Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

PORTRAIT - Page 4

  • LES PASSANTS DU GRAND NORD

    calotte(67)-b.jpg

    Fidèles à leurs traditions printanières, Dominique Simoneau et Pascal Hémon disparaissent, chaque année, des écrans radars parisiens et bretons durant 3 semaines. Direction plein Nord, pour un raid à ski en terre de Liverpool.

    La Terre de Liverpool, c’est où ? D'un point de vue purement géographique, c’est par 70°28'59 Nord et 21°57'36 Ouest.

    D'un point de vue plus descriptif, c’est situé sur la côte Est du Groenland, à proximité de la dernière  communauté habitée au Nord de la côte, à Ittoqortoormiit, soit à l’entrée du  Scoresby Sund le plus vaste fjord du monde.

    calotte(52)-b.jpg

    D'un point de vue littéraire, c’est le territoire des racontars arctiques de l’écrivain Jorn Riel.

    Ou bien encore, d'un point de vue plus poétique selon les mots du commandant Charcot (VOIR LA CHRONIQUE) : «Le soleil se couchait derrière les hautes montagnes, pour se lever presque aussitôt, il incendia la côte Nord du Sund et colora d'un  rose tendre et féérique la splendide ligne des glaciers de la rive Sud.  Le ciel était taché seulement d'une main nuageuse de fine dentelle amarante qui se tendait comme pour nous souhaiter la bienvenue».

    inlandsis(123)-b.jpg

    Les sacs sont bouclés, skis, tente, réchaud et tout ce qui est nécessaire au confort des bivouacs arctiques. Les pulkas et le fusil les attendent sur place. C'est la saison des ours et ils devront soigneusement éviter d'aller les chatouiller de trop près.

    C'est aussi la saison bénie du printemps, avec une bonne glace de banquise bien solide, des températures douces entre -5° et -10°C, un jour quasi  permanent, et du soleil !

    Dominique et Pascal passeront quelques jours auprès de leurs  amis dans le village avant de partir pour une douzaine de jours entre banquise et montagne. En terre de Liverpool donc !

    inlandsis(112)-b.jpg

     
    › EN SAVOIR PLUS

    Leur association Diagonale Groenland

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • LES TRÉSORS DE MR LHOTE

    aventure, exploration, sahara, henri lhote, arthaud, socité des explorateurs français, afrique

    Explorateur, naturaliste et archéologue, Henri Lhote (1903-1991) s’est fait connaitre grâce à la découverte de peintures et de gravures du Tassili en Algérie. Premier portrait d’une série dédiée à des figures illustres et désormais méconnues de la Société des Explorateurs Français.

    Le Sahara va l’obséder toute son existence ou presque. Après une première mission dans le Tassili en 1935, Henri Lhote réalise, 20 ans plus tard, la mission rêvée. Durant seize mois (entre 1956 et 1957), grâce au guide Machar Jebrine Ag Mohamed dit Jebrine, ainsi qu’avec la complicité d’une équipe de peintres et de photographes, il va y effectuer des relevés des peintures du Tassili à l'aide de calques rapportés sur papier puis peints à la gouache.

    aventure, exploration, sahara, henri lhote, arthaud, socité des explorateurs français, afrique

    Autant trésors jusqu’alors insoupçonnés, présentés au grand public, en 1957 et 1958 lors d’une grande exposition au Musée des arts décoratifs de Paris. «Une des expositions les plus marquantes du demi-siècle», estimera d’ailleurs André Malraux.

    Henri Lhote effectuera par la suite d'autres expéditions dans le Sahara central, devenant maître de recherches au CNRS et chargé du département d'art préhistorique saharien au musée de l'Homme de Paris.

    Explorateur et scientifique, Henri Lhote a fait connaitre aux Français une région du globe jusqu’alors considérée comme une vaste étendue de sable ou de rocailles peuplée de farouches guerriers.

    aventure,exploration,sahara,henri lhote,arthaud,société des explorateurs français,afrique

    Docteur ès lettres, directeur de recherche au CNRS, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer, membre de l'Institut français d'anthropologie, chevalier de la Légion d'honneur,  officier du Mérite saharien, officier des Palmes académiques, grande médaille d'or de la Société de géographie de Paris et grand prix littéraire du Sahara, Henri Lhote a révélé au grand public des trésors du Sahara.

    aventure, exploration, sahara, henri lhote, arthaud, socité des explorateurs français, afrique


    › EN SAVOIR PLUS

    Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de la Société des Explorateurs Français

    aventure, exploration, sahara, henri lhote, arthaud, socité des explorateurs français, afrique

     › À LIRE
    À la découverte des fresques du Tassili d’Henri Lhote. 284 pages – 25€ (Arthaud)

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • MAC ORLAN : PROFESSION ÉCRIVAIN

    PMACORLAN 4.jpg

    Il s’appelait Pierre Mac Orlan (1882-1970). Son œuvre littéraire est colossal, et sous forte influence maritime.

    L’image parait surannée. C’est une pipe au bec et un béret écossais éternellement vissé sur le crâne que se confiait Pierre Mac Orlan en vaillant octogénaire. Il y était alors souvent question de ses mille et une vies. Celles de cabaretier, de peintre, de parolier, d’écrivain «presque par accident» ou encore de producteur radiophonique.

    Sa vocation littéraire aura ainsi été longue à se dessiner. Un temps apprenti instituteur à Rouen, mais «trop fainéant» de son propre aveu, c’est finalement à Paris que Pierre Dumarchey (pour l’état-civil) échoue en 1899.

    PMACORLAN 2.jpg

    Son rêve ? Devenir artiste-peintre à Montmartre. Pour survivre, le désormais dénommé Mac Orlan (qui s’est même inventé une ascendance écossaise) dessine et peint, tout en écrivant des paroles de chanson ou des ouvrages à caractère érotique. Plus confiant en ses talents littéraires, un rédacteur en chef l’incite à écrire. Sa destinée bascule.

    Nouvelles et romans humoristiques s’enchainent ainsi jusqu’à sa mobilisation durant l’été 1914. Blessé mais décoré de la Croix de guerre, Pierre Mac Orlan revient à la vie civile. Il se dédiera dorénavant corps et âme à la littérature.

    LANCREDEMISERICORDE.gif

    Sa réputation se façonne avec en point d’orgue, son roman «Le Quai des Brumes» paru en 1927 et porté à l’écran par le cinéaste Marcel Carné. Dans le même temps, l’écrivain devient également grand reporter et témoigne d’une période trouble.

    1939, la guerre éclate de nouveau. L’auteur se réfugie dans sa propriété de Seine-et-Marne pour écrire loin des soubresauts de ce monde qui le révulse. Romans, poésie, chansons…

    PMACORLAN 3.jpg

    pierre mac orlan,littérature,mer,aventures,paris,montmartre

    Sa plume lui vaudra tous les honneurs. Des prix, des distinctions et un fauteuil durant vingt ans à l'académie Goncourt. Quant à ses liens avec la Marine militaire, ils se sont tissés au fil de ses romans, de ses chansons ou d’ouvrages phares comme «Brest», illustré par Pierre Péron (1905-1988), peintre de la Marine.

    De son œuvre, les biographes disent qu’elle est inspirée d’aventures souvent imaginaires, du Paris populaire ou de ports peuplés de marins de passage et de filles de joie.

    Cher amour HD.jpg

    C’est une ode aux êtres vivants, aux travailleurs et aux humbles, ajoutent-ils. Depuis 2005, un prix Mac Orlan récompense chaque année un ouvrage proche de l’univers de l’écrivain réputé «maître du roman d’aventures, à l’image de Stevenson et Kipling, qu’il admirait».

    Avec «Cher amour», l’écrivain de Marine Bernard Giraudeau en a été d’ailleurs un brillant lauréat.

    Stéphane DUGAST

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DOCTEUR ès POLES (RÉACTUALISÉ)

     JLETIENNE 4.jpg

    Une exploration sur l’océan austral à bord de POLAR POD, une plateforme océanographique (comme tout droit sorti d’un roman de Jules Verne) pour dériver autour de l’Antarctique dans les «Cinquantièmes Hurlants», telle est la prochaine expédition du Docteur Jean-Louis Etienne dont il nous détaille les tenants et les aboutissants.


    SON AVENTURE // Explorer le Courant Circumpolaire Antarctique. L'océan Austral n'est pas limité par les continents comme tous les océans du monde. C'est un océan en mouvement qui circule d'ouest en est autour de l'Antarctique, qu'on appelle leCourant Circumpolaire Antarctique. 

    C'est un acteur majeur du climat encore mal connu du fait de son éloignement, de son isolement hors des zones de navigations traditionnelles, du coût élevé et donc de la rareté des campagnes océanographiques. « Aussi y a-t-il une attente dans la communauté scientifique » dixit l’explorateur.

    JLETIENNE 2.jpg

    SON ENGIN // LePOLAR POD, tel un satellite autour de l'Antarctique, va permettre l'acquisition de données et d'observations sur le long terme qui seront transmises aux chercheurs, océanographes, climatologues impliqués dans le projet.

    Le partage en « temps réel » de l'expédition par l'image, le son et les voix, alimenteront un grand projet pédagogique international sur les Sciences de la Vie et de la Terre.


    SON AGENDA //

    2011
    . Conception, étude technique
    . Recherche de partenaires
    . Projet scientifique

    2012 / 2013
    . Construction

     2014
    . Essais en mer dans le Courant des Aiguilles qui longe la côte Sud-est de l'Afrique du Sud

    2014-2015
    . Départ en décembre 2014 dans le Courant Circumpolaire pour une année de dérive autour du continent Antarctique

     JLETIENNE 5.jpg

     

    EN SAVOIR +
    http://www.jeanlouisetienne.com/

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • 40 ANS D’AVENTURES (dont 4 livres & 1 coffret)

    Cinéaste, écrivain, marin, aviateur, philosophe, ou capitaine du trois-mâts La Boudeuse, Patrice Franceschi mène plusieurs vies de front. Les expéditions et l’écriture sont devenues, ces dernières années, sa manière d’explorer toutes les facettes de l’esprit d’aventure. C’est un invité régulier du blog Embarquements qu’il ne manque jamais de citer. Portrait d'un aventurier insatiable en quête d'épuiser tout le champ des possibles. 

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • DRÔLE D’OISEAU (RÉACTUALISÉ)

    Parce qu’il aime la mer, les bateaux, les villes, les ports, les chiens, Britney Spears et qu’il s’intéresse au détroit d'Ormuz dans son dernier roman, j’ai rencontré Jean Rolin, infatigable arpenteur de notre planète. Avant une prochaine chronique de son ouvrage, rapides présentations d’un homme de Lettres atypique, récent lauréat du prix 2013 de la langue française*.

    Jean-Rolin-cliché-Gilles-Mingasson.jpg

    © Gilles Mingasson/POL

    De ses voyages aux quatre coins du monde, Jean Rolin a d’abord écrit, trois décennies durant, des reportages pour notamment Libération, Le Figaro, L'Événement du Jeudi ou Géo.

    Devenu l’auteur d'essais, de chroniques, de romans et de nouvelles, l’intéressé a ainsi peu à peu mis son sens aigu de l'observation du monde et de la société au service de la «grande» littérature.

    1422294-focus.jpg

    Son œuvre se révèle d'ailleurs variée car l’ex-reporter (lauréat du prestigieux Prix Albert Londres 1988) peut aussi bien écrire sur le paysage urbain dans Zones (1995) ou La Clôture (2002) que l'univers portuaire comme dans Terminal Frigo (2005).

    Straße_von_Hormuz.jpg

    Recueil de ses reportages et articles écrits entre 1980 et 2005,  L’Homme qui a vu l’ours (2006) lui a valu de se distinguer de ses pairs. Ses deux romans suivants -  L’Explosion de la durite (2007) et Un Chien mort après lui (2009) – ont achevé de le consacrer auprès du grand public.

    Quant au roman Le ravissement de Britney Spears (2011) narrant une menace de kidnapping pesant sur la pop star, il lui valu tous les honneurs.

    Ormuz, c’est le titre de son dernier roman paru à la rentrée. Cette fois jean Rolin raconte les tribulations d’un dénommé Wax désireux de traverser à la nage ce détroit reliant le golfe Persique au golfe d'Oman, un point névralgique de notre planète. Forcément intriguant, ma lecture du moment… (LIRE LA CHRONIQUE)

    ormuz_rolin.jpg

    › À LIRE 
    Ormuz de Jean Rolin. 217 pages - 16€ (P.O.L)


    * : Créé en 1986 par la Ville de Brive, le Prix de la langue française récompense l'œuvre d'une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • À GRANDES FOULÉES

    alain mimoun,marathon melbourne 1956,emile zatopek,jo,jeux olympiques

    Champion olympique du marathon de Melbourne en 1956, Alain Mimoun a écrit l’une des plus belles pages du sport olympique français. Sa carrière, comme sa vie, ont également été riches en rebondissements…

    «Mort du champion olympique : Alain Mimoun». Le titre a fait la une de la presse le week-end dernier. Des images en noir et blanc ont défilé devant mes yeux. Celles d’athlètes, sans lycra moulant, ni lunettes high-tech sur le nez, «gueules ouvertes» courant à en perdre haleine.

    D’Alain Mimoun, je ne sais finalement que peu de choses, si ce n’est son titre en Australie ou sa rivalité avec le tchécoslovaque Emil Zatopek. Une autre légende du marathon. Je mène alors l’enquête.

    MIMOUN.jpg

    Ses premières compétitions, le champion français les a disputées en 1941 en Algérie alors qu'il sert dans le 19ème régiment du génie. Il gagne la métropole en 1946.

    Lors des jeux Olympiques de Londres 1948, il obtient la médaille d'argent sur 10 000 mètres, derrière l'intouchable Emil Zatopek. Quatre ans plus tard, à l'occasion des Jeux d'Helsinki, il obtient une seconde médaille d'argent sur 10 000 mètres, encore derrière Zatopek.

    alain mimoun,marathon melbourne 1956,emile zatopek,jo,jeux olympiques
    La consécration viendra aux jeux olympiques de Melbourne de 1956. En Australie, il dispute l’épreuve du marathon, une première. Malgré une chaleur caniculaire (36 degrés celsius), Alain Mimoun va réussir à s’extraire du peloton, en compagnie de cinq adversaires. A la mi-course, son rival, Emil Zatopek, est décroché.

    Forçant l’allure au trentième kilomètre, Alain Mimoun se porte seul en tête et s'imposera en 2h25 minutes. Le voilà devenu champion olympique. Quant à Emil Zatopek, il finira cette épreuve sixième, ce qui ne l’empêchera pas de féliciter chaleureusement Alain Mimoun.

    MIMOUN 5.jpg

    Mon enquête conclue, je décortique les photographies sépia d’époque quand mon ami Georges Fleury, ancien commando et écrivain, se manifeste.

    Lui, le bourlingueur a bien connu le coureur : «La dernière fois que j'ai parlé à Alain Mimoun, alors que je lui proposais de peut-être écrire sa biographie, il m'a répondu: "M'sieur Fleury, je vous connais, mais j'ai toujours dit qu'il n'y aurait pas de livre sur Mimoun". Après un silence, il a ajouté : "Mais vous savez, il ne faut jamais dire fontaine je ne boirai pas de ton eau ... " Hélas! Il est parti et j'en pleure!».MIMOUN 3.jpg

    Inconsolable, l’ami Georges va alors me livrer une anecdote qui en dit long sur le destin d’Alain Mimoun : «Blessé à Monte-Cassino, au moment où un infirmier allait le diriger vers un groupe des soldats à amputer en priorité, un officier qui le connaissait a crié : "Pas lui! C'est un bon coureur !". Confié à une ambulance américaine, il s'en est bien tiré... A quoi tient le destin ! Je l'admirais tellement qu'alors que j'étais encore cadet, on trichait sur mon âge afin que je puisse courir avec les seniors, j'imitais ses gestes de bras et ses courtes foulées... C'est un homme vrai qui nous a quittés! Il était tout de fierté bâti, c'était un patriote comme on n'en fait plus. Même le FLN n'a jamais osé lui reprocher quoi que ce soit durant la guerre d'Algérie. C'est tout dire…»

    MIMOUN 2.jpg

    L’hommage est appuyé, et surtout sincère. Un «grand monsieur» du sport vient de nous quitter. Puissent sa modestie et sa foulée nous guider…

    Stéphane DUGAST
    (avec la complicité de Georges Fleury)

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • UNE BELLE PALETTE

    MARKO 1.jpeg

    Chronique d’un illustrateur et peintre de la Marine depuis 1983 aux talents éclectiques.

    Serge Marko aime les « bateaux gris ». Les porte-avions Foch et Clémenceau, le croiseur Colbert, la porte-hélicoptères Jeanne d’arc, l’aviso-escorteur Commandant Bourdais… Depuis 3 décennies, il a ainsi bourlingué sur nombre de bâtiments de la Marine nationale, du fait de son  statut de peintre officiel de la Marine. De ce privilège, Serge Marko ne s'en est donc pas privé, comme en témoignent ses multiples œuvres réalisés lors de ses embarquements et escales.

    MARKO 6.jpeg

    Aquarelles, croquis ou huiles, ses talents il les a également forgés depuis sa prime jeunesse. Etudiant aux Beaux-arts, Serge Marko s’est d’abord lancé dans le dessin publicitaire. Il suit ensuite des cours de l'Académie Frochot tout en commençant à exposer en France et ailleurs. Les galeries lui ouvrent dès lors leurs portes.  

    Devenu peintre officiel de la Marine depuis 1983 (et de l'Air), Serge Marko obtient une pluie de prix et récompenses tout en enchaînant les embarquements. Les Philippines, la mer de Chine, Djibouti, l’archipel de Crozet, la Terre Adélie, les Marquises… Si l’artiste-reporter élargit ses horizons, il continue cependant ses travaux à terre, qu’il s’agisse de son travail de paysagiste, de portraitiste ou ses reportages thématiques comme des nus.


    Son goût avéré pour la perspective, la ligne et le détail l'entraînent logiquement sur des sujets architecturaux. Quant au monde industriel et militaire, il le passionne car il n’empêche pas selon lui l’émotion.

    En adepte et digne héritier d’Albert Brenet (1903-2005), également peintre de la Marine et illustrateur hors pair, Serge Marko s’est ainsi fait chroniqueur de son époque, de la Marine de la fin du vingtième siècle. En 176 pages et plus de 200 reproductions, ce livre permet de (re)découvrir un peintre de la Marine à l’œuvre foisonnante.

     

    Marko-Livre-718x1024.jpg


    > À LIRE

    Serge Marko - Le Regard au large de Dominique Vergnon & Serge Marko. 176 pages - 55 euros (GD éditions). Commandes et règlements sur le web à http://www.gdeditions.fr/


    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • CHARCOT, EXPLORATEUR & GENTLEMAN

    Médecin par tradition, explorateur par vocation et marin par passion, Jean-Baptiste Charcot (1867-1936) est l’une des figures du monde de l’Aventure du vingtième siècle. Celui que ses pairs avaient surnommé (ironiquement ?) le «gentleman polaire» a également été un marin d’Etat.

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • NOUVELLES VAGUES

    P DANNIC 4.jpg

    Eté comme hiver, c’est à Belle Ile en Mer, où il habite, que Philippe Dannic photographie inlassablement l’océan, ses mouvements et ses lumières changeantes.

    À la clef, une moisson de clichés pour lesquels l’intéressé approfondit désormais son approche artistique. Flou des vagues, lumières évanescentes ou effets filés, certains de ses clichés font penser à des toiles de maîtres. «Tant mieux car j’aime la peinture et les grands maîtres !», concède fièrement l’intéressé.

    P DANNIC 5.jpg

    Si l’artiste breton affectionne les océans, son registre est plus étendu qu’il n’y paraît de prime abord. Ancien photographe de mode, il affectionne le portrait. En s’intéressant aux habitants de «son» île qu’il a «portraités» à leur guise, il a ainsi voulu témoigner de la vie insulaire en ce début de vingt-et-unième siècle.

    D’autres projets sont à l’étude, comme celui d’exposer ses œuvres dans des galeries en France comme à l’étranger, ou encore celui de publier un nouveau «Beau-Livre» chez un éditeur réputé.

    P DANNIC 3.jpg

    Car Philippe Dannic s’auto-publiait jusque là. «C’est comme ça que tu créés du lien avec des lecteurs. Je n’ai jamais hésité à les inviter à prendre le café à la maison. Histoire qu’ils comprennent mieux mon travail !».

    Cette fois, il veut montrer son travail sur tout le continent. «Et pas seulement sur Belle-Île. Qu’on habite le long du littoral ou dans les terres, les océans passionnent !», avertit le photographe-marin intarissable sur l'océans, ses lumières et ses humeurs. 

    SD 

    EN SAVOIR +
    Clichés en rafale sur son site Internet. 

     

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • L’ANCRE ET LA PLUME

    Isabelle AUTISSIER 2.jpg

    «Habiter autrement la planète», c’est le titre d’une collection de livres d’entretiens initiés par les Scouts et Guides de France. À l’honneur du dernier né de cette collection : la navigatrice et écrivain de Marine Isabelle Autissier. Rapide portrait.

    isabelle-autissier-navigatrice-ecrivain-presidente-du-wwf_479938_510x255.jpg

    C’est en région parisienne qu’Isabelle Autissier passe son enfance, ce qui ne l’empêche pas de découvrir la voile en Bretagne dès ses 6 ans.

    Diplôme d'ingénieur agronome (spécialisation halieutique) en poche, elle va d’abord mener une carrière dans la recherche avant d’enseigner à l'École maritime et aquacole de La Rochelle.

    Isabelle AUTISSIER 3.jpg

    En parallèle, elle navigue, participant à des courses à la voile de renom dont l’édition 1991 du BOC Challenge qu’elle achève en 7ème position, devenant ainsi la première femme à réaliser un tour du monde en solitaire.

    La « prof-skipper » se consacre alors entièrement à la compétition jusqu’à un naufrage pendant une course au large en 1998. Une « fortune de mer » qui l’incite à renoncer à la compétition en solitaire.

    KERGUELEN.jpg

    De la barre, elle passe aisément à la plume, publiant des récits comme le remarqué Kerguelen, le voyageur au pays de l'ombre (Grasset) tout en continuant cependant de naviguer en équipage.

    En 2009, elle publie son premier roman : Seule la mer s'en souviendra (Grasset), l'histoire d'une supercherie en mer qui lui vaudra tous les honneurs.

    l-amant-de-patagonie-isabelle-autissier1.jpg

    Cette même année, Isabelle Autissier devient présidente de la branche française du World Wide Fund for Nature (WWF). Une activité « citoyenne » à plein temps qu’elle concilie avec sa passion pour la navigation trois mois par an.

    Après moult voyages dans les mers du Sud (en compagnie notamment d’Erik Orsenna), Isabelle Autissier a mis désormais le cap plein nord.

    isabelle autissier,mer,écrivain,marine,course au large,kerguelen,erik orsenna

    L’Arctique est ainsi devenu son nouveau « théâtre d’opérations » autant  pour des motifs maritimes, personnels que littéraires.

    Autant de qualités lui valant d’être l’invité du livre entretien « La Terre pour horizon » publié par les éditions des Presses d’Ile-de-France, la maison d’édition des Scouts et guides de France. (A SUIVRE)

    Stéphane DUGAST

    Lien permanent Pin it! Imprimer
  • VENTS DU NORD #11

    Danseur professionnel devenu artiste-peintre et marin émérite, Pierre Auzias a un jour embarqué sur une frégate danoise (Cf. part #10). Destination le grand Nord, il y découvre une grande île : le Groenland. «Un coup de foudre immédiat !» assure l’intéressé au point d’y revenir chaque année avant de s’y installer définitivement. Ultime épisode et explications de celui que les habitants de Uummannaq appellent désormais «Peeri».

    Lire la suite

    Lien permanent Pin it! Imprimer