Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

océans - Page 3

  • UN SEPTIÈME CONTINENT ?

    6 fois la taille de la France, 30 mètres de profondeur par endroit, 5 kilos de plastiques pour un kilo de plancton. Des chiffres évocateurs pour parler d’un nouveau continent : celui des déchets produits par l’Homme et rejetés dans les océans. Une expédition à destination de ce « 7ème continent » mène l’enquête cette année.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • PIRATES AU FÉMININ

    Embarquez aux côtés d'écumeuses des mers souvent tombées dans l'oubli ! 

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • OCÉANIDES : LA MATRICE MER

    «Parce que comprendre le rôle de la mer dans l'histoire va éclairer notre avenir, Océanides étudie 5000 ans d'interactions des hommes avec les océans en s’appuyant sur l’expertise de 300 chercheurs venus du monde entier» : la promesse est belle et alléchante. Elle est l’œuvre de l’association Océanides fort remuante ces derniers temps…

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • PLANÈTE OCÉANS (RÉACTUALISÉ)

     

    Anne Quéméré n’a jamais froid aux yeux ! Auteur de folles chevauchées océaniques réussies d’abord à la rame puis en kiteboat, la Quimpéroise s’est lancée un nouveau défi de taille. Cette fois, la bretonne s’est attaquée au mythique passage du Nord-Ouest… en kayak eten solo et en kayak. En raison de mauvaises conditions météo persistantes sur son parcours, l'aventurière a décidé, la semaine passée, de mettre un terme à son expédition. En attendant, retour et présentation de son aventure polaire qu'elle compte mener l'an prochain.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • GAZOUILLIS & CIE #1

    cousteau,mer,océans,aventure

    Parce qu'Internet recèle également de trésors, je vais désormais vous proposer régulièrement une sélection de "gazouillis", de liens et de passerelles sur un sujet qui retient mon attention. Il y sera évidemment question de voyages, d’aventures, d’îles, de mer, de montagne, d’expéditions et surtout d’ailleurs. Premier billet «Gazouillis & Cie», hommage au commandant Cousteau et à son petit-fils qui à son tour s’aventure sous les océans. 

     

    BONUS
    Pour relire l'article consacré au prochain biopic dédié au commandant Cousteau, c'est ici
     
     
    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA BIBLIOTHÈQUE BLEUE

    Les amoureux de littérature et de mer ont tous en tête un roman phare. Pour beaucoup, l’appel du large est même né de ces lectures. Ancien marin et dessinateur, Stéphane Heuet propose sa bibliothèque maritime idéale.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LA BONNE ANNÉE DE BILOU

    article_veolia.jpg

    "Je suis issue d'une famille de terrien (...) un jour je me suis intéressé à cette ligne d'horizon que je voyais au bout de la baie, et c'est parti comme ça..." Avec succès, et surtout une conscience aigüe de son environnement, Roland Jourdain (dit Bilou) trace son sillage, depuis trois décennies, dans le monde de la compétition à la voile.

    Il y a une dizaine d'années, j'ai eu la chance de m'entretenir avec lui à l'arrivée d'une Jacques Vabre. Et je me souviens de cet entretien plus que de centaines d'autres. Car Bilou inspire d'emblée la confiance et la sympathie.

    mod-70.roland-jourdain-le-retrait-de-veolia-pas-un-bon-coup-pour-la-fanfare.jpg
    Photo : Stéphane Maillard/Kairos


    En guise de bons voeux pour la nouvelle année 2014, le marin de Concarneau nous raconte son métier, ses choix, sa philosophie et son lien fort à la Nature. Parce que protéger notre planète et ses océans sont plus que jamais devenu une nécessité.
     
     

     

    EN SAVOIR PLUS
    Le Facebook de Roland Jourdain


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LABOUREURS DES MERS (RÉACTUALISÉ)

    pêche,mochet,éditions du rocher,livre,hauturier,mer,océans

    Photographe, bourlingueur et reporter, Marcel Mochet aime la mer et les marins. Fort d’embarquements sur des bateaux de pêche, il a réalisé son premier Beau-Livre. Embruns, houle et tempêtes garantis ! Premier coup d'essai et coup de maître car Les Pêcheurs des extrêmes vient de remporter le Prix du livre maritime L'Express - Le Nautic 2013, décerné par le Salon nautique international de Paris et la rédaction de L'Express. Un prix récompensant un Beau-Livre consacré à la mer.

    Photographe professionnel à l'Agence France Presse (AFP), Marcel Mochet a écumé les mers. Celles du Nord comme en mer d'Irlande, en Norvège, en Ecosse ou en mer de Barents. Il a également embarqué dans les mers du Grand Sud, entre les quarantième Rugissants et les cinquantièmes Hurlants.

    C’est donc en reporter au pied assurément marin qu’il a embarqué sur cinq bateaux de pêche hauturière, dont Le Grande Hermine, le dernier morutier français basé à Saint-Malo.

    pêche,mochet,éditions du rocher,livre,hauturier,mer,océans

    À bord, le reporter a partagé la vie des pêcheurs et leur rude quotidien. «Ils sont français, polonais, malgaches ou ukrainiens et embarquent sur nos grands bateaux-usines pour servir dans nos assiettes et sur nos meilleures tables, les produits de leurs longues campagnes de pêche», écrit d’ailleurs avec à propos le photographe et l'auteur de ce livre, avant d'ajouter sobrement : «Ces laboureurs des mers restent trop peu connus du grand public».

    Hommage  est donc enfin rendu à ces marins de l'ombre. Du bel ouvrage de l'ami Marcel, «grand» reporter de mer.

    (SD)

    pêche,mochet,éditions du rocher,livre,hauturier,mer,océans

    > À LIRE

    Les pêcheurs des extrêmes de Marcel Mochet. 144 pages - 27 (éditions du Rocher)


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DOCS EN MER

    1472010_410577462404406_324836580_n.jpg

    Quatre mois de tournage in situ, des côtes de l'Atlantique à la banquise de l'Arctique, quatre équipes TV embarquées pour une centaine d’heures de rushes... Le montage s'annonçait comme un casse-tête. Sous la houlette du réalisateur Thierry Robert (LIRE SON PORTRAIT), le propos s'est fluidifié et densifié, se déclinant finalement en quatre épisodes diffusés sur Planète + Thalassa. Seuls en mer - saison 1, embarquement le mercredi 4 décembre à 20h45 sur Planète + Thalassa.

    943026_410577192404433_980804159_n.jpg

    Episode 1 / LARGUEZ LES AMARRES (60 mn)

    Secouristes, pêcheurs, plongeurs ou médecins doivent affronter les rigueurs de l'océan pour exercer leur métier : reportages en Finlande et en mer du Nord.

    1450151_414761798652639_1370546701_n.jpg

    Episode 2 / LA POISSE (60 mn)

    Un brise-glaces en Finlande, des chalutiers en mer du Nord, un navire-hôpital et un hélicoptère de sauveteurs en mer : au coeur des métiers de l'extrême.

    1000363_414761978652621_461257631_n.jpg

    LE TEASER


    Une production MFP - Multimédia France Productions


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • D’ORMUZ & D’AILLEURS

    ormuz 2.jpg

    Jean Rolin (LIRE SON PORTRAIT) aime la mer, Britney Spears, les bateaux, les villes, les ports, les chiens, les marins et… le détroit d'Ormuz ! Reliant le golfe Persique au golfe d'Oman, ce point chaud du globe est «l’élément dramaturgique fort» de son dernier roman au titre sobre et élégant.

    rolin-1730975-jpg_1594844.JPG

    Le détroit d’Ormuz, Jean Rolin l’a ainsi franchi personnellement à maintes reprises. Les deux premières fois sur un cargo «dans un climat très tendu» pendant la guerre Iran/Irak dans les années 1980, la troisième fois sur un boutre (à moteur) pour un reportage sur la contrebande de l’or, et la quatrième fois sur un pétrolier-ravitailleur de la Marine : La Meuse, ou plus récemment sur la frégate Cassard pendant un transit entre Mascate et Bahreïn avec à la clef une longue escale à Doha dans le cadre d’un salon d’armement naval.

    C'est aucun doute dans ses embarquements qu'il faut chercher les germes de ce roman qui n’est évidemment ni un traité géopolitique, ni un guide de voyage.

    Envisat---MERIS---Ormuz---Oman---tempete-sable---19-03-201.jpg

    Unissant le golfe Persique à la mer d'Arabie, le détroit d’Ormuz est, en effet, la voie royale du trafic international, emprunté d’ailleurs par plus de 30% du commerce mondial de pétrole. Outre l'Iran et les Émirats arabes unis, Ormuz commande l'accès à d'autres «gros» pays producteurs d'hydrocarbures comme l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, le Bahreïn et Irak.

    C’est ce détroit sous forte surveillance que Wax, héros un brin mythomane et plus tout jeune, forme le projet de traverser à la nage, depuis la rive perse jusqu'à la rive arabe. Une entreprise à hauts risques requérant des repérages, des prises de contacts et de fines analyses de la situation politico-militaire parfois tordue que nous détaille dans ce roman un narrateur, également chargé de la chronique de l’exploit en question.

    9782916390239_1_75.jpg

    Cette étonnante odyssée, Jean Rolin la raconte avec saveur, sans se départir de son regard ironique qui lui est propre.  Quant à son œuvre littéraire, elle ne manque pas de sel. Depuis, il a en effet embarqué, deux mois durant, sur le patrouilleur austral de la Marine nationale L’Albatros à destination des Terres Australes et Antarctiques Françaises[1]. «J’aime les immersions», concède sobrement l’intéressé. Autant d’arguments qui devraient inciter les gens de mer à lire cet écrivain affectionnant comme eux la vie sur les océans.

    Stéphane DUGAST

    ormuz.jpg

    Ormuz de Jean Rolin. 217 pages - 16€ (P.O.L)



    [1] : De cet embarquement austral, Jean Rolin a publié un court récit de 56 pages intitulé L'albatros est un chasseur solitaire paru chez l’éditeur grenoblois Cent pages.

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UN GRAND VOILIER ECOLE ?

    grand voilier école,forissier,gve,mer,océans,marins

    Construire un grand voilier école dédié à la jeunesse, c’est le défi relevé, en plein marasme économique, par dix-neuf «gens de mer» à la volonté inoxydable. A la barre de ce projet qui ne manque pas de souffle : l'Amiral Pierre-François Forissier, l'ancien chef d'état-Major de la Marine.


    De l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace ! Paraphrasant Danton, cette devise l'association Grand Voilier Ecole en a fait sienne. «Il est vain de reprocher aux gens de ne rien comprendre aux choses de la mer. Il faut les y emmener», précise d'ailleurs d’emblée l’Amiral Pierre-François Forissier, ancien chef d'état-major de la Marine et président de cette jeune association, avant de se faire plus précis sur «son» projet ambitieux : «Aujourd’hui, la France ne dispose pas d’un grand voilier Ecole, outil unique et performant pour enseigner aux jeunes les valeurs d’engagement, de solidarité, de travail et de générosité». GVE3.jpgDans le but de promouvoir les valeurs humaines et professionnelles de la marine à voile notamment auprès de la jeunesse, dix-neuf acteurs du monde maritime ont ainsi conjugué leurs énergies en octobre dernier afin de fonder l’association Grand Voilier École, soutenue et domiciliée au siège du Cluster Maritime Français à Paris. Depuis, l'association a obtenu le soutien d'institutions et d'industriels comme les chantiers STX.

    olivier lajous,mer,eric tabarly,la touline,armel le strat,voilier,cluster maritime français,projet,cluster maritime,pierre-françois forissier,jacqueline tabarly,maritime,marine,marins,école,formation,navire-école,rouen,armada


    Outil d’excellence, le futur grand voilier est prévu d’être avant tout un vecteur de formation, de transmission de savoirs et de valeurs. Il sera aussi un carrefour de la communauté des marins, forgeant une compréhension et un langage communs entre jeunes de toutes origines. Il s’agit également, avec ce projet, de doter la France d’un nouvel outil de rayonnement sur tous les océans du globe.
     


    Présidente d’honneur de l'association, Jacqueline Tabarly est, quant à elle, ravie par ce projet faisant écho à celui de son mari Eric Tabarly : «Un grand voilier moderne pour l’éducation des jeunes, c'est forécemnt un projet qui fait écho. Eric a lui aussi été à la fois un marin éducateur et novateur. et puis comme lui, plusieurs fondateurs de ce projet sont des officiers de Marine et même du plus haut rang, comme l’ancien Chef d’Etat-major, Pierre-François Forissier, président, et l’ancien directeur du personnel militaire de la marine, Olivier Lajous, vice-président. En outre, Armel Le Strat, commandant de Marine marchande et président historique de La Touline, apporte ses compétences. Ce projet est donc pour moi en adéquation parfaite avec les valeurs d'Eric. Il est dès lors naturel que je soutienne cette initiative et m'y associe pleinement».
     

    GVE4.jpg


    Navire école porteur de valeurs fortes comme celle de solidarité, de courage, de partage, d’universalité ou d’égalité des chances, le grand voilier école permettra, de l'aveu de ses initiateurs, la transmission de ces valeurs auprès de la jeunesse tout en permettant de hisser haut les couleurs de la France.

    Partager, restituer et transmettre tout ce que la mer a pu donner aux fondateurs est donc l’âme de ce futur voilier. Les 19 fondateurs du projet en sont convaincus : la mer est une formidable école de la vie, elle donne ses meilleures leçons à bord d’un voilier.

    GVE2.jpg

    Si l'Amiral Forissier et ses 18 compagnons affichent clairement leurs ambitions, ils n'en ont pas oublié, en marins avisés, de déjà plancher sur le futur grand voilier et ses «mensurations» tout simplement imposantes sur le papier : 90 mètres de long, 55 mètres de haut et 2 240 m2 de voiles. Leur fier navire sera armé par un équipage de 26 hommes et femmes qui formeront 80 élèves.

    Autre volonté farouche de ses fondateurs, celle de transformer rapidement leur association en une fondation d’utilité publique afin de lever des fonds, mieux communiquer et rayonner vers tous les horizons.

    En attendant, les membres de l’association Grand Voilier Ecole sont sur le pont à l’occasion de l'étape varoise de la Tall Ship Race, événement nautique phare de de cet automne 2013.  

    A l'occasion de ce grand raout maritime, une conférence de presse se tiendra le 28 septembre prochain à 10 heures - palais de Neptune à Toulon, afin de présenter au grand public et aux relais d'opinion cet ambitieux projet maritime. Nul doute que l'Amiral Forissier et son équipage sauront mobiliser les enthousiasmes et convaincre les derniers réticents. 

    grand voilier école,forissier,gve,mer,océans,marins 

    > EN SAVOIR PLUS
    Le site web de l’association Grand Voilier École

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • SNSM : SON "PACHA" S'EXPLIQUE

    PortraitOL1.jpg

    Acteur incontournable du monde maritime, la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) s’appuie sur des moyens et des effectifs conséquents, dont 6 000 sauveteurs bénévoles œuvrant, en mer ou le long du littoral, en métropole comme en outre-mer, tout au long de l’année. Quatrième et dernier volet d'un reportage consacré aux sauveteurs en mer et entretien avec Olivier Lajous, (VOIR SON PORTRAIT) l'ancien DRH de la Marine nationale élu en mai dernier président de la SNSM.

    snsm-sauveteurs-en-mer.jpeg

    « Président, qui sont véritablement les bénévoles de la SNSM ?

    (LIRE L'ÉPISODE PRÉCÉDENT) - Olivier Lajous : Les sauveteurs bénévoles sont souvent d’anciens marins issus du monde de la pêche, dela Marinemarchande ou dela Marinenationale. Ces dernières années, le profil de nos bénévoles a cependant changé.

    Nos nouvelles recrues viennent désormais, de plus en plus, du monde de la plaisance ou ne sont pas, à la base, des professionnels de la mer. La SNSM s’est également rajeunie. Notre moyenne d’âge s’est désormais établie à 48 ans, preuve que les actifs sont de plus en plus nombreux même si les retraités restent des forces vives pour nous.

    Bruno Bouvry SNSM NS 001 (19).JPG

    Pourquoi un ancien amiral de la Marine a-t-il toujours été à la barre de la SNSM depuis 1967 ?

    - Olivier Lajous : D’abord, le mot «Amiral» est un mot toujours magique dans la communauté des gens de mer. C’est plus qu’un grade ou un titre, c’est la preuve que l’intéressé a navigué, qu’il a exercé des fonctions à responsabilités en mer puis à terre.

    C’est sûrement pour ses raisons, qu’un ancien officier général a pour l’instant toujours été élu à la tête dela SNSM. Ce qui n’interdit pas qu’un futur président soit issu de la marine marchande ou de la plaisance. Quoiqu’il en soit, c’est une fonction bénévole très prenante mais passionnante.

    ville_de_paris_ile_de_sein_snsm_700.jpg

    Amiral, ces responsabilités sont-elles forcément différentes de celle que vous avez pu exercer pendant près de 40 ans dans la Marine ?

    - Olivier Lajous : Dorénavant, je ne commande plus des marins militaires payés par l’Etat dans un système fortement hiérarchisé pour mener des missions pouvant aller jusqu’au combat. J’exerce une responsabilité sur des sauveteurs qui sont bénévoles dans un système en apparence moins codifié. Qui dit bénévoles, dit souvent passionnés.

    nageurs-sauveteurs-snsm.jpg

    La passion, c’est bien mais la raison, c’est mieux ! Car c’est en équipage que les sauveteurs de la SNSM mènent à bien leur mission. En mer, on ne travaille bien qu’en confiance et en équipage.

    Autre défi de taille pour la SNSM, celui de continuer à nous professionnaliser tout en conservant notre esprit engagé et bénévole. Vous savez, dans un monde toujours plus exigeant et fortement judiciarisé, l’engagement bénévole, c’est le véritable trésor dela SNSM »

    Les-Sauveteurs-En-Mer-dons.jpg

    › EN SAVOIR PLUS
    Un don de 150 € à la SNSM finance l’acquisition d’un gilet de sauvetage pour un sauveteur embarqué, un don de 380 € une tenue complète. Pour contacter et aider les Sauveteurs en mer. Par courrier : SNSM - cité d’Antin - 75009 Paris. Par téléphone : 01 56 02 64 64 ou via le site web à http://www.snsm.org/


    Lien permanent Pin it! Imprimer