luc Marty : Un coeur portuaire (Julliard)
     Hubert Prolongeau : Ils travaillent au noir : enquête sur un mal français (Robert Laffont)
     Nicolas Werth : La route de la Kolyma, Prix Essai France Télévisions 2013 (Belin)

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure
    Littérature et mer font bon ménage. Ci-contre Joseph Conrad en compagnie de David Bone et de Muirhead Bone sur le Tuscania (DR)


    LE PRIX GENS DE MER

    À l’initiative de la librairie «La Droguerie de Marine», le prix littéraire «Gens de Mer», en partenariat avec EDF, est remis chaque année lors du Festival Etonnants Voyageurs. Ce prix est destiné à récompenser l’auteur – ou le traducteur - contemporain d’un livre récent, récit ou roman, étude ou document, ayant un caractère maritime au sens le plus large. Il fut attribué en 2006 à Isabelle Autissier pour « Kerguelen » chez Grasset, en 2007 à Philipe Jaworski pour sa traduction du « Moby Dick » d’Herman Melville à la Pléiade, en 2008 à Benjamin Guérif pour « Pietro Querini, les naufragés de Röst » chez Rivages, en 2009 à Karsten Lund pour « Le Marin Américain » chez Gaïa, en 2010 à Carsten Jensen pour « Nous les Noyés » chez Libella-Maren Sell, en 2011 à Dominique Fortier pour « Du bon usage des étoiles » à la Table Ronde, et en 2012 à Jean Rolin pour l’ensemble de son œuvre maritime.

    festival,étonnants voyageurs,la droguerie de marine,joseph kessel,michel lebris,littérature,film,voyage,aventure

    Les nominés 2013

    Jean-Michel Barrault : Port Eden, Arthaud
    Olivier Bass : L’Homme de Marmara, La Découvrance
    Bernard Bonnelle : Aux Belles Abyssines, La Table Ronde
    Nicolas Deleau : Les Rois d’ailleurs, Rivages
    Alexandra Lapierre : Je te vois reine des quatre parties du monde, Flammarion
    Dominique Le Brun : Quai de la Douane, Le Télégramme
    Frank Lestringant : Cosmographie Universelle par Guillaume Le Testu, Arthaud (beau livre)
    Benoît Lobez : Snekkar-Arctic, la vérité renflouée, Marines Editions
    Claire et Reno Marca : Journal de la Mer d’Arabie, La Martinière (beau livre)
    Tim Severin : Le Voyage du Brendan, Hoëbeke
    Mark Siegel : Sailor Twain ou la sirène dans l’Hudson, Gallimard (BD)

    festival,étonnants voyageurs,michel lebris,litétrature,film,voyage,aventure


    > EN SAVOIR PLUS

    Rendez-vous du 18 au 20 mai 2013 à Saint Malo. + d’infos sur le site officiel à http://www.etonnants-voyageurs.com

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer